Présentation de la saison 2017-2018 – AFC West

Publié le Mis à jour le


La saison dernière, les Chiefs et les Raiders ont remporté 12 matchs, et la franchise de Kansas City a finalement remporté la division au « tiebreaker ». Ces deux équipes semblent de nouveau les plus fortes, mais les Broncos souhaitent rapidement réagir après une saison décevante. Quant aux Chargers, ils espèrent se relancer du côté de Los Angeles. L’AFC West va être compétitive, et je ne serais pas étonnée de voir les 4 équipes avec des bilans à l’équilibre ou positifs, et 3 qualifiées pour les playoffs.

Von Miller est prêt à accueillir les QB de NFL (RDS)

DENVER BRONCOS

Pour la première fois en 5 ans, les Broncos n’ont pas remporté l’AFC West. Même si la défense n’est plus celle de 2015, elle reste la force de l’équipe. Von Miller et compagnie devrait continuer à rendre les matchs difficiles pour les QB adverses. Mais pour retrouver les playoffs, Denver aura besoin d’une attaque plus performante. Des renforts ont été apportés mais un QB doit s’imposer, idéalement Paxton Lynch…

Bilan 2016

9-7

Arrivées

Jamaal Charles (RB), Menelik Watson (OT), Ronald Leary (OG), Domata Peko (DT)

Départs

Jordan Norwood (WR), Russell Okung (OT), Sylvester Williams (NT), DeMarcus Ware (OLB)

Draft 2017

Choix Joueur Position Université
Tour 1, Choix 20 Garett Bolles OT Utah
Tour 2, Choix 19 (51) DeMarcus Walker DE Florida State
Tour 3, Choix 18 (82) Carlos Henderson WR Louisiana Tech
Tour 3, Choix 37 (101) Brendan Langley CB Lamar
Tour 5, Choix 1 (145) Jake Butt TE Michigan
Tour 5, Choix 29 (172) Isaiah McKenzie WR Georgia
Tour 6, Choix 19 (203) De’Angelo Henderson RB Coastal California
Tour 7, Choix 35 (253) Chad Kelly QB Mississippi

Attaque

Une légère amélioration s’est faite sentir en cours d’année, mais l’attaque de Denver n’a jamais été dangereuse en 2016. L’efficacité était l’un des problèmes clés, puisque les Broncos pointaient à la 28ème position de NFL en 3&out et 26ème en touchdowns marqués en redzone. Il y avait également un gros souci sur le jeu au sol (27ème NFL).

Les questions sur le backfield sont toujours là, mais Denver possède au moins plusieurs options. Le puissant C.J Anderson part en pole position, mais est-il capable d’assumer la charge de travail d’un numéro 1 ? Si non, il partagera le travail avec Devontae Booker et la recrue Jamaal Charles. L’ex très bon RB a terminé 5 saisons avec plus de 1000 yards, mais son corps le lâche depuis plusieurs saisons. En forme, il sera une menace dans le jeu de passes.

Il y a donc une possibilité d’avoir un backfield correct, à condition que la ligne offensive soit solide devant. Ce n’était pas le cas en 2016, puisque seul le centre Matt Paradis est à ressortir de cette ligne. Russell Okung était correct mais il est parti. Les Broncos ont logiquement mis le focus sur cette zone durant l’intersaison, et ils ont utilisé leur premier choix de draft sur Garrett Bolles, qui remplacera Okung comme Left Tackle. Deux recrues de poids arrivent également, le RG Ron Leary et le RT Menelilk Watson. Il y a donc trois nouveaux titulaires pour ouvrir des brèches aux RB et pour protéger le QB.

Le quaterback, justement, se nomme pour le moment Trevor Siemian. Correct sans réellement être convaincant en 2016, il affiche un bilan de 8-6 avec 18 TD pour 10 INT. Une blessure à l’épaule ayant mis fin à sa saison un peu plus tôt que prévu. La nouvelle attaque des Broncos semble plutôt adaptée au style de Paxton Lynch, mais ce dernier n’arrive pas à s’imposer. 1er tour de Draft en 2016, il doit absolument progresser cette saison s’il veut devenir le futur QB de la franchise. Et depuis quelques jours, il faut ajouter Brock Osweiler, qui est de retour à la case départ après avoir été remercié par les Texans puis les Browns.

