NFL – Week 10 : Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le


Chaque résultat a désormais un impact, plus ou moins important, sur l’image des playoffs. Des équipes comme New England ou Pittsburgh continuent sur leurs bonnes séries et se positionnent comme clairs favoris pour remporter leur division, certaines franchises comme Green Bay ou Atlanta se relancent, et d’autres comme Denver ou Houston continuent de perdre et doivent faire une croix sur les playoffs.

6 touchdowns au sol et 7 victoires consécutives pour New Orleans (Getty)

Buffalo Bills (5-4) 10 – New Orleans Saints (7-2) 47

  • 7ème victoire consécutive pour des Saints qui marchent littéralement sur leurs adversaires en ce moment. Hier, ils ont passé 47 points et 298 yards au sol aux Bills à Buffalo.
  • Mark Ingram mène la charge avec 131 yards et 3 TD en 21 courses. Le rookie Alvin Kamara continue de s’illustrer et totalise 106 yards et 1 TD en 12 courses. Trey Edmunds ajoute 48 yards et 1 TD en 9 courses. Et Drew Brees marque le 6ème touchdown au sol de son équipe, un record de franchise.
  • Dépassés en défense, les Bills ont également eu beaucoup de mal à mettre celle de New Orleans en difficulté. Ils ne gagnent que 10 first-downs sur le match, dont 5 sur la dernière possession, qui se termine par le premier touchdown du QB rookie Nathan Peterman.
  • Kelvin Benjamin a fait ses débuts pour les Bills. Mais à l’image de son équipe, le receveur a été très discret et finit avec 3 réceptions pour 42 yards.
  • Les Saints restent donc en tête de la NFC South, mais les Panthers et les Falcons sont à l’affût. Quant aux Bills, ils sont 2èmes et l’AFC East et conservent une place provisoire en playoffs grâce à une wild-cards.

Chicago Bears (3-6) 16 – Green Bay Packers (5-4) 23

  • Pour remporter leur premier match sans Aaron Rodgers, les Packers ont dû s’employer. Brett Hundley fait la différence dans le dernier quart-temps, en trouvant Davante Adams sur une passe de 17 yards. Le QB remplaçant de Green Bay termine avec 212 yards (18/25).
  • En face, Mitchell Trubisky monte progressivement en puissance. Le QB rookie des Bears lance pour 297 yards (21/35), son record personnel, et 1 TD de 46 yards pour Josh Bellamy.
  • Le RB des Packers, Ty Montgomery, a marqué un touchdown de 37 yards au sol avant de devoir quitter le terrain à cause d’un problème aux côtes.
  • Autre joueur à s’illustre du côté de Green Bay, le défenseur Nick Perry qui s’offre 3 sacks sur le match.
  • Cette deuxième défaite de rang repousse les Bears loin derrière le reste des équipes de la NFC North. Pour Green Bay, 3ème mais à égalité avec Detroit, l’espoir d’accrocher les playoffs reste présent.

Detroit Lions (5-4) 38 – Cleveland Browns (0-9) 24

  • En parlant des Lions, ils ont eu plus de mal que prévu pour écarter les Browns à domicile. Matthew Stafford, en expert des comebacks, égalise en début de 4ème quart-temps avant de faire la différence. Sur le dernier touchdown, Golden Tate fait une grande partie du travail sur les 40 yards parcourus.
  • Le QB de Detroit avait pourtant mal débuté la rencontre, avec 1 sack pris d’entrée et 1 interception sur la deuxième possession. Il lance pour 57 yards en 1ère mi-temps et se reprend en 2ème période avec 249 yards et 3 TD.
  • Pour Celveland, DeShone Kizer a été plutôt solide. Le rookie lance pour 232 yards (21/37) et 1 TD pour Kenny Britt et ajoute 57 yards et 1 autre TD au sol. Le tournant du match est peut-être la sortie du QB en fin de 3ème quart-temps après un s’être pris un coup dans les côtes. Cody Kessler n’a pas fait grand-chose en son absence, et Kizer est revenu en fin de match pour lancer une interception.
  • Detroit est 2ème de la NFC North à 2 victoires des Vikings et reste ainsi en course pour les playoffs. Pour les Browns, toujours pas de victoires et 2ème année de rang avec 9 défaites pour débuter la saison.

