NFL – Week 8 : Résumés des matchs du week-end

Publié le Mis à jour le


Des conditions de jeu dantesques dans le nord-est du pays, des « bigs plays » un peu partout, des milestones pour Drew Brees et Joey Bosa, mais surtout, un duel exceptionnel entre Russell Wilson et Deshaun Watson. La huitième journée a également vu les Eagles gagner et conserver le meilleur bilan de NFL, ainsi que de nouvelles défaites pour les 49ers et les Browns. Cleveland qui jouait face à Minnesota, le quatrième et dernier match de la saison à Londres.  

Fan d’Arsenal, Adam Thielen a célébré son touchdown tel un footballeur anglais (AP)

Cleveland Browns (0-8) 16 – Minnesota Vikings (6-2) 33

  • Londres accueillait donc son quatrième et dernier match hier, et ce sont les Vikings qui l’ont emporté à Twickenham.
  • Pour la première fois en huit journées, les Browns avaient l’avantage à la mi-temps (13-12). Mais ils perdent leur huitième match de la saison, et comme l’année dernière sont sans victoire après 8 journées.
  • Case Keenum, toujours titulaire, lance pour 288 yards et 2 TD (1 INT), et Kai Forbath passe 4 field-goals pour aider les Vikings à remporter un 4ème match de suite et ainsi conserver la tête de la NFC North.
  • Adam Thielen et Jerrick McKinnon ont été les joueurs offensifs les plus en vue. Le receveur attrape 5 ballons pour 98 yards et 1 TD, et le running-back gagne 122 yards au total et marque au sol.

Buffalo Bills (5-2) 34 – Oakland Raiders (3-5) 14

  • Malgré plusieurs blessures, la défense des Bills continue de se montrer très solide. Elle force 4 perte de balles sur le match et Matt Milano marque un touchdown de 40 yards après un fumble récupéré.
  • Offensivement, le jeu au sol a été performant face aux Raiders et LeSean McCoy termine avec son meilleur total de la saison (151 yards dont 1 TD de 48 yards).
  • Pour les Raiders, les pertes de balles ont coûté chères et ont permis aux Bills de faire la différence. Oakland perd notamment 2 fois la balle en début de 3ème quart-temps (1 fumble et 1 interception), ce qui permet à Stephen Hauschka de marquer 6 points.
  • Oakland a eu du mal au sol en l’absence de Marshawn Lynch, suspendu, et termine avec seulement 54 yards de gain. Pendant ce temps-là, Lynch s’est entrainé avec son ancienne équipe du lycée…
  • Les Bills ont remporté leurs 4 matchs à domicile cette saison et connaissent leur meilleur départ (5-2) depuis la dernière participation de la franchise en playoffs, il y a 17 ans.

Cincinnati Bengals (3-4) 24 – Indianapolis Colts (2-6) 23

  • Ce match entre équipes mal classées a tourné en faveur des Bengals grâce à une très belle action défensive de Carlos Dunlap. Le défenseur de Cincinnati contre une passe de Jacoby Brissett, puis récupère la balle pour marquer son 2ème touchdown en carrière.
  • Le QB des Colts avait pourtant fait le boulot pour mettre son équipe devant avec 2 passes de touchdowns. Il a souvent trouvé son tight-end, Jack Doyle, qui sort le match de sa vie avec 12 réceptions pour 121 yards et 1 TD.
  • En face, Andy Dalton livre une prestation globalement très correcte, avec 243 yards et 2 TD. Ça été plus compliquée pour le jeu au sol des Bengals, qui ne gagne que 58 yards en 21 courses. Le rookie Joe Mixon avait demandé plus de responsabilités avant le match, et le résultat est mitigé puisqu’il a été en difficulté au sol (18 yards en 11 courses) mais très en vue dans le jeu de passes avec 3 réceptions et 91 yards.
  • Adam Vinatieri, le kicker d’Indianapolis, marque 3 field-goals et égale Gary Anderson avec 2434 points en carrière (2ème dans l’histoire de la NFL).