Quel que soit le nom du QB titulaire, il pourra compter sur un duo de receveurs inchangé avec Demaryius Thomas et Emmanuel Sanders. Les deux peuvent de nouveaux passer les 1000 yards, mais Thomas doit veiller à réduire le nombre de ballons relâchés. Il manquait un TE aux Broncos, qui pourrait être une menace en redzone, quelque chose que l’équipe n’a plus depuis Julius Thomas. Le choix s’est porté sur Jake Butt lors de la dernière draft, un joueur prometteur mais qui revient d’une rupture des ligaments croisés (sa deuxième déjà).

Défense

La saison passée, on était bien loin de la défense dominante qui a permis aux Broncos de remporter le Super Bowl 50. Deux départs ont fait du mal il y a un an, celui de Malik Jackson à l’intérieur et qui excellait sur les phases au sol, et celui de Danny Trevathan qui défendait très bien sur les passes courtes.

Sur la ligne défensive, les renforts n’inspirent pas vraiment confiance et Derek Wolfe devrait encore se sentir bien seul. Le rookie DeMarcus Walker ainsi que la recrue Domata Peko sont en effet favoris pour jouer à ses côtés. De même sur le poste de linebacker intérieur, il n’y a toujours pas de remplaçant à Trevathan pour jouer avec Brandon Marshall. Du coup c’est Todd Davis qui devrait être aligné par défaut, mais il est mauvais en couverture.

Heureusement pour Denver, le pass-rush est exceptionnel autour de Von Miller. Certes DeMarcus Ware a pris sa retraite, mais Shane Ray devrait prendre le relai. Dans la rotation en 2016, il a totalisé 8 sacks. Et Shaquill Barrett est en soutien. L’autre point fort se trouve derrière, avec peut être le meilleur duo de CB de la ligue, Aqib Talib et Chris Harris. Bradley Roby est moins constant sur le slot, mais le rookie Brendan Langley est en soutien si besoin. C’est également solide sur les postes de safety, même si c’est une surprise d’avoir vu T.J Ward être remercié. Darian Stewart a été excellent en 2016, et Justin Simmons semble donc s’être imposé durant l’intersaison.

Calendrier

LA Chargers, Dallas, à Buffalo, Oakland, Bye, NY Giants, à LA Chargers, à Kansas City, à Philadelphia, New England, Cincinnati, à Oakland, à Miami, NY Jets, à Indianapolis, à Washington, Kansas City

Prédiction

8-8

Un nouveau coach est arrivé au pied des Rocheuses, le rookie Vance McDonald. Durant l’intersaison, le focus a été mis sur les deux lignes, soit les zones les plus faibles en 2016. Le travail est plutôt bon sur la ligne offensive, mais il reste plus d’interrogations sur la ligne défensive. Dans tous les cas, la situation au poste de quarterback risque de compromettre les chances de Denver de retrouver les playoffs.

KANSAS CITY CHIEFS

Les Chiefs ont mis fin à l’hégémonie des Broncos en remportant l’AFC West l’année passée. Une confirmation pour l’équipe, qui reste sur 3 qualifications en playoffs en 4 saisons sous les ordres d’Andy Reid. L’objectif est maintenant d’aller loin en playoffs. La défense est au rendez-vous mais l’attaque est limitée, à l’image du QB Alex Smith.

Bilan 2016

12-4

Arrivées

C.J Spiller (RB), Gavin Escobar (TE), Bennie Logan (NT)

Départs

Nick Foles (QB), Jamaal Charles (RB), Knile Davis (RB), Jeremy Maclin (WR), Jaye Howard (DE), Kendall Reyes (DE), Dontari Poe (NT)

Draft 2017

Choix Joueur Position Université
Tour 1, Choix 10 Patrick Mahomes QB Texas Tech
Tour 2, Choix 27 (59) Tanoh Kpassagnon DE Villanova
Tour 3, Choix 22 (86) Kareem Hunt RB Toledo
Tour 4, Choix 33 (139) Jehu Chesson WR Michigan
Tour 5, Choix 40 (183) Ukeme Eligwe LB Georgia Southern
Tour 6, Choix 35 (218) Leon McQuay III S USC