Tennessee Titans (6-3) 24 – Cincinnati Bengals (3-6) 20

  • Les Bengals n’ont mené qu’une fois sur le match mais ça a bien failli suffir. Andy Dalton trouve A.J Green qui marque 70 yards plus loin alors qu’il ne reste que 5 minutes à jouer.
  • Mais derrière, les Titans sortent l’un des plus beaux drives de cette journée, avec 73 yards remontés et le touchdown de la victoire quand Marcus Mariota trouve DeMarco Murray à 36 secondes du coup de sifflet final.
  • Le RB de Tennessee s’illustre avec un triplé. En plus de sa réception décisive, il marque 2 fois au sol, où il totalise 42 yards. Quant à Mariota, il termine avec 264 yards (25/44) dans les airs, 51 de plus au sol, 1 touchdown et 1 interception.
  • Une semaine après l’expulsion d’A.J Green, un autre joueur de Cincinnati s’est fait sortir hier. Il s’agit (évidemment) de Vontaze Burfict, qui a eu la bonne idée de bousculer un arbitre. Monsieur n’était pas content d’être pénalisé pour un plaquage à retardement.
  • Andy Dalton lance pour 265 yards (20/35) et 2 TD, mais il a connu quelques soucis pour contrôler le ballon. Le QB des Bengals perd 2 fumbles dans le 2ème quart-temps, récupérés à chaque fois par Derrick Morgan.
  • Fin de série pour Ryan Succop ! Le kicker des Titans a manqué un field-goal de moins 50 yards et sa série record s’arrête donc à 56.
  • Cincinnati reste coincé à la 3ème place de l’AFC East, tandis que Tennessee continue de se battre avec Jacksonville au sommet de l’AFC South.
DeMarco Murray et les Titans sont allés chercher cette victoire importante (The Sport Xchange)

Indianapolis Colts (3-7) 17 – Pittsburgh Steelers (7-2) 20

  • Ça n’a pas été facile pour Pittsburgh, mais la 4ème victoire consécutive est là. Ben Roethlisberger trouve Antonio Brown sur une passe de 32 yards, qui permet ensuite à Chris Boswell de passer le field-goal de la victoire.
  • Menés 17-3 dans le 3ème quart-temps, les Steelers ont dû s’employer. Big Ben lance 2 passes de touchdowns pour ramener son équipe à égalité. Il trouve d’abord Juju Smith-Schuster en fin de 3ème quart-temps, puis se connecte avec Vance McDonald en début de 4ème.
  • La défense d’Indianapolis a plutôt bien limité l’impact des stars de Pittsburgh. Le’Veon Bell gagne 80 yards en 26 courses, et Antonio Brown n’attrape que 3 passes pour 47 yards.
  • Jacoby Brissett s’est de nouveau montré solide avant de flancher en fin de match. Il lance 2 longues passes de touchdowns, une de 60 yards pour Moncrief puis une autre de 61 yards pour Rogers, mais se fait intercepter dans le 3ème quart-temps. Et les Steelers en ont profité directement pour revenir.
  • La division AFC East semble promise aux Steelers, qui ont actuellement le meilleur bilan de l’AFC à égalité avec les Pats. Les Colts sont bons derniers de l’AFC South.

Tampa Bay Buccaneers (3-6) 15 – New York Jets (4-6) 10

  • Longtemps fermé, ce match s’est décanté en 2ème mi-temps. Face à son ancienne équipe, Ryan Fitzpatrick a fait la différence dans le 4ème quart-temps avec un touchdown pour Charles Sims. A ce moment les Bucs mènent 15-3. Le baroud d’honneur des Jets, avec une passe de touchdown de McCown pour Anderson, n’y changera rien.
  • Les Bucs ont également pu compter sur une défense qui a bien muselé l’attaque new-yorkaise pendant la majeure partie de la rencontre. Globalement, les deux équipes ont eu du mal à avancer, puisque les Jets terminent avec 275 yards offensifs, et les Bucs avec 271.
  • Tampa jouait sans Jameis Winston, blessé, ni Mike Evans, suspendu.
  • Les playoffs semblent loin pour ces deux équipes, qui ferment la marche dans leurs divisions respectives. Les Bucs mettent tout de même fin à une série de 5 revers de suite.

