Baromètre Heisman – Baker Mayfield repasse en pole position

Publié le Mis à jour le


La dernière ligne droite approche dans le championnat universitaire et la pression des playoffs se fait sentir avec les premiers classements publiés par le comité de sélection. Lors du dernier baromètre, les running-backs avaient pris le pouvoir sur les quarterbacks, mais il y en a un qui n’a pas dit son dernier mot. Baker Mayfield, QB d’Oklahoma, est repassé devant grâce à une énorme performance samedi dernier lors du derby, et du fait des matchs moyens des autres candidats au trophée Heisman.

Samedi, les Sooners jouaient l’un des matchs les plus importants de leur saison face aux Cowboys. D’une part, un derby contre Oklahoma State est toujours un match particulier, et d’autre part, une victoire leur permettait de continuer à espérer se qualifier pour les playoffs. Comme souvent dans les gros matchs cette année, Baker Mayfield a pris les choses en main pour mener son équipe à la victoire. Le QB établit ainsi un record d’université en lançant pour 598 yards et il termine avec 6 touchdowns (dont 5 à la passe).

Baker Mayfield repasse en tête après son performance lors du derby (Getty)

Mayfield est actuellement leader du pays en pourcentage de passes réussies (71.7%), en yards par tentative (11.9 yards), numéro 2 en yards par match (358.4) et troisième en touchdowns à la passe (28 pour 5 interceptions).

Attention tout de même car le trophée est loin d’être gagné. Ce week-end, Baker Mayfield devra se frotter à la redoutable défense de TCU. Ce match est aussi important pour son équipe et son ambition de playoffs que pour lui et son envie d’Heisman.

Sur les deux dernières semaines, qui sont deux défaites des Nittany Lions, Saquon Barkley a été en-dessous de ses standards. Il affiche 186 yards yards au total (courses, réceptions et retours) sur ces deux matchs, soit un total inférieur à sa moyenne par match (195 yards). Le week-end dernier face à Michigan State, il a été limité à 63 yards au sol mais il a tout de même montré ses différents talents puisqu’il lance une passe de 20 yards et compte 3 réceptions.

Barkley aura l’occasion de se reprendre et de finir fort puisque Penn State affronte des défenses moyennes lors des 3 derniers matchs de la saison (Rutgers puis Nebraska à domicile, et Maryland à l’extérieur).

Lui aussi a connu une semaine difficile en étant limité à son plus faible total de la saison (69 yards), même s’il a encore réussi à placer une longue course de plus de 50 yards. Love est toujours leader de la FBS avec 182 yards au sol par match en moyenne et affiche 1456 yards et 12 TD sur la saison.

Bryce Love a l’occasion de rebondir dès ce soir face à Washington, mais la tâche ne s’annonce pas facile puisque les Huskies est solide face au jeu au sol. Une nouvelle déconvenue et la candidature du RB de Stanford pourrait définitivement être oubliée. Le bilan très moyen de son équipe ne l’aide pas non plus.

Peu utilisé en première mi-temps (5 courses pour 22 yards), Josh Adams est resté sur le banc en deuxième période à cause d’un petit pépin physique. Notre Dame ne voulait pas prendre de risque avec leur running-back et le préserver en vue du choc de ce week-end face à Miami. Il affiche actuellement 1191 yards (9ème de FBS) et 9 touchdowns.

Le match à venir contre Miami, équipe invaincue, est clé pour la suite de la saison des Fighting Irish. Une grosse performance de Josh Adams pourrait le voir dépasser les autres RB de ce classement.

Entrée directement dans le top 5 pour le joueur le plus “excitant” du pays cette saison. En plus d’impressionner par ses performances, Khalil Tate s’avère être décisif pour son équipe. Avant la défaite face à USC de ce week-end, il avait mené Arizona à 4 victoires sur ses 4 matchs complets (il était remplaçant en début de saison).

Khalil Tate est l’une des révélations de cette saison universitaire (Getty)

Le QB des Wildcats n’est pas impressionnant dans les airs puisqu’il n’affiche que 930 yards, 8 TD et 5 INT. Mais sa capacité à faire la différence au sol est unique. Il en est à 1087 yards dans ce secteur, dont une performance historique de 327 yards face à Colorado début octobre.

A l’image de son équipe, Wisconsin, le RB Jonathan Taylor est légèrement sous-coté. Le calendrier plutôt facile des Badgers est une raison, certes valable, mais il ne faut pas relativiser les performances d’une équipe invaincue. En ce qui concerne Taylor, il affiche actuellement 1368 yards et 12 TD et reste sur un gros match face à Indiana avec 183 yards et 1 TD.

Ce week-end, Wisconsin a un match compliqué à aborder face à Iowa, qui a battu Ohio State il y a 2 semaines. Taylor pourra ainsi prouver qu’il est bien l’un des RB les plus prolifiques et réguliers du pays.

Il n’y aucun doute sur le talent de Lamar Jackson, qui continue d’être le QB le plus prolifique du pays avec ses 426.3 yards au total (passes + courses) de moyenne par match et ses 32 touchdowns (pour 6 interceptions). Mais comme expliqué lors du dernier baromètre, il faut également des victoires pour espérer gagner le trophée. Louisville est un cran en-dessous et ne peut pas permettre à son QB de défendre ses chances de doublé.

Le QB des Tide reste sur un match très solide lors de la victoire face à LSU, puisqu’il est responsable de 227 des 298 yards de son équipe. Hurst n’est pas assez prolifique (2022 yards à la passe) comparé à un Baker Mayfield ou un Lamar Jackson, mais il est le QB d’une équipe invaincue et n’a perdu la balle qu’à 2 reprises depuis le début de la saison (pour 17 TD dans les airs).

Il serait injuste de sortir Mason Rudolph du top 10 après la défaite d’Oklahoma State face au rival Oklahoma. Car si son équipe a en effet perdu toute chance de se qualifier pour les playoffs, lui a plutôt tenu son rang. Même si ses 2 interceptions font un peu mal, il a réussi à tenir le rythme imposé par Baker Mayfield. Il finit ainsi avec 448 yards et 5 TD à la passe, pour porter son total sur la saison à 3314 yards (leader de FBS) et 27 TD (pour 7 INT).

Lui aussi a perdu beaucoup de point ce week-end lors de la défaite de son équipe face à Iowa. Alors qu’il était très sûr depuis le début de saison, il lance 4 interceptions sur le match (1 seule jusqu’ici). Son CV reste intéressant avec 67.5% de passes réussies, 28 TD pour 5 INT, ainsi que 517 yards et 5 TD de plus au sol, son comeback face à Penn State est également un moment fort. Il reste dans le top 10 car il a l’occasion de se montrer de nouveau à son avantage avec deux gros matchs face à Michigan State (samedi) et Michigan (week 13).

 

Mentions honorables : McKenzie Miton (QB – Central Florida), Nick Chubb (RB – Georgia), Rashaad Penny (RB – San Diego State)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s