Attaque

Alex Smith centralise beaucoup des débats autour de Kansas City. Le QB, ex 1er choix de la Draft, affiche un niveau suffisant en saison régulière (41 victoires en 4 ans), mais son bras faible et son style sans risque ne conviennent pas au niveau des playoffs. Conscient des limites de leurs QB, les Chiefs sont passés à l’action lors de la Draft, passant du 27ème au 10ème choix pour sélectionner Patrick Mahomes. Kansas City n’aura ainsi pas de 1er choix en 2018. Mais ils ont confiance en leur choix, un QB avec un gros bras mais qui n’est pas encore prêt pour la NFL. Smith sera donc titulaire en 2017, avec ses qualités et ses limites, mais ses jours semblent comptés au centre de l’attaque des Chiefs.

Il y a d’autres questions sur le reste de l’attaque de Kansas City, à commencer par la ligne offensive. Le LT Eric Fisher n’est pas bon mais trop payé pour être transféré, et Parker Ehinger (OG) ne sera pas prêt pour débuter la saison (ACL). Autrement, les Chiefs peuvent compter sur 3 joueurs solides, à commencer par le RT Mitchell Schwartz. Le Centre Mitch Morse et le Guard Laurent Duvernay-Tardif sont également bons et ils sont encore jeunes.

En ce qui concerne le backfield, la situation est passée de correcte à compliquée avec la grosse blessure de Spencer Ware. Successeur de Jamaal Charles, parti durant l’intersaison, Ware ne jouera pas de la saison. Du coup, le titulaire devrait être le rookie Kareem Hunt (3ème tour), un RB qui a des qualités dans le jeu de passes mais dont on ne sait pas s’il pourra assumer la charge de travail d’un numéro 1 de NFL. L’autre choix est Charcandrick West, et ce n’est pas transcendant.

On finit avec le corps de receveur, toujours mené par un TE, l’excellent Travis Kelce. Ce dernier a terminé leader à la position avec 1125 yards en 2016. Le facteur X ici est le receveur Tyreek Hill, qui a montré son explosivité et son goût pour les big plays lors de sa saison rookie. Il a marqué un total de 9 touchdowns, dont 3 sur des retours de coup de pied. Et comme Jeremy Maclin est parti, Hill doit prendre un rôle plus important. Même combat pour Chris Conley et Albert Wilson.

Défense

Sûre et régulière, la défense des Chiefs fait partie du top 10 depuis 4 saisons maintenant. 2016 n’a pas été différente avec un 7ème position globale et une place de leader en pertes de balle forcées (33).

Une des principales questions est celle du retour en forme de Justin Houston, qui totalisait 22 sacks il y a 2 ans de ça. Mais le linebacker a manqué 16 matchs depuis à cause de blessures, au genou notamment. A l’opposé, Tamba Hali n’est plus tout jeune et devrait donc tourner avec Dee Ford. Ce dernier doit confirmer après une saison à 10 sacks. A l’intérieur, un autre retour est prévu, celui de Derrick Johnson, qui sera associé à Ramik Wilson.

Il va y avoir du changement devant, déjà parce que Dontari Poe est parti. Mais cela devrait être compensé par le retour de blessure d’Allen Bailey et la signature de Bennie Logan. Chris Jones, très convaincant lors de sa saison rookie, est le favori pour le dernier poste sur la ligne défensive. Et le rookie Tanoh Kpassagnon pourrait être aussi dans le mix.

Derrière, il y l’âme de cette défense de Kansas City, l’incroyable Eric Berry. Globalement, les lignes secondaires sont excellentes, avec notamment le safety Ron Paker pour accompagner Berry. Et que dire du CB Marcus Peters, qui fait déjà partie des références à son poste après seulement deux saisons dans l’élite. Terrance Mitchell devrait être aligné à l’opposé, sinon Steven Nelson peut le faire, lui qui jouait un peu partout mais surtout sur le slot l’année passée.

Calendrier

à New England, Philadelphia, à LA Chargers, Washington, à Houston, Pittsburgh, à Oakland, Denver, à Dallas, Bye, à NY Giants, Buffalo, à NY Jets, Oakland, LA Chargers, Miami, à Denver

Prédiction

9-7

La défense des Chiefs devrait se maintenir dans le top et continuer à porter l’équipe vers le haut, et globalement, un effectif solide doit permettre à l’équipe de retourner en playoffs. Mais impossible de les voir aller au bout avec Alex Smith à la baguette, surtout au centre d’une attaque qui manque d’armes. Peut-être faut-il attendre une saison, et l’arrivée programmée de Patrick Mahomes ?