Washington Redskins (4-5) 30 – Minnesota Vikings (7-2) 38

  • Ce match a débuté par une très belle image, celle du QB Teddy Bridgewater, en larme sur le banc alors qu’il était de retour sur le bord du terrain pour la première fois depuis sa grave blessure au genou.
  • C’est ensuite un autre QB qui a fait le show pour les Vikings, puisque Case Keenum lance pour 304 yards et 4 TD (2 INT) pour mener son équipe à une nouvelle victoire. Il peut toujours compter sur l’un des meilleurs duos de receveurs de la ligue cette année, Adam Thielen et Stefon Diggs. Le premier attrape 8 ballons pour 166 yards et 1 TD, tandis que le second finit avec 4 réceptions pour 78 yards et 1 TD.
  • Pour Washington, Kirk Cousins a tenté de tenir le rythme et termine avec 327 yards, 1 touchdown et 1 interception dans les airs. Il marque également à 2 reprises sur des courses. L’une des actions du match est le touchdown à une main en plongeant du receveur des Redskins Maurice Harris. Tout juste promu titulaire, il a su se montrer à son avantage.
  • Cette défaite fait mal à Washington dans la course des playoffs. Au contraire, tout va bien pour Minnesota, qui reste solide leader de la NFC North grâce à ce 5ème succès de rang.

Jacksonville Jaguars (6-3) 20 – Los Angeles Chargers (3-6) 17

  • Jacksonville est allé chercher sa 3ème victoire consécutive en prolongation, grâce à un field-goal de Josh Lambo. Le coup de pied du kicker des Jaguars est contré, mais parvient quand même à passer au milieu des poteaux. Sur le drive précédent, Philip Rivers s’était fait intercepté par A.J Bouye.
  • La fin de ce match a été complètement folle, avec des erreurs de chaque côté. Blake Bortles est intercepté à 2 reprises dans la dernière minute alors qu’il tentait de faire gagner son équipe. Entre temps, un fumble d’Austin Ekeler avait permis aux Jaguars de récupérer le ballon. Et alors que les Chargers défendaient leur avance de 3 points, Joey Bosa se fait pénalisé pour un coup en retard sur Bortles et Josh Lambo peut ainsi forcer la prolongation.
  • Etonnement, les Jaguars n’ont jamais réussi à mettre leur jeu au sol en marche. Leonard Fournette est limité à 33 yards en 17 courses. Le seul éclat vient d’un « fake punt » sur lequel Corey Grant marque sur une course de 56 yards. Blake Bortles a du coup été plus sollicité et n’a pas forcement assuré avec 273 yards (28/51), 1 TD et 2 INT.
  • Pour les Chargers, Philip Rivers lance pour 235 yards (21/37) et 2 TD durant le match. Mais son interception en prolongation coûte chère.
  • Ce succès est très important pour Jacksonville, qui se dispute l’AFC South avec Tennessee. Pour les Chargers, 3ème de l’AFC West, la saison semble perdue.
Rien de mieux que de battre l’équipe qui a rompu son précédent contrat… (Getty)

Los Angeles Rams (7-2) 33 – Houston Texans (3-6) 7

  • Limités à 9 points durant la première mi-temps, les Rams sont revenus à leurs standards pour l’emporter largement face aux Texans. Jared Goff lance 3 passes de touchdown en 2ème mi-temps, dont 2 pour Robert Woods, qui termine avec 8 réceptions pour 171 yards. Grâce à plusieurs longues passes, le QB des Rams finit avec plus de 300 yards encore cette semaine (355).
  • Cette attaque des Rams arrivait avec 32.9 points par matchs en moyenne. Elle reste dedans avec 33 face aux Texans. Après 9 matchs, ce chiffre est le même qu’en 1999 lorsque le « Greatest Show on Turf » avait remporté le Super Bowl.
  • Autre stats incroyable à propos de l’attaque ; elle était dernière de NFL en 2016 avec 14 points par matchs en moyenne, et la progression de 18.9 points est (serait) la plus importante de l’histoire en 1 an.
  • Pour Houston, ça semble compliqué de gagner avec Tom Savage au centre de l’attaque. Le QB lance pour 221 yards, 1 touchdown et 2 interceptions. Le receveur DeAndre Hopkins parvient toute de même à passer les 100 yards (111 en 7 réceptions).
  • Les Rams restent en tête de la NFC West, avec 1 victoire de mieux que Seattle. Pour les Texans, les chances de playoffs se sont envolées avec la blessure de Deshaun Watson.

