NFL – Ce qu’il faut retenir de la Week 15

Publié le Mis à jour le


Les titres

  • Touchdown ou pas touchdown ? Victoire polémique des Pats sur les Steelers.
  • Les Vikings, rois du nord.
  • Jacksonville, 10 ans plus tard…
  • Green Bay éliminé malgré Aaron Rodgers.
Réception ou pas de Jesse James ? Chacun à son avis… (Getty)

Pittsburgh Steelers (11-3) 24 – New England Patriots (11-3) 27

  • C’est la polémique de la semaine. Jesse James a-t-il eu le contrôle total du ballon et donc marqué un touchdown ? Les arbitres, qui naviguent dans le brouillard à ce sujet, ont jugé que non. Une décision cruciale, car à 30 secondes de la fin du match et alors que Pittsburgh était mené de 3 points. D’autant plus que quelques secondes plus tard, Ben Roethlisberger lance une interception qui scelle la victoire des Pats.
  • Cette victoire permet à New England de s’offrir un nouveau titre de division, et aussi de reprendre la main dans la course à la première place de l’AFC et donc l’avantage du terrain qui va avec.
  • Longtemps menés, les Patriots ont réussi à inversé la tendance grâce au duo Tom Brady – Rob Gronkowski. Le QB, lance pour 298 yards, avec 2 touchdowns et 1 interception, et son tight-end attrape 9 ballons pour 168 yards. Brady trouve Gronk à 3 reprises (pour 69 yards) dans le drive victorieux des Pats
  • Tom Brady marque des points en plus dans la course au trophée de MVP. La victoire sur un rival joue, mais également le fait que l’un de ses concurrents directs, Antonio Brown, a peu joué. Le receveur des Steelers a dû quitter le terrain dans le 2ème quart temps à cause d’une blessure au mollet. Il devrait manquer les deux derniers matchs de la saison et être de retour pour les playoffs.
  • L’attaque de Pittsburgh a été plutôt efficace sans son receveur star. Le’Veon Bell a mené la charge avec 117 yards et 1 TD au sol, et JuJu Smith-Schuster attrape 6 passes pour 114 yards dans les airs.
  • Ryan Shazier, qui se remet de son opération à la colonne vertébrale, a fait une apparition dans les loges du Heinz Field. Il a reçu une belle ovation du public.

New York Giants (2-12) 29 – Philadelphia Eagles (12-2) 34

  • Sans Carson Wentz pour la première fois de la saison, l’attaque des Eagles est restée performante. Nick Foles sort un très bon match, avec 237 yards et 4 touchdowns. Wentz était le leader offensif mais il semble que cette équipe ait les armes pour continuer à gagner sans lui.
  • Attention tout de même à la solidité défensive. Eli Manning et les Giants ont gagné 504 yards sur le match et les Eagles ont encaissé 30 points en moyenne sur les 2 dernières rencontres.
  • Cette victoire, la 12ème de la saison pour Philadelphia, assure la première place de la conférence NFC à la franchise. Les Eagles auront donc une semaine de repos pour débuter les playoffs, et l’avantage du terrain ensuite.
  • Les Giants ont donc (étonnement) posé des problèmes à cette équipe de Philadelphia. Eli Manning lance pour 434 yards et 3 TD (1 INT), comme pour prouver à Ben McAdoo qu’il ne fallait pas le mettre sur le banc. Les principaux bénéficiaires ont été Sterling Shepard (11 réceptions, 139 yards, 1 TD) et le TE rookie Evan Engram (8 réceptions, 87 yards).

Minnesota Vikings (11-3) 34 – Cincinnati Bengals (5-9) 7

  • Les Vikings avaient l’occasion de s’assurer un titre dans la division NFC North, et ils l’ont fait avec maîtrise. Minnesota a dominé Cincinnati dans toutes les phases du jeu, en attaque comme en défense.
  • Offensivement, Case Keenum continue d’être très solide avec 236 yards et 2 TD. Les Running-backs ont également été performants avec 242 yards combinés pour Latavius Murray et Jerick McKinnon. Défensivement, les Bengals ne gagnent que 42 yards en première mi-temps et Minnesota intercepte deux fois Andy Dalton, dont 1 termine en touchdown d’Eric Kendricks.
  • La belle image est celle du retour de Teddy Bridgewater à la fin de ce match. Et même s’il ne réussit aucune de ses 2 passes et lance 1 interception, ça fait plaisir de le revoir jouer.
  • Nouvelle déconvenue pour des Bengals décidemment bien tristes. Le coach Marvin Lewis devrait quitter le club à la fin de la saison et il semble que l’équipe ait déjà arrêté. Andy Dalton ne lance que pour 113 yards et c’est A.J McCarron qui a terminé le match.

