NFL Divisional Playoffs – Les Jaguars s’imposent à Pittsburgh et rejoignent les Patriots

Publié le Mis à jour le


NEW ENGLAND PATRIOTS 35 – TENNESSEE TITANS 14

Derrière un Tom Brady en grande forme, qui lance pour 337 yards et 3 TD, les Patriots ont largement dominé les Titans pour se qualifier pour leur 7ème finale de conférence AFC consécutive.

Tom Brady et les Pats se qualifient pour une nouvelle finale de conférence (Getty)

Le film du match

Au début de la rencontre, Tom Brady semble bien en place mais les Pats ont du mal à faire durer les drives et doivent se dégager. Ce qu’ils font bien et les Titans doivent débuter deux fois à l’intérieur de leurs 10 yards. Sur le deuxième drive, Marcus Mariota trouve Delanie Walker pour un gros gain rapide, puis le QB converti deux 3rd down et fait avancer son équipe avec son bras et ses jambes. La possession est conclue par un touchdown sur une superbe réception à une main de Corey Davis. Le rookie marque ainsi son premier touchdown de la saison (0-7).

Après ce début de match poussif, New England va hausser le ton et marquer 21 points consécutifs avant la mi-temps. Les Pats passent la mi-terrain juste avant la fin du 1er quart-temps et Dion Lewis enchaîne avec un gros gain au tout début du 2ème.  Les running-backs sont en forme et c’est James White qui égalise sur une passe de Tom Brady (7-7). La machine est alors lancée. New England récupère ensuite la balle dans le terrain de Tennessee et avance vite. James White double la mise, cette fois sur une course (14-7). Les Pats insistent, avec l’aide des Titans. Alors qu’un drive aurait dû finir en 3&out, une pénalité permet à Tom Brady de continuer. Le QB en profite pour enchainer les passes et remonter le terrain, il finit en trouvant Chris Hogan. 21-7 à la pause pour les locaux.

Au retour des vestiaires, les Pats continuent leur domination. Marcus Mariota se retrouve souvent sous pression et prend 3 sacks sur les deux premiers drives. Le dernier force un punt court des Titans, qui donne une belle position d’attaque à New England. Tom Brady se tourne vers Rob Gronkowski pour faire avancer l’équipe et Bolden aggrave le score avec une course plein centre (28-7). La suite du 3ème quart-temps est identique, Mariota se fait sacker, les Titans reculent et se dégagent. Et dans le même temps, Brady a tous le temps du monde pour trouver ses receveurs. Le QB distribue ainsi les caviars à différents joueurs et il est bien aidé par ses running-backs. Le match est définitivement plié dans le 4ème temps lorsque Brady trouve Gronk pour porter le score à 35-7. Les Titans réduiront l’écart en toute fin de rencontre pour la forme.

Tom Brady et les Patriots, comme une évidence

Pour la 7ème saison de suite, les Pats de Tom Brady et Bill Belichick joueront une finale de conférence AFC. Comme prévu, les Pats ont mis les rumeurs sur les problèmes organisationnels de côté et ils n’ont laissé aucune chance aux Titans. Allez ok, ils ont encaissé les premiers points du match avant d’en passer 35.

Tom Brady continue lui d’écrire sa légende, et termine avec 337 yards et 3 touchdowns. Pour la 10ème fois de sa carrière, il lance 3 TD ou plus en playoffs, et bat ainsi le record de Joe Montana. Et pour la 13ème fois, il dépasse les 300 yards.

Les Titans encore trop tendres

Une semaine après leur victoire à Kansas City, les Titans voulaient prouver qu’ils peuvent dominer l’AFC. Mais face à la référence de la conférence depuis de nombreuses saisons, on a vu que la marche était encore trop haute. Tennessee a notamment perdu la bataille des lignes, aussi bien en attaque qu’en défense. Offensivement, Marcus Mariota a constamment été mis sous pression et finit le match en ayant subi 8 sacks, un record en carrière. Et la sortie sur blessure de Jack Conklin n’explique pas tout. De même en défense, le front seven n’a jamais été capable de mettre la pression sur Brady, qui s’en sort sans subir le moindre sack. Cela a également permis au QB de découper les lignes secondaires de Tennessee.