Alex Smith est le QB titulaire des Chiefs, mais Patrick Mahomes est le futur de la franchise (KFH)

LOS ANGELES CHARGERS

Nouvelle saison, nouveau coach et nouvelle ville pour les Chargers. Après 56 ans à San Diego, ils remontent un peu vers le nord et débarquent à Los Angeles, sous les ordres d’Anthony Lynn. Ce nouveau départ est peut-être ce qu’il fallait à la franchise pour conjurer le sort et le manque de chance des saisons récentes. On l’espère en tout cas, car Philip Rivers arrive sur la fin.

Bilan 2016

5-11

Arrivées

Russell Okung (OT), Tre Boston (S)

Départs

Danny Woodhead (RB), Stevie Johnson (WR), D.J Fluker (OG), Manti Te’o (ILB), Brandon Flowers (CB)

Draft 2017

Choix Joueur Position Université
Tour 1, Choix 7 Mike Williams WR Clemson
Tour 2, Choix 6 (38) Forrest Lamp OG Western Kentucky
Tour 3, Choix 7 (71) Dan Feeney OG Indiana
Tour 4, Choix 6 (113) Rayshawn Jenkins S Miami
Tour 5, Choix 7 (151) Desmond King S Iowa
Tour 6, Choix 6 (190) Sam Tevi OT Utah
Tour 7, Choix 7 (225) Isaac Rochell DT Notre Dame

Attaque

L’objectif numéro 1 pour l’attaque des Chargers en 2017 ? Eviter les blessures. L’équipe joue en effet de malchance depuis quelques saisons. L’année dernière, Keenan Allen s’est de nouveau gravement blessé et a vu sa saison se terminer dès la week 1, et il a été rapidement suivi par Danny Woodhead. Et chaque semaine, ça a continué, laissant Philip Rivers de moins en moins bien entouré. Bilan, le QB a tenté mais a trop forcé, et il a terminé la saison avec 21 interceptions (leader NFL). A 36 ans, il est évidemment sur le déclin, mais il peut encore faire des dégâts s’il est bien entouré.

Avec leur premier choix de draft (le 7ème), les Chargers ont pris le receveur Mike Williams. Il devrait rapidement être titulaire à l’opposé d’Allen, et si ce dernier se blesse, Rivers conservera une arme majeure. En attendant que le nouveau WR revienne à 100% et s’intègre, Tyrell Williams et Dontrelle Inman seront précieux.

Pour permettre à Rivers d’évoluer avec moins de pression, il faut également que la ligne offensive soit plus solide. Russell Okung a été signé pour protéger son blind side, ce n’est pas fou mais ce sera mieux que King Dunlap. D.J Fluker et Orlando Franklin sont aux aussi parti, et deux rookies vont les remplacer, Forrest Lamp et Dan Feeney. Ils doivent redonner vie à une position faible des Chargers. Le bon Matt Slauson est de retour au centre, alors que Joseph Barksdale doit mieux faire sur le poste de Right Tackle.

Les deux rookies cités plus haut pourraient aussi aider Melvin Gordon et le jeu au sol des Chargers. Le RB a fait oublier sa saison rookie ratée (0 TD) avec une deuxième année très convaincante, où il a frôlé les 1000 yards et marqué à 12 reprises au sol. Gordon a le potentiel pour être dans le top 5 à la position en fin d’année si sa moyenne par course augmente derrière une meilleure ligne (3.9 en 2016).

