Classement des meilleurs WR avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le


Dans une ligue orientée sur le jeu de passes, la connexion entre le quarterbacks et ses receveurs est primordiale. Un excellent QB va aider des receveurs moins bons et au contraire, de très bons receveurs peuvent aider à faire progresser un QB moyen. Mais lorsque les 2 sont au top, on obtient des duos difficiles à stopper. La saison dernière, les Falcons ont notamment dominé offensivement grâce au duo Matt Ryan – Julio Jones.

A un mois du coup d’envoi de la saison 2017-2018, voici le classement des meilleurs WR. 

Chapeau 1 Chapeau 2   Chapeau 3  
Julio Jones ATL Mike Evans TB Jarvis Landry MIA
Antonio Brown PIT Larry Fitzgerald ARI Amari Cooper OAK
Odell Beckham Jr NYG Dez Bryant DALI DeAndre Hopkins HOU
A.J Green CIN Doug Baldwin SEA Brandin Cooks NE
Jordy Nelson GB T.Y Hilton IND Demaryius Thomas DEN
Chapeau 4   Chapeau 5    
Julian Edelman NE DeSean Jackson DET  
Michael Thomas NO Allen Robinson JAX  
Emmanuel Sanders DEN Golden Tate DET  
Alshon Jeffery PHI Pierre Garcon SF  
Kelvin Benjamin CAR Brandon Marshall NYG  
Julio Jones est le numéro 1 au poste de receveur (AP)

1. Julio Jones (Atlanta Falcons)

Même ralenti par quelques petits pépins physiques, Julio Jones fait des choses qu’aucun autre receveur ne sait faire. Durant toute la saison régulière, avec notamment un match à plus de 300 yards, et jusqu’au Super Bowl, il nous a régalé avec des actions spectaculaires. Aucun joueur ne fait mieux que lui dans l’histoire avec ses 96.3 yards de moyenne par match en carrière.

2. Antonio Brown (Pittsburgh Steelers)

Grâce à une 4ème saison de suite avec plus de 100 réceptions, Antonio Brown n’a pas d’égal dans ce secteurs (481 réceptions sur les 4 dernières années, un record). Il est une menace pour marquer de n’importe où sur le terrain, et il sait nous gratifier de célébrations plus ou moins bien senties. Mais son côté très individualiste peut parfois lui faire prendre les mauvaises décisions.

3. Odell Beckham Jr. (New York Giants)

En parlant de joueurs qui peut marquer à n’importe quel moment, OBJ est un autre spécimen. Capable de transformer une passe courte en touchdown de 50 ou 60 yards, il fait le show sur le terrain. Mais ce côté un peu fou est également son point faible, puisque le receveur des Giants a souvent des soucis de discipline. Le talent est clairement là, il faut maintenant contrôler la fougue pour devenir le meilleur.

4. A.J Green (Cincinnati Bengals)

Blessé à la mi-saison, A.J Green n’a pas pu avoir son impact habituel au sein de l’attaque des Bengals. Il a également manqué une nouvelle saison à plus de 1000 yards pour la première fois dans sa carrière (il aurait pu égaler Randy Moss avec 6 saisons de rang).

5. Jordy Nelson (Green Bay Packers)

Voir Jordy Nelson dans la chapeau 1 peut étonner. Mais je pense que Jordy Nelson est sous-coté et qu’il mérite sa place parmi l’élite. De retour en 2016 après une grosse blessure au genou et une saison blanche, il a été élu Comeback Player of the Year grâce à ses 97 réceptions pour 1257 yards et 14 TD. Régulier et sûr, il est un des meilleurs receveurs en red-zone.

6. Mike Evans (Tampa Bay Buccaneers)

Si Mike Evans corrige encore un peu son problème de ballons relâchés, alors je n’aurai aucun problème à le faire monter de chapeau. Car le receveur des Bucs reste sur une formidable saison, avec des records personnels en réceptions (96), yards (1321) et TD (12). L’arrivée de DeSean Jackson à Tampa devrait en plus lui permettre d’être plus libre.