Les stats de la rencontre

NEW ENGLAND PATRIOTS TENNESSEE TITANS
Passing Passing
Tom Brady 35/53, 337 yards, 3 TD Marcus Mariota 22/37, 254 yards, 2 TD
Rushing Rushing
Dion Lewis 15 courses, 62 yards Marcus Mariota 4 courses, 37 yards
Receiving Receiving
Danny Amendola 11 réceptions, 112 yards Eric Decker 6 réceptions, 85 yards
Rob Gronkowski 6 réceptions, 81 yards, 1 TD Corey Davis 5 réceptions, 63 yards, 2 TD
Défense Défense
Deatrich Wise 2 sacks, 2 plaquages Avery Williamson 9 plaquages, 1 PD
Stephon Gilmore 2 PD, 1 plaquage Jonathan Cyprien 7 plaquages, 1 TFL

PITTSBURGH STEELERS 42 – JACKSONVILLE JAGUARS 45

Rapidement menés 21-0, les Steelers ont su revenir derrière leur trio offensif. Ben Roethlisberger, qui avait lancé 5 interceptions lors du dernier match face aux Jaguars, lance 5 touchdowns dont 2 pour Brown. Mais cela n’a pas été suffisant pour battre une équipe de Jacksonville, qui a montré qu’elle pouvait également répondre offensivement.

Le film du match

Les Jaguars démarrent le match idéalement, en étant dominateurs aussi bien en attaque qu’en défense. Le premier drive donne le ton du match, avec un Blake Bortles bouillant qui gagne 3 first downs de rang avec des passes de 21, 13 et 19 yards. Jacksonville ouvre finalement le score sur une course de Leonard Fournette (0-7). Le RB rookie va doubler la mise quelques minutes plus tard, juste après une interception de Myles Jack sur une passe de Ben Roethlisberger (0-14). Dos au mur, les Steelers tentent de réagir, mais ils rendent de nouveau la balle à Jacksonville, qui tient bon sur une 4ème tentative. Intouchables, les Jaguars débutent le 2ème quart-temps avec un nouveau touchdown, signé T.J Yeldon cette fois (0-21).

Blake Bortles et l’attaque des Jaguars ont su prendre le relais de leur défense (AP)

Pour arrêter l’hémorragie, les Steelers sortent leur atout maître, à savoir le trio Ben Roethlisberger – Antonio Brown – Le’Veon Bell. Le RB troue d’abord la défense sur une course de 21 yards, puis Big Ben trouve son receveur dans l’en-but sur une passe de 23 yards (7-21). Mais alors que l’on pensait que Pittsburgh s’était remis dans le droit chemin, la défense des Jaguars force un fumble, qui est récupéré par Telvin Smith. Le linebacker sprint sur 50 yards pour redonner 3 possessions d’avance à son équipe (7-28). Mieux offensivement, les Steelers parviennent à réduire l’écart à 14 points à la pause, grâce à une superbe passe de 36 yards de Roethlisberger pour Martavis Bryant (14-28).

En possession du ballon après le coup d’envoi du 3ème quart-temps, Pittsburgh peut revenir dans le match. L’occasion est saisie par Ben Roethlisberger, qui s’appuie sur ses RB et ses TE pour gagner du terrain. C’est finalement Le’Veon Bell qui conclut sur une réception de 19 yards (21-28). Les deux équipes ont ensuite un peu plus de mal à avancer et s’échangent quelques punts. Mike Tomlin décide alors de tenter une 4ème tentative (1 yard à gagner), qui échoue. Une fois de plus, l’attaque de Jacksonville se montre opportuniste et en profite pour marquer. Blake Bortles sort une des actions du match avec une bombe de 45 yards pour Keelan Cole, qui permet à Leonard Fournette de s’offrir un triplé (21-35).