Défense

Gus Bradley est le nouveau coordinateur défensif des Chargers, et le schéma va évoluer vers du 4-3. Le joueur qui pourrait être le plus impacté par ce changement est Melvin Ingram, excellent depuis 2 ans (18.5 sacks). Il était l’une des priorités de l’intersaison, et a donc reçu le franchise tag avant de prolonger son contrat. De l’autre côté, on aura un autre jeune joueur talentueux, Joey Bosa. Le 3ème choix (critiqué) de la Draft 2016 n’a démarré sa saison que lors de la 4ème journée à cause de problèmes autour de son contrat, mais lorsqu’il est arrivé sur le terrain, il a été exceptionnel avec 10.5 sacks en 12 matchs. Le système en 4-3 est une bonne nouvelle pour l’intérieur de la ligne défensive, où Brandon Mebane est superbe contre le jeu au sol et où Corey Liuget devrait plus s’épanouir. Ce très prometteur front-seven est complété par un trio de linebackers qui devrait être Jatavis Brown, Korey Toomer et Denzel Perryman. Les deux premiers ont été très bons en 2016, alors que le troisième a eu quelques soucis de blessures sur la deuxième partie de la saison. Brown et Perryman n’ont que 23 ans.

Derrière, la recrue de l’année passée, Casey Hayward, a sorti une année de très haute facture. Jason Verrett est le logique numéro 2, à condition qu’il revienne à 100% après sa blessure au genou (ACL). Le rookie Desmond King (5ème tour) peut dépanner s’il le faut, même s’il est plutôt vu comme un safety en NFL. Une position ou Jahleel Addae et Dwight Lowery sont de retour et où Tre Boston a été recruté pour apporter de la profondeur.

Calendrier

à Denver, Miami, Kansas City, Philadelphia, à NY Giants, à Oakland, Denver, à New England, Bye, à Jacksonville, Buffalo, à Dallas, Cleveland, Washington, à Kansas City, à NY Jets, Oakland

Prédiction

8-8

Pour s’imposer dans le cœur des fans de LA, les Chargers ont besoin de gagner rapidement. Philip Rivers est encore capable de faire de belles choses s’il reste bien entouré toute la saison, et la défense possède une armada de jeunes talents qui la rend intéressante. Mais il faudra aussi que la franchise s’habitue à cette nouvelle ville, à un nouveau coach, à un nouveau système défensif, bref à une nouvelle vie… Et n’est-ce pas un peu trop d’un coup ?

Les Chargers ont plusieurs jeunes défenseurs prometteurs, à l’image de Joey Bosa (SI)

OAKLAND RAIDERS

Il y a un an, les Raiders n’avaient pas beaucoup d’ambitions, leurs fans non plus. Mais après une saison à 12 victoires, un QB qui a eu des flashs de MVP et un retour en playoffs pour la première fois depuis 2002, les attentes ont changé. Oakland vise maintenant le Super Bowl.

Bilan 2016

12-4

Arrivées

E.J Manuel (QB), Marshawn Lynch (RB), Cordarrelle Patterson (WR), Jared Cook (TE), Marshall Newhouse (OT), Jelani Jenkins (OLB)

Départs

Latavius Murray (RB), Andre Holmes (WR), Mychal Rivera (TE), Menelik Watson (OT), Stacy McGee (DT), Malcolm Smith (OLB), Perry Riley (ILB), D.J Hayden (CB), Nate Allen (S)

Draft 2017

Choix Joueur Position Université
Tour 1, Choix 24 Gareon Conley CB Ohio State
Tour 2, Choix 24 (56) Obi Melifonwu S Connecticut
Tour 3, Choix 24 (88) Eddie Vanderdoes DT UCLA
Tour 4, Choix 23 (129) David Sharpe OT Florida
Tour 5, Choix 24 (168) Marquel Lee LB Wake Forest
Tour 7, Choix 3 (221) Shalom Luani S Washington State
Tour 7, Choix 13 (231) Jylan Ware OT Alabama State
Tour 7, Choix 24 (242) Elijah Hood RB North Carolina
Tour 7, Choix 26 (244) Treyvon Hester DT Toledo

Attaque

Victime d’une fracture à la jambe lors de l’avant dernière journée de la saison régulière, Derek Carr devrait être de retour à 100% pour débuter la saison. Une excellente nouvelle pour les Raiders, étant donné le niveau affiché par leur jeune quarterback en 2016. 3937 yards, 28 touchdowns pour seulement 6 interceptions, récompensés par un nouveau contrat durant l’intersaison.

Carr retrouvera son duo de receveurs à plus de 1000 yards, Amari Cooper et Michael Crabtree. Le premier doit encore passer un cap cette année et s’installer parmi l’élite à la position. Oakland a également fait signer Cordarrelle Patterson, qui peut se relancer en Californie. Il sera au pire une menace sur les retours de coup de pieds. Ça devrait être mieux sur le poste de TE avec le recrutement de Jared Cook, qui offrira une solution dans le trafic.