Seattle Seahawks (8-6) 7 – Los Angeles Rams (10-4) 42

  • Ce match était attendu entre deux équipes qui se disputaient la suprématie dans la division NFC West. Et bien les Rams n’ont laissé aucun doute sur quelle équipe est la plus forte, avec une victoire écrasante sur le terrain des Seahawks.
  • Todd Gurley est le grand bonhomme de ce match, avec 180 yards au total (152 au sol) et 4 touchdowns. A lui tout seul, il totalise plus de yards que l’intégralité de l’équipe de Seattle (149). Jared Goff n’a pas eu à forcer et lance pour 120 yards et 2 TD (1 INT).
  • Russell Wilson, qui n’avait jamais pris une claque comme ça sur son terrain, a couru après sa vie durant tout le match. Sacké à 7 reprises, il ne termine qu’avec 142 yards (14/30) et 1 TD en toute fin de match pour éviter le 0 pointé.
  • Les Rams prennent ainsi 2 victoires d’avance dans la division et la prochaine victoire leur donnera le titre et un ticket pour les playoffs. Quant aux Seahawks, ils restent sur 2 grosses défaites et ne méritent clairement pas d’aller en playoffs actuellement.

Jacksonville Jaguars (10-4) 45 – Houston Texans (4-10) 7

  • 10 ans plus tard, les Jaguars retrouvent les playoffs. Motivés et concentrés, ils ont étrillé les Texans pour s’assurer un ticket et pour envoyer un message fort aux autres équipes de l’AFC.
  • Privés de Leonard Fournette, les Jaguars n’ont pas faibli offensivement. Blake Bortles continue de nous surprendre et lance pour 326 yards (21/29) et 3 TD, et plusieurs joueurs, très peu connus, se sont illustrés. Keelan Cole attrape 7 passes pour 186 yards et 1 TD, et Jaydon Mickens ajoute 61 yards et 2 TD.
  • La défense a une nouvelle fois tenu son rang, n’encaissant aucun point à la mi-temps et seulement 1 touchdown en toute fin de rencontre. Calais Campbell, candidat au trophée de meilleur défenseur, ajoute 2 sacks à sa collection (14.5 sur la saison).
  • Pour Houston, dominé dans tous les secteurs du jeu, c’est de pire en pire. T.J Yates lance pour 128 yards (12/31), 1 TD et 1 INT, et le seul point positif est toujours DeAndre Hopkins, qui totalise 80 yards et qui marque le seul touchdown de son équipe en prenant le dessus sur Jalen Ramsey.
10 ans après, les Jaguars sont de retour en playoffs (Jaguars.com)

Carolina Panthers (10-4) 31 – Green Bay Packers (7-7) 24

  • Aaron Rodgers était attendu comme le messie, comme l’homme qui pouvait amener Green Bay en playoffs. Mais après deux mois d’absence, même lui peut être un peu rouillé. Il lance certes pour 290 yards et 3 touchdowns, mais il se fait également intercepter à 3 reprises.
  • C’est donc Cam Newton qui s’est montré à son avantage dans ce match, lançant pour 242 yards et 4 touchdowns. Il a également fait des dégâts avec ses courses. Christian McCaffrey totalise 136 yards et marque dans les airs. Greg Olsen sort son meilleur match depuis son retour de blessure, avec 9 réceptions, 116 yards et 1 TD.
  • Green Bay a perdu son meilleur receveur actuel, Davante Adams, pour une commotion. Thomas Davis, auteur du coup, sera suspendu 1 match. Le linebacker a rapidement compris son geste puisqu’on l’a vu se tenir la tête en regagnant son banc.
  • Cette défaite marque la fin des espoirs de playoffs pour les Packers.

New Orleans Saints (10-4) 31 – New York Jets (5-9) 19

  • Les Saints conservent la main dans la NFC South grâce à leur 10ème victoire de la saison. Suivant une formule qui fonctionne, ils ont souvent joué au sol, ils ont pu compter sur un Drew Brees sûr, et ils ont su faire les stops défensifs nécessaires.
  • Drew Brees lance pour 285 yards et 2 TD (1 INT). Mark Ingram affiche 74 yards et 2 TD au sol, et il ajoute 77 yards en 5 réceptions. Alvin Kamara gagne 44 yards au sol et 45 dans les airs, où il marque 1 TD. Quant à Michael Thomas, il attrape 9 ballons pour 93 yards et 1 TD, de quoi passer les barres des 90 réceptions et des 1000 yards sur la saison.
  • Privés de Josh McCown, blessé, les Jets ont aligné Bryce Petty. Le QB lance pour 179 yards et 1 TD, mais se fait également intercepté à 2 reprises.

Tampa Bay Buccaneers (4-10) 21 – Atlanta Falcons (9-5) 24

  • Les Falcons retrouvent un Devonta Freeman performant au moment où ils en ont le plus besoin. Hier face aux Bucs, il a porté son équipe à une victoire étriquée mais très importante. Il finit leader de son équipe au sol avec 126 yards et 1 TD, mais également dans les airs où il attrape 5 passes pour 68 yards. Le match qu’il fallait sortir alors que Matt Ryan est limité à 212 yards (1 TD) et Julio Jones à 3 réceptions et 54 yards.
  • Ce qui est plus inquiétant est la fin de match, qui a vu Atlanta se faire rejoindre et presque perdre le match. Ça fait plusieurs fois cette saison que ça arrive, et on ne peut s’empêcher de penser au dernier Super Bowl.
  • Sans réponse face à Freeman, les Buccaneers se sont reposés sur Jameis Winston pour rester dans le coup. Le QB fait surement son meilleur match de la saison, avec 299 yards et 3 touchdowns. Mais il était un peu seul.