New England Patriots (6-2) 18 – Los Angeles Chargers (3-5) 13

  • Ce n’est pas la meilleure performance des Pats, mais ils ont su profiter des quelques erreurs des Chargers et être suffisamment efficaces pour l’emporter.
  • Tom Brady lance pour 333 yards et 1 TD (pour Gronk), mais l’attaque de New England n’a réussi à marquer que lors d’une seule de ses quatre présences en red-zone. Le pied de Gostowski a fait le boulot pour engranger des points.
  • Pour Los Angeles, une victoire était possible mais plusieurs erreurs ont fini par couter chère. La plus grosse arrive dans le 2ème quart-temps, lorsque Travis Benjamin contrôle mal un punt et relâche le ballon. Il essaye ensuite de repartir mais est plaqué dans sa end-zone et concède un safety.
  • Offensivement, Philip Rivers a eu du mal à se mettre dedans (17/30, 212 yards, 1 TD et 1 INT). La seule lumière est venue de Melvin Gordon (132 yards), qui marque sur une course de 87 yards en début de match (il égale la plus longue course de l’histoire des Chargers).
  • Grâce à un nouveau sack, Joey Bosa en affiche 19 en 20 matchs. Il bat ainsi le record de rapidité détenu jusqu’ici par Aldon Smith.
19 sacks sur ses 20 premiers matchs, Joey Bosa domine dès le début de sa carrière (Getty)

New Orleans Saints (5-2) 20 – Chicago Bears (3-5) 12

  • Les Saints continuent leur bonne série avec une 5ème victoire consécutive. Drew Brees ne lance pas de touchdown mais fait un match très propre avec seulement 5 passes manquées (23/28) et 299 yards. Mark Ingram (75 yards) et Alvin Kamara marquent au sol.
  • Drew Brees a désormais passé le cap des 6000 passes réussies en NFL. Il rejoint Brett Favre et Peyton Manning.
  • Chicago s’est bien défendu et a eu deux occasions de revenir en fin de match, du fait notamment de fumbles perdus par Ingram. Mais Mitchell Trubisky ne réussit pas son premier comeback et se fait même intercepter par un autre rookie, Marshon Lattimore. Pour sa 3ème titularisation, le numéro 2 de la Draft termine avec 164 yards (14/32).
  • Le seul touchdown des Bears vient au sol, sur un plongeon de Tarik Cohen. Dans ce secteur, Jordan Howard a été plutôt efficace avec 102 yards en 23 courses.

New York Jets (3-5) 20 – Atlanta Falcons (4-3) 25

  • Confrontés au vent, à une pluie diluvienne et à une solide équipe new-yorkaise, les Falcons ont dû s’employer pour repartir victorieux.
  • Les conditions de jeu étaient donc très mauvaises, ce qui a rendu la vie difficile aux joueurs sur le terrain. Les transmissions de balle entre Alex Mack et Matt Ryan ont notamment été chaotiques, avec 4 fumbles dont 2 perdus. Malgré ça, le QB lance pour 254 yards et 2 TD, utilisant beaucoup plus la formation shotgun au fur et à mesure du match.
  • Côté Jets, Josh McCown et tenu le rythme avec 257 yards et 2 TD, dont le premier très rapidement sur le drive d’ouverture. Mais les deux échecs au pied de Catanzaro et le jeu au sol peu performant ont pesé lourd sur le résultat final. Forte, Powell et compagnie ne gagnent que 43 yards en 22 courses.

Philadelphia Eagles (7-1) 33 – San Francisco 49ers (0-8) 10

  • Les Eagles conservent le meilleur bilan de NFL avec cette 7ème victoire en 8 matchs. Sous la pluie, ils n’ont pas livré leur meilleur match, mais c’était suffisant pour s’imposer.
  • Carson Wentz lance pour 211 yards (18/32), 2 touchdowns (pour Jeffery et Ertz) et 1 interception sur une mauvaise décision. Du fait de l’écart, Nick Foles est entré en fin de rencontre.
  • La défense des Eagles s’est de nouveau montré opportuniste et Jalen Mills marque sur une pick-6 de 37 yards.
  • Pour la première fois de leur histoire, les 49ers démarrent la saison avec 8 défaites. La défense s’est montré plutôt correcte, l’attaque est catastrophique.