Mais la recrue la plus « bling-bling » est Marshawn Lynch, sorti de sa retraite pour aider sa ville à remporter un Super Bowl. En 9 saisons de NFL, Lynch c’est 9112 yards et 74 TD, mais la question est évidemment de savoir si Beast Mode a encore une grosse saison dans les jambes. Ce serait bien car le jeu au sol était moyen en 2016 avec Latavius Murray. Pour épauler Lynch sur le backfield, DeAndre Washington et Jalen Richard sont là, surtout pour les phases aériennes.

Lynch aura le privilège de courir derrière une ligne offensive excellente, ce qu’il n’avait pas du côté de Seattle en 2015. L’intérieur de cette ligne est ultra solide, avec le très très bon Kelechi Osemele, Gabe Jackson et le Centre Rodney Hudson. Donald Penn est quant à lui une référence au poste de Left Tackle, idéal pour protéger le blind side de Carr. Le poste le plus faible est l’autre Tackle où Austin Howard revient de blessure (10 matchs manqués en 2016) et où Menelik Watson était moyen. Ce dernier est parti, et Marshall Newhouse a été recruté pour le remplacer dans la rotation.

Défense

Commençons avec le positif, l’edge, territoire du Meilleur Défenseur de NFL en titre, Khalil Mack (11 sacks en 2016). Il est bien accompagné par Bruce Irvin, qui a totalisé 7 sacks lors de sa première saison avec Oakland. L’autre force des Raiders se trouve derrière, avec un trio de CB qui s’annonce intimidant. Sean Smith et David Amerson sont de retour, et ils sont rejoint par le rookie Gareon Conley pris avec le 24ème choix (il était vu dans le top 15). Et que dire du duo de Safety, avec Reggie Nelson, toujours aussi solide, et Karl Joseph, excellent comme rookie. A propos de rookie, Obi Melifonkwu (2ème tour) sera là en cas de problème.

Passons au négatif, et il y a de quoi faire aussi. Il y a un souci clair au milieu, sur la ligne défensive et au poste de linebacker, ce qui se ressent évidemment sur la défense face au jeu au sol. Sur la ligne, Dan Williams et Stacy McGee ne sont plus là, et on ne sait pas trop à quoi elle va ressembler. Mario Edwards est le meilleur joueur (hors Mack) mais il n’a joué que 2 matchs en 2016 à cause d’une blessure et évolue sur l’extérieur, Justin Ellis devrait prendre plus de responsabilités, Jihad Ward n’a pas été très convaincant comme rookie, et Eddie Vanderdoes a été pris au 3ème tour de la dernière draft. Pour les postes de linebacker, Jelani Jenkins a été signé, il a été ralenti par des problèmes au genou en 2016 à Miami mais est globalement un joueur solide et n’a que 25 ans. Le numéro 1 était Perry Riley, mais il est parti, dont il n’y a pas d’améliorations en vue. Cory James pourrait progresser pour sa deuxième saison en NFL.

Finalement le plus gros changement pour cette défense est le recrutement de Chuck Pagano comme « assistant spécialisé dans la défense » de Jack Del Rio.

Calendrier

à Tennessee, NY Jets, à Washington, à Denver, Baltimore, LA Chargers, Kansas City, à Buffalo, à Miami, Bye, New England, Denver, NY Giants, à Kansas City, Dallas, à Philadelphia, à LA Chargers

Prédiction

11-5

Les Raiders ont été meilleurs que prévu en 2016 mais ils ont également eu un peu de chance et n’ont pas été réellement au niveau de leur 12 victoires. Ils seront surement plus forts sur le terrain cette année, et pourtant le bilan pourrait être inférieur. L’attaque va continuer à porter l’équipe, mais la défense doit progresser pour que l’on puisse ajouter Oakland à la liste des favoris pour les Super Bowl. Ils auront déjà fort à faire dans l’AFC West, même s’ils sont bien placés pour gagner la division. Et si les stars sont à 100% en playoffs, alors ils auront de suite plus de chances d’aller loin.

Marshawn Lynch est sorti de sa retraite, mais à quel niveau ? (Raiders.com)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s