Oakland Raiders (6-8) 17 – Dallas Cowboys (8-6) 20

  • Match entre deux équipes qui essayaient de rester dans la course aux playoffs. Dallas sort avec une victoire à l’arrachée, à l’issue d’une rencontre très moyenne.
  • Les 2 quarterbacks symbolisent les difficultés de leurs équipes respectives. Dak Prescott lance pour 212 yards et 2 interception et Derek Carr finit avec 171 yards et 2 TD. Mais le QB de Dallas converti une 4ème tentative cruciale en fin de match, qui permet à Dan Bailey de donner l’avantage aux Cowboys. Et quelques secondes plus tard, Derek Carr perd un fumble alors qu’Oakland était en position d’au moins égaliser.
  • Malgré la défaite, Derek Carr est devenu le 5ème quarterback à atteindre la barre des 100 touchdowns sur ses 4 premières saisons en NFL. Il rejoint Dan Marino, Peyton Manning, Russell Wilson et Andrew Luck.
  • Les Cowboys espèrent retrouver de l’allant offensivement avec le retour d’Ezekiel Elliott. Suspendu jusqu’ici, le RB a prouvé par son absence qu’il est bel et bien le joueur central de l’attaque de Dallas.

San Francisco 49ers (4-10) 25 – Tennessee Titans (8-6) 23  

  • Les Titans, idéalement placés dans l’AFC South il y a 2 semaines, sont en train de s’éliminer sans l’aide de personne. 7 jours après une défaite dans l’Arizona, ils ont de nouveau chuté face à une équipe (moyenne) de la NFC West.
  • Il y a une semaine, c’est l’attaque qui n’avait pas su hausser son niveau de jeu pour aller chercher la victoire. Cette fois, c’est la défense, pourtant très solide depuis le début de la saison, qui a flanché. Jimmy Garoppolo n’a en effet eu aucun mal à remonter le terrain sur la dernière possession.
  • C’est la 3ème victoire de suite pour Garoppolo et les 49ers. Le QB lance pour 381 yards et 1 TD, et il est bien aidé par Robbie Gould, qui passe 6 field-goals.
  • Offensivement, Marcus Mariota avait fait le boulot pour Tennessee, avec 241 yards et 2 TD.
Avec Jimmy Garoppolo, Kyle Shanahan semble enfin avoir trouvé son quarterback (USA Today)

Cleveland Browns (0-14) 10 – Baltimore Ravens (8-6) 27

  • Les Ravens peuvent toujours espérer se qualifier pour les playoffs après cette victoire à Cleveland. Un objectif réalisable puisque les deux matchs restant à jouer sont face à Indianapolis et Cincinnati.
  • Baltimore a une nouvelle fois pu compter sur son opportuniste défense. Brandon Williams marque un touchdown après avoir récupéré un fumble et DeShone Kizer est intercepté à 2 reprises. Les Ravens ont forcé 33 pertes de balle et ont marqué 5 touchdowns défensifs cette saison.
  • Offensivement, le jeu au sol des Ravens a eu du mal, c’est donc Joe Flacco qui a pris les choses en main. Le QB lance pour 288 yards et 1 TD et en ajoute 1 sur une course courte.
  • Nouvelle défaite pour Cleveland, qui se rapproche dangereusement d’une saison sans victoire. DeShone Kizer (146 yards) lance 2 nouvelles interceptions, ce qui porte son total à 19 (pire total de NFL).
  • Malgré son bilan de 1-19, Hue Jackson devrait rester le coach des Browns la saison prochaine.

Washington Redskins (6-8) 20 – Arizona Cardinals (6-8) 15

  • Dans un match entre équipes médiocres, c’est la défense de Washington qui a fait la différence. Et surtout 2 joueurs, Preston Smith et Anthony Lanier. Le premier s’offre 1 sack, récupéré 1 fumble, puis intercepte Blaine Gabbert. Le second termine avec 2 sacks, 1 fumble forcé et bon nombre de passes deviées.
  • Offensivement peu inspirés (218 yards au total), les Redskins ont tout de même fait ce qu’il fallait pour sortir victorieux. Kirk Cousins lance pour 196 yards et 2 TD, pas suffisant pour éviter des sifflets de la part des fans de Washington.
  • Qu’attendre de cette équipe d’Arizona où il manque beaucoup de joueurs offensifs. Blaine Gabbert a fait illusion quelques matchs, mais il n’est que le QB numéro 3 de cette équipe derrière Carson Palmer et Drew Stanton (blessés). De même, le backfield est sans ses 2 meilleurs joueurs, David Johnson et Adrian Peterson. Résultat, Gabbert ne réussit que 16 passes sur 41, pour 189 yards et 1 interception.
  • Le seul point positif est Chandler Jones, qui continue de marcher sur tous ses adversaires. Le linebacker des Cards va chercher un nouveau sack, son 15ème de la saison, et reste leader de la NFL.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s