Blessés mais pas morts, les Steelers tentent de répondre rapidement. Ben Roethlisberger se tourne évidemment vers Antonio Brown, qui attrape d’abord une passe de 27 yards, avant de marquer un superbe touchdown sur une passe parfaite de 43 yards. Pittsburgh revient de nouveau (28-35). Hélas pour eux, les Jaguars parviennent encore à avancer grâce à des gros gains. T.J Yeldon gagne 40 yards suite à une passe courte, et Bortles termine le boulot en trouvant Tommy Bohanon avec une superbe petite passe lobée de Bortles (28-42).

La fin de match ne laisse aucun répit, et rapidement, les Steelers tapent de nouveau à la porte. Le’Veon Bell s’illustre d’abord sur une réception de 22 yards, avant de s’offrir son deuxième touchdown du jour sur une passe latérale inspirée de son QB. Pour la 3ème fois du match, Pittsburgh revient à une possession d’écart (35-42). Dans la foulée, les Steelers tentent un onside kick, qui est récupéré par Jacksonville. Bien placés, les Jaguars en profite pour marquer 3 points et reprendre 10 points d’avance à un peu plus de 30 secondes de la fin du match (35-45). Un écart trop important à combler en si peu de temps.

Les Jaguars montrent que leur attaque aussi peut répondre

Cette saison, Jacksonville nous a habitué à gagner les matchs grâce à sa défense. Hier ça n’a pas été le cas puisqu’elle a concédé 545 yards et 42 points. Mais, l’attaque a su prendre ses responsabilités et répondre à chaque coup asséné par Pittsburgh.

Blake Bortles a bien commencé le match, il a ensuite connu un passage plus compliqué, mais a su revenir dans le 4ème quart-temps. Lors des deux derniers drives, le QB a été quasiment parfait et décisif. Sur le premier, il réussit 2 de ses 3 passes pour 56 yards, dont une bombe de 45 yards pour Keelan Cole, qui permet ensuite à Fournette de marquer. Sur le deuxième, il réussit ses 3 passes pour 62 yards, dont le touchdown pour Bohanon.

Blake Bortles termine avec 214 yards et 1 TD, et il n’a pas perdu la balle. Leonard Fournette a montré ses qualités physiques (109 yards) et de finisseurs (3 TD). Et T.J Yeldon a été déterminant lorsqu’il a été appelé.

Des choix contestables pour Pittsburgh

Même s’ils ont encaissé 45 points, les Steelers peuvent avoir des regrets après cette défaite, et notamment s’ils se repenchent sur quelques décisions douteuses à des moments clés du match.

Pittsburgh a d’abord mal géré deux tentatives de conversion de 4th down. Sur la première, en première mi-temps alors qu’ils étaient menés 21-0, ils choisissent une course de Bell sur 4th&1 alors qu’un QB sneak aurait surement été plus efficace.  Sur le second, en deuxième mi-temps et alors qu’ils n’étaient plus menés que de 7 points, ils choisissent une passe sur 4th&1.

L’autre choix douteux vient après le touchdown qui réduit l’écart à 42-35, à un peu plus de 2 minutes de la fin. Les Steelers décident alors de frapper un onside kick, qui est complètement manqué. Le moment comme l’exécution laissent à désirer, et Jacksonville en profite pour sceller sa victoire avec un field-goal.

Les stats de la rencontre

PITTSBURGH STEELERS JACKSONVILLE JAGUARS
Passing Passing
Ben Roethlisberger 37/58, 469 yards, 5 TD – 1 INT Blake Bortles 14/26, 214 yards, 1 TD
Rushing Rushing
Le’Veon Bell 16 courses, 67 yards, 1 TD Leonard Fournette 25 courses, 109 yards, 3 TD
Receiving Receiving
Antonio Brown 7 réceptions, 132 yards, 2 TD T.J Yeldon 3 réceptions, 57 yards
Vance McDonald 10 réceptions, 112 yards Keelan Cole 1 réception, 45 yards
Défense Défense
Joe Haden 4 plaquages, 1 PD Telvin Smith 16 plaquages, 1 PD, 1 TD
Sean Davis 12 plaquages Malik Jackson 6 plaquages, 2 QB hits

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s