7. Larry Fitzgerald (Arizona Cardinals)

Que dire sur Larry Fitzgerald, future Hall of Famer et qui n’en finit pas de nous surprendre. Alors qu’on le pensait sur la fin il y a 2 saisons, il est revenu au top après avoir été repositionné « slot receiver » dans le système de Bruce Arians. Bilan, leader en réceptions en 2016 avec 107 (1023 yards).

8. Dez Bryant (Dallas Cowboys)

Les arrivées de Dak Prescott et Ezekiel Elliott ont fait passer Dez Bryant au second plan. Mais le talent du receveur est toujours là, et avec une intersaison supplémentaire pour développer sa relation avec le jeune QB, il devrait pouvoir rebondir.

9. Doug Baldwin (Seattle Seahawks)

Après avoir explosé en 2015 (1069 yards et 14 TD), Doug Baldwin a confirmé sa relation privilégiée avec Russell Wilson. Plus souvent sollicité (94 réceptions), il s’est fait une place parmi les meilleurs receveurs de la NFL. Pas mal pour un joueur qui n’avait pas été drafté.

10. T.Y Hilton (Indianapolis Colts)

Lui aussi s’affirme depuis quelques saisons avec les Colts. La saison dernière, Hilton a terminé leader de NFL avec 1448 yards au compteur, profitant d’une belle relation avec Andrew Luck. Le QB n’hésite pas à faire confiance à son receveur, notamment sur les passes dans la profondeur.

11. Jarvis Landry (Miami Dolphins)

Pote d’OBJ, Jarvis Landry est lui aussi spectaculaire sur un terrain de football. Souvent cherché par Ryan Tannehill, il a attrapé plus de 100 ballons en 2015 et n’était pas très loin l’année dernière. Son point faible est son faible nombre de touchdowns (8 en 2 ans). Il risque également de souffrir de l’absence de son QB, qui vient de se blesser sérieusement au genou à l’entrainement.

12. Amari Cooper (Oakland Raiders)

Pris au 1er tour de la Draft 2015, Amari Cooper a depuis validé ce choix avec deux saisons au-dessus des 1000 yards. Il a également profité de l’émergence du QB Derek Carr, qui a joué à un niveau exceptionnel avant de se blesser à l’orée des playoffs. Cooper doit continuer sur sa lancée, et même essayer de passer un cap supplémentaire, pour emmener les Raiders au Super Bowl.

13. DeAndre Hopkins (Houston Texans)

DeAndre Hopkins est bien entendu un peu pénalisé par les problèmes de quarterbacks que les Texans ont connu la saison passée avec Brock Osweiler. Etincelant en 2015, le receveur a en effet fait un pas en arrière l’année dernière. J’ai confiance en Hopkins, qui a montré qu’il a du talent, mais je ne suis pas encore rassuré par la situation au poste de QB à Houston. Tom Savage ou DeShaun Watson ? Manque d’expérience dans les deux cas…

Hopkins peut-il rebondir avec Tom Savage ou DeShaun Watson comme QB ? (USA Today)

14. Brandin Cooks (New England Patriots)

Les Pats sont champions en titre. Et grâce à quelques transferts bien sentis, ils sont favoris pour conserver le trophée Lombardi en février prochain. L’arrivée de Brandin Cooks et un gros coup, car l’ex receveur des Saints et l’un des meilleurs joueurs dans la profondeur. Au-dessus des 1100 yards lors des deux dernières saisons, il totalise également 17 touchdowns. Avec Brandin Cooks, Julian Edelman et Chris Hogan (et Gronk), Tom Brady va avoir l’embarras du choix…

15. Demaryius Thomas (Denver Broncos)

Je suis peut-être un peu dur avec Demaryius Thomas, qui reste sur un 5ème Pro Bowl consécutif et une nouvelle saison aboutie au niveau statistiques (90 réceptions, 1083 yards, 5 TD). Mais le nombre de touchdowns et la sécurité de la balle sur les réceptions sont en baisse. Thomas a relâché de nombreux ballons importants en 2016.

