College Football – Week 13 : Une dernière journée qui met le chaos dans l’image des playoffs

Publié le Mis à jour le


La mission du comité n’était déjà pas très évidente avant la week 13, et bien elle est devenue presque impossible à l’issue de la dernière journée de la saison régulière. Alabama et Miami, les 2 premières équipes du classement après la week 12, ont chuté pour la première fois de la saison, relançant ainsi d’autres universités dans la course aux playoffs. Les finales de conférences du week-end prochain s’annoncent comme de véritables matchs de wild-card.

Des playoffs sans Alabama ? (The Comeback)

Les équipes encore dans la course aux playoffs

(par ordre alphabétique)

Alabama Crimson Tide – Auburn Tigers – Clemson Tigers – Georgia Bulldogs –  Miami Hurricanes – Ohio State Buckeyes – Oklahoma Sooners – TCU Horned Frogs –  Wisconsin Badgers

Alabama Crimson Tide (11-1)

Week 13 : Défaite à Auburn (14-26)

Les Tide ont chuté pour la première fois de la saison, au pire moment. Ils perdent l’Iron Bowl face au grand rival Auburn, et laissent ainsi le titre de division au Tigers. Alabama était méconnaissable samedi, commettant des erreurs rares pour cette équipe, aussi bien en attaque qu’en défense. Jalen Hurts a été bien contenu et la défense s’est régulièrement fait battre sur 3rd down.

Alabama n’a pas son destin entre les mains puisqu’ils ne joueront pas de finale de conférence. Du coup, si Wisconsin et Oklahoma gagnent, ils ne verront (normalement) pas les playoffs. En revanche, si les deux équipes citées perdent, face à Ohio State et TCU respectivement, alors l’espoir est encore permis.

Auburn Tigers (10-2)

Week 13 : Victoire face à Alabama (26-14)

Malgré un bilan général moins bon qu’Alabama, les Tigers ont réussi à remporter la division West de la SEC en battant les Tide. Auburn était tout simplement la meilleure équipe sur le terrain samedi. Jarrett Stidham (237 yards à la passe, 51 au sol, 1 TD) et Kerryon Johnson (104 yards et 1 TD au sol, 1 TD à la passe) ont fait mal, et la défense a parfaitement éteint la meilleure attaque du pays.

En battant Georgia en finale de conférence SEC, Auburn peut devenir la première équipe à se qualifier pour les playoffs avec 2 défaites. Rappelons qu’en octobre, les Tigers avaient fait chuter les Bulldogs, alors invaincus.

Clemson Tigers (11-1)

Week 13 : Victoire à South Carolina (34-10)

Après les défaites des 2 premières équipes du classement (Alabama et Miami), les Tigers ont assuré dimanche face au rival South Carolina. Une pick-6 de Ryan Carter a lancé la machine, puis la connexion Kelly Bryant (272 yards, 2 TD) – Hunter Renfrow (75 yards, 2 TD) a pris le relais.

Clemson, champion en titre, jouera une sorte de quart de final ce week-end avec une finale de conférence ACC contre Miami. Une victoire leur assurera une place dans le top 4 et une 3ème qualification de rang.

Georgia Bulldogs (11-1)

Week 13 : Victoire à Georgia Tech (38-7)

Les Bulldogs ont fait le boulot face au rival Georgia Tech avec une victoire nette. Jake Fromm a été très propre et lance pour 224 yards et 2 TD, et le jeu au sol a été efficace avec 247 yards gagnés au total (3 TD). Défensivement, Georgia a su résisté à la puissance du backfield des Yellow Jackets.

Georgia peut maintenant se concentrer sur la finale de conférence SEC, où une revanche contre Auburn les attend. Les Tigers sont responsables de la seule défaite des Bulldogs, une claque 40-17. Une victoire laverait l’affront et qualifierait Georgia pour les playoffs.

Miami Hurricanes (11-1)

Week 13 : Défaite à Pittsburgh (14-24)

A l’image des Tide, Miami a attendu le dernier match de la saison pour perdre. Face à Pittsburgh, Malik Rosier (15/34, 187 yards, 2 TD) et l’attaque des Hurricanes a failli. Et c’est le QB des Panthers, Kenny Pickett, qui s’est montré à son avantage avec 193 yards et 1 TD dans les airs, ainsi que 60 yards et 2 TD au sol.

Miami aurait pu s’assurer une place en playoffs avec une victoire, et ce quel que soit le résultat en finale de conférence ACC. Après ce revers, les Canes vont devoir battre Clemson pour se qualifier.

Ohio State Buckeyes (10-2)

Week 13 : Victoire à Michigan (31-20)

Même avec un beau succès à Ann Arbor face aux Wolverines, Ohio State ne pensait pas être toujours dans la course aux playoffs. Puis la défaite d’Alabama a relancé les Buckeyes. Samedi, deux quarterbacks se sont relayés pour infliger une sixième défaite de suite au rival Michigan. J.T Barrett a a dû sortir sur blessure (genou) et c’est Dwayne Haskins qui l’a bien remplacé. Barrett est incertain pour le match du week-end.