Tampa Bay Buccaneers (2-5) 3 – Carolina Panthers (5-3) 17

  • Après deux défaites de rang, les Panthers repartent de l’avant. La défense a de nouveau sorti les crocs, et pour la deuxième semaine de suite, elle n’alloue pas de touchdown. Elle force 3 pertes de balles sur le match, 2 interceptions et 1 fumbles sur Jameis Winston.
  • Julius Peppers force le fumble sur un sack dans le 2ème quart-temps. C’est son 151ème sack en carrière, ce qui lui permet de passer à la 4ème place dans l’histoire de la NFL (il dépasse Chris Doleman).
  • De son côté, Cam Newton a fait ce qu’il fallait avec 154 yards dans les airs (1 TD – 1 INT) et 44 yards au sol.
  • Ça ne s’arrange pas pour les Bucs, qui jouent avec un quarterback blessé, et qui enchaînent une 4ème défaite de suite.
Cam Newton et les Panthers repartent de l’avant (Panthers.com)

Seattle Seahawks (5-2) 41 – Houston Texans (3-4) 38

  • Match incroyable entre les Seahawks et les Texans, emmenés par leurs quarterbacks. Deshaun Watson a toute tenté pour imiter Russell Wilson, mais ce dernier est sorti vainqueur de ce duel.
  • Deshaun Watson lance pour 402 yards (19/30) et marque 4 touchdowns, mais il lance également 3 interceptions. En face, Russell Wilson termine avec 452 yards (26/41) et 4 touchdowns (1 interception). Les deux QB finissent aussi leaders au sol de leurs équipes respectives, 67 yards pour Watson et 30 yards pour Wilson.
  • Pour la première fois dans l’histoire de la NFL, deux QB terminent avec plus de 400 yards, 4 passes de TD et plus de 30 yards au sol.
  • Qui dit gros matchs des QB, dit belles performances pour les receveurs. Pour les Texans, DeAndre Hopkins attrape 8 passes pour 224 yards et 1 TD, et Will Fuller continue d’être une menace de chaque instant avec 5 réceptions pour 125 yards et 2 TD. Du côté de Seattle, Tyler Lockett termine avec 6 réceptions pour 121 yards, et Paul Richardson attrape aussi 6 balles pour 105 yards et 2 TD. Le TE Jimmy Graham marque également à 2 reprises.

Washington Redskins (3-4) 19 – Dallas Cowboys (4-3) 33

  • Ezekiel Elliott et les Cowboys passent la vitesse supérieure en ce moment. Après avoir passé les 100 yards lors des 2 matchs précédents, Zeke enchaîne avec 150 yards et 2 touchdowns. Il avait pourtant mal débuté ce match avec un fumble sur sa première course.
  • Du fait du temps très humide, Dak Prescott n’a pas forcé. Il ne lance que pour 143 yards (14/22) mais ne commet pas d’erreur.
  • Dallas profite également des erreurs des Redskins, qui perdent 3 fois la balle. Kirk Cousins perd 1 fumble et se fait intercepter, il termine avec 263 yards et 1 TD.
  • Les Cowboys ont profité des absences sur la ligne offensive de Washington pour mettre une pression constante sur Cousins.

Detroit Lions (3-4) 15 – Pittsburgh Steelers (6-2) 20

  • L’attaque de Pittsburgh n’est pas très performante en ce moment, mais la défense a pris le relais pour limiter celles des adversaires. La formule s’est confirmée hier face aux Lions, qui ont certes avancé dans les airs, mais qui ont peiné à conclure. Matthew Stafford lance ainsi pour 423 yards mais Detroit ne marque aucun touchdown.
  • Offensivement, il a fallu une « big play » aux Steelers pour faire la différence. En fin de 3ème quart-temps, Ben Roethlisberger doit gérer une situation compliquée juste devant sa surface. Mais il parvient à trouver Juju Smith-Schuster qui marque 97 yards plus loin. Le rookie, de plus en plus en vue, sort son meilleur match avec 7 réceptions pour 193 yards.
  • Antonio Brown termine avec 5 réceptions pour 70 yards, un match moyen pour lui. Il a été bien couvert par Darius Slay.
  • Les Lions ne marquent donc que sur des field-goals (5 de Matt Prater) et n’ont pas réussi à prendre à défaut la défense de Pittsburgh dans les moments importants. Detroit se fait notamment stopper à plusieurs reprises sur 4th down.

Bye : Packers, Titans, Rams, Giants, Cardinals, Jaguars

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s