Atlanta Falcons (5-4) 27 – Dallas Cowboys (5-4) 7

  • Un (ou deux) être(s) vous manque(nt)… Privés d’Ezekiel Elliott, suspendu, les Cowboys ont eu beaucoup de mal à exister offensivement face à Atlanta. L’absence du Left Tackle, Tyron Smith, a également eu un gros impact. Son remplaçant, Chaz Green, a pris l’eau face aux assauts d’Adrian Clayborn. Ce dernier s’offre 6 sacks sur le match, un nouveau record de franchise. Pour information, le record historique est de 7 sacks en 1 matchs, l’œuvre de Derrick Thomas pour les Chiefs face aux Seahawks en 1900.
  • Dallas a pourtant marqué en premier, sur une course de Dak Prescott. Quelques minutes plus tôt, Xavier Woods avait intercepté une passe de Matt Ryan. Puis plus rien. Prescott finit avec 176 yards (20/30) dans les airs et 42 yards au sol. Alfred Morris, titulaire dans le backfield, gagne 53 yards en 11 courses.
  • Les Falcons ont donc passé un 27-0 aux Cowboys après avoir encaissé le premier touchdown. Matt Ryan lance pour 215 yards (22/29) et 2 touchdowns. Tevin Coleman, qui a remplacé un Devonta Freeman rapidement blessé, gagne 83 yards et marque 1 TD au sol.
  • Le QB des Falcons a franchi la barre des 40 000 yards en carrière. Il est devenu le plus jeune QB à atteindre ce chiffre, en 151 matchs pour être précis. Il fait mieux que Drew Brees et Dan Marino (152 et 153 matchs).
  • Les deux équipes ont maintenant le même bilan, et vont donc maintenant s’affronter à distance pour une place en playoffs.

San Francisco 49ers (1-9) 31 – New York Giants (1-8) 21

  • Enfin une victoire pour Kyle Shanahan à la tête des 49ers. Après 9 revers de suite, San Francisco bat les Giants, une autre équipe en grande difficulté.
  • Toujours titulaire en attendant que Jimmy Garoppolo apprenne les plans de jeu des Niners, C.J Beathard a assuré hier. Le rookie lance pour 288 yards (19/25), 2 touchdowns et 1 interception. Il ajoute une 3ème TD sur une course. L’un des beaux moments de cette week 10 arrive lorsque Marquise Goodwin marque sur une réception de 83 yards, quelques heures seulement après avoir appris le décès de son bébé.
  • Du côté de New-York, les critiques contre Ben McAdoo ne vont surement pas s’arrêter après cette nouvelle défaite. Le coach des Giants a visiblement perdu son vestiaire et il semble être sur un siège éjectable.
  • Le seul point positif pour les Giants est la connexion entre Eli Manning et quelques-uns de ses receveurs. En l’absence des options principales, le rookie Evan Engram continue d’être précieux et notamment en red-zone (31 yards et 1 TD). A noter aussi le gros match de Sterling Shepard, qui attrape 11 ballons pour 142 yards. Manning finit avec 273 yards (28/37) et 2 TD.

Denver Broncos (3-6) 16 – New England Patriots (7-2) 41

  • On est loin de la rivalité Brady – Manning, période lors de laquelle le QB des Patriots avait souvent des problèmes à Denver. Hier, il n’a pas tremblé pour emmener sa franchise à une victoire facile, la 12ème de suite à l’extérieur. Brady lance pour 266 yards (25/34) et 3 TD. Avec 86 victoires à l’extérieur en carrière, il dépasse d’ailleurs son meilleur ennemi.
  • L’autre homme du match est le RB Dion Lewis, qui marque 2 touchdowns. Leader de son équipe au sol, il totalise 55 yards et marque 1 fois. Son second touchdown est le plus impressionnant, puisqu’il marque sur un retour de kickoff de 103 yards.
  • 270ème victoire pour Bill Belichick, qui égale ainsi Tom Landry sur la 3ème marche du podium. Don Shula (347) et George Halas (324) sont encore devant.
  • Même s’il a souvent trouvé Emmanuel Sanders (6 réceptions, 137 yards), Brock Osweiler a globalement été très moyen et il a eu beaucoup de mal à réussir les passes importantes. Il termine avec 221 yards (18/33), 1 TD et 1 INT.
  • Cette 5ème victoire de rang des Patriots consolide leur position de leader dans l’AFC East. Au contraire, ce 5ème revers consécutif pour Denver les enfonce dans le bas du classement de l’AFC West.

 

Bye : Chiefs, Eagles, Raiders, Ravens

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s