Ohio State affronte Wisconsin en finale de conférence Big Ten, mais même une victoire ne garantit pas une qualification pour les playoffs. Il faudra en effet voir si le comité préfère une équipe championne de sa conférence mais avec 2 défaites, ou bien une équipe non championne mais battue qu’une seule fois.

Oklahoma Sooners (11-1)

Week 13 : Victoire face à West Virginia (59-31)

Comme prévu, Baker Mayfield n’était pas titulaire et n’a pas joué le premier drive des Sooners. Il a repris sa place ensuite et n’a eu besoin de tenter que 17 passes pour totaliser 281 yards et 3 TD. Le favori pour le trophée Heisman a ainsi mené son équipe à une 11ème victoire en 12 matchs, bien aidé par le RB Rodney Anderson (118 yards, 4 TD).

La situation est assez simple pour Oklahoma, qui ira en playoffs en gagnant la finale de conférence Big 12 face à TCU.

TCU Horned Frogs (10-2)

Week 13 : Victoire face à Baylor (45-22)

Opposés à une équipe qui n’avait remporté qu’un seul de ses 10 premiers matchs, les Horned Frogs n’ont pas tremblé pour s’assurer un nouveau duel face à Oklahoma. Kenny Hill a parfaitement mené son équipe en lançant pour 325 yards et 3 TD.

En cas de victoire face aux Sooners lors de la finale de conférence Big 12, TCU aura une toute petite chance de mettre le bazar dans les votes et de faire partie du top 4.

Wisconsin Badgers (11-0)

Week 13 : Victoire à Minnesota (31-0)

Invaincus à l’issue de la saison régulière, les Badgers ont confirmé qu’ils étaient bel et bien une très bonne équipe. Minnesota, adversaire moyen, en a fait les frais et repart avec une fessée. Le RB Jonathan Taylor peaufine son CV de candidat au trophée Heisman avec 149 yards et 1 TD, et le QB Alex Hornibrook lance pour 151 yards et 3 TD. Quant à la défense de Wisconsin, elle finit le match avec seulement 133 yards encaissés.

Seule équipe invaincue dans les 5 conférences du Power 5, Wisconsin ne pourra pas être laissé en dehors du top 4 avec une victoire sur Ohio State en finale de la Big Ten. Les Badgers restent sur 4 défaites de suite face aux Buckeyes.

Chip Kelly est de retour dans le championnat universitaire (USA Today)

La PAC-12 grande battue

Une des 5 conférence du Power 5 n’aura pas de représentant en playoffs. Il s’agit de la PAC-12. USC (10-2) est l’équipe la mieux placée, mais même un succès contre Stanford en finale de conférence ne suffira pas à les propulser dans le top 4.

UCF mérite mieux

Mention honorable à une équipe invaincue lors de la saison régulière, UCF (11-0). Classée très loin des playoffs par le comité, l’université de Central Florida réussit cette performance pour la première fois de son histoire, et moins de 2 ans après une saison sans victoire (0-12 en 2015). Les Knights pourront parachever leur superbe saison en remportant le titre de la conférence AAC, face à Memphis.

Ce week-end face à South Florida, les Knight sont allés chercher la victoire en fin de match, grâce à un retour de kickoff de 95 yards. Il faut dire qu’en face, le QB Quinton Flowers a écrit l’histoire de sa franchise en totalisant 605 yards (503 dans les airs, 102 au sol).

Saison record pour Oklahoma State

Pas de playoffs pour Oklahoma State, qui termine avec 9 victoires et 3 défaites. Excellents offensivement, les Cowboys ont fini la saison en beauté en étrillant Kansas 58-17. Et même si la saison s’arrête là, tout n’est pas à jeter.

Oklahoma State est en effet devenu la première équipe dans l’histoire de la Big 12 à terminer la saison avec un QB à plus de 4 000 yards (Mason Rudolph), un RB à plus de 1 000 yards (Justice Hill), et 2 WR à plus de 1 000 yards (James Washington et Marcell Ateman). Et pour revenir à Mason Rudolph, il a battu le record d’université de touchdowns sur une saison. Avec 45 au total, il fait mieux que Barry Sanders en 1988.

La valse des coachs a commencé et Chip Kelly et de retour

Voici les équipes qui recherchaient ou recherchent toujours un nouveau coach : Arkansas, Florida, Georgia Southern, Kent State, Nebraska, Ole Miss, Oregon State, South Alabama, Tennessee, UCLA et UTEP…

Parmi ces équipes, peu se sont déjà mises d’accord avec un nouveau coach, et c’est le cas de UCLA qui a annoncé l’arrivée de Chip Kelly avec un contrat de 5 ans et 23.3 million de dollars. Avant d’être coach des Eagles et des 49ers en NFL, Kelly avait dirigé Oregon pendant 4 saisons. Annoncé entre UCLA et Florida, il a choisi une conférence qu’il connaît donc déjà bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s