16. Julian Edelman (New England Patriots)

Digne successeur de Wes Welker sur le slot des Patriots, Julian Edelman est un homme important pour Tom Brady et les Pats. Omniprésent, il est souvent précieux dans les gros matchs.

17. Michael Thomas (New Orleans Saints)

Seul rookie de ce classement, Michael Thomas est l’une des raisons pour lesquelles les Saints ont pu se séparer de Brandin Cooks. Thomas a fait sensation pour sa 1ère saison en NFl, avec 92 réceptions, 1137 yards et 9 TD. Il va devoir maintenant confirmer, tout en assumant un statut de cible numéro 1 pour Drew Brees.

18. Emmanuel Sanders (Denver Broncos)

Deuxième option chez les Broncos, Sanders pourrait être un numéro 1 dans de nombreuses équipes. Malgré le départ de Peyton Manning, il est parvenu à rester au-dessus de 1000 yards et il reste une valeur sûre sur le slot.

19. Alshon Jeffery (Philadelphia Eagles)

Excellent en 2013 et 2014, Alshon Jeffery a eu beaucoup plus de mal lors des deux dernières saisons. La faute à des blessures mais aussi à une attaque très médiocre du côté de Chicago. Durant l’intersaison, les Eagles ont fait signer un contrat d’une saison à Jeffery, qui doit donc prouver qu’il peut encore être un receveur numéro 1. Il est en tout cas une superbe recrue pour le QB Carson Wentz.

20. Kelvin Benjamin (Carolina Panthers)

Après une saison blanche due à une rupture des ligaments croisés, Kelvin Benjamain a joué les 16 matchs de la saison dernière. Et même si ses stats ne sont pas extraordinaires (63 – 941 – 7), l’essentiel est de le revoir à 100%. Encore plus en jambe en 2017 et avec une attaque de Carolina prometteuse, il y a de quoi être optimiste.

21. DeSean Jackson (Tampa Bay Buccaneers)

Toujours aussi rapide et spectaculaire, DeSean Jackson est toujours capable de marquer de longs touchdowns. Sa signature chez les Bucs est un excellent choix, aussi bien pour lui que pour la franchise floridienne. Il rejoint Mike Evans, qui restera le numéro 1, et va offrir une menace dans la profondeur à Jameis Winston. Ça s’annonce fun.

22. Allen Robinson (Jacksonville Jaguars)

La situation de Robinson à Jacksonville ressemble un peu à celle de Hopkins à Houston. Alors qu’il a montré son talent en 2015 (1400 yards, 14 TD), il a connu une saison décevante en 2016. Il a peut-être été en surchauffe pendant un an, mais les mauvaises performances de Blake Bortles n’ont pas aidé.

23. Golden Tate (Detroit Lions)

Tate a passé la barre des 1000 yards en 2016, pour la deuxième fois en carrière. Pas impressionnant sur le papier, mais sur le terrain il s’est montré précieux et régulier. Matthew Stafford sait qu’il peut compter sur lui et le QB le cherche souvent. Il a notamment aidé l’attaque des Lions à compenser la perte du grand Calvin Johnson.

24. Pierre Garcon (San Francisco 49ers)

Avec Jackson et Garcon, les Redskins ont perdu leurs deux meilleurs receveurs durant l’intersaison. Si le premier était le plus spectaculaire, le second était le plus régulier et le plus souvent cherché par Kirk Cousins. Parti pour San Francisco, Pierre Garcon sera immédiatement la cible numéro 1 pour Brian Hoyer.

25. Brandon Marshall (New York Giants)

J’ai hésité à mettre Brandon Marshall dans ce classement, surtout après une saison très compliquée chez les Jets. Mais son arrivée dans l’autre franchise New-Yorkaise semble être le mouvement qu’il fallait. Avec OBJ et Sterling Shepard déjà là, il va avoir quelques libertés inédites pour lui. Et quand on se souvient de ses stats en 2015 (109 – 1502 – 14), on peut imaginer un baroud d’honneur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s