A la découverte de Minneapolis, ville hôte du Super Bowl LII

Publié le Mis à jour le


Pour la deuxième fois de l’histoire, Minneapolis va accueillir le Super Bowl. La première remonte à 1992 (Super Bowl XXVI), lorsque les Washington Redskins avaient battu les Buffalo Bills (37-24) au Hubert H. Humphrey Metrodome.

A quelques heures du coup d’envoi du match, je vous propose de sortir un peu du cadre football et de vous parler un peu de cette ville, qui a un passé français et une histoire intimement liée aux ressources locales. Minneapolis est également une ville sportive, et l’une des seules à avoir des équipes dans 5 ligues majeures.

L’US Bank Stadium, le centre-ville de Minneapolis et le Mississippi (Star Tribune)

L’U.S Bank Stadium, nouveau temple du football

Ouvert à l’été 2016, l’U.S Bank Stadium est le nouveau terrain de jeu des Vikings. Situé dans le centre-ville de Minneapolis, non loin du Mississippi, il peut accueillir jusqu’à 73 000 fans. Ce stade a couté plus d’1 milliard de dollars (dont 550 millions financés par des contributions privées).

Au départ, le propriétaire voulait un stade ouvert, mais la ville de Minneapolis n’était d’accord pour financer le projet que s’il pouvait accueillir des évènements sportifs majeurs, comme le Super Bowl. L’hiver étant très rude dans le Minnesota, un toit était donc nécessaire. La mode des toits rétractables (trop chers) étant passé, les architectes (HKS, Inc) ont opté pour un toit de verre, qui est même prolongé sur les côtés. Le rendu final est une sorte de cathédrale de cristal, qui laisse passer beaucoup de lumière naturelle. Pour information, HKS a déjà construit le AT&T Stadium à Dallas et le Lucas Oil Stadium à Indianapolis.

Les Vikings ont inauguré leur nouveau stade le 28 aout 2016 pour un match de pré-saison. Le 18 septembre 2016, ils y ont remporté leur premier match de saison régulière (17-14 face aux Packers). Avant ça, les Vikings ont joué au Metropolitan Stadium entre 1961 et 1981. L’U.S Bank Stadium est d’ailleurs construit sur le même emplacement. Ils ont ensuite évolué au Hubert H.Humphrey Metrodome entre 1982 et 2013. Enfin, pendant la fin des travaux de leur nouveau, ils ont joué une saison au TCF Bank Stadium, le stade de l’Université du Minnesota.

Le Super Bowl XLII est le premier évènement sportif majeur de ce stade. Les Summer X Games s’y dérouleront cette année et en 2018. Puis en 2019, le Final Four de basket-ball universitaire s’y jouera.

Le sport à Minneapolis

La ville peut se féliciter d’avoir des franchises dans l’élite dans les 5 tous les sports majeurs. Le dernier titre de la ville remonte à l’année dernière lorsque les Lynx (basket-ball féminin) ont remporté la WNBA. Pour les hommes, le dernier titre majeur (NFL, MLB, NBA ou NHL) date de 1991, pour les Twins en baseball. 28 ans sans rien gagner, seules 6 villes font pire… Cincinnati (29 ans) et Milwaukee (48 ans), mais aussi 4 villes qui n’ont jamais rien gagné (Buffalo, Charlotte, Nashville et San Diego).

Minnesota Vikings – Football américain

Crée en 1960, la franchise espérait remporter son premier titre lors du Super Bowl LII qui se jouera donc dans leur stade. Ils ont hélas échoué en finale de conférence, battus par les Philadelphia Eagles. Avec 29 participations en playoffs dans son histoire, Minnesota se classe à la 5ème position, à 3 apparitions du trio Cowboys / Packers / Giants.

Minnesota Twins – Baseball

Les Twins représentent non pas une ville, mais deux comme son nom l’indique. Ce nom fait référence aux Twin Cities, Minneapolis et Saint Paul, les deux plus grosses villes de l’état du Minnesota, et qui sont voisines. Dans le Minnesota depuis 1961 (Washington Senators entre 1901 et 1960), la franchise joue 81 de ses 162 matchs de saison régulière au Target Field (depuis 2010). Les Twins ont remporté les World Series à 3 reprises, une fois sous le nom des Senators en 1924, puis deux plus récemment, en 1987 et 1991.

Minnesota Timberwolves – Basket-ball

Savez-vous qu’avant de partir pour Los Angeles en 1960, les Lakers étaient basés à Minneapolis ? Le basket-ball est finalement revenu dans la ville en 1987, lorsque la NBA a ouvert la ligue à 4 nouvelles équipes. Les Minnesota Timberwolves voyaient alors le jour, avec les Charlotte Hornets, les Miami Heat et les Orlando Magic. Les Wolves évoluent au Target Center, dans le centre-ville de Minneapolis, et ils n’ont pas joué de finales depuis leur création.

Minnesota Wild – Hockey sur glace

Etant donné les conditions presque polaires dans le Minnesota en hiver, le hockey sur glace semble le sport approprié. Les Wilds sont une franchise relativement récente puisqu’elle a été créé en 2000. Avant ça, il y a eu une période de 7 ans sans équipe dans la région, après le déménagement des North Stars à Dallas (les Stars aujourd’hui). Basés à Saint Paul, au Xcel Energy Center, les Wilds n’ont pas encore disputé de finale (Stanley Cup).

Minnesota United FC – Football (Soccer)

Dernière-née des équipes sportives, la franchise de soccer est née en 2015, lorsque la MLS a ouvert ses portes à des nouvelles franchises. Pour sa première saison, en 2017, United a terminé à la 19ème place. Pour le moment basée au TCF Bank Stadium, l’équipe jouera dans un nouveau stade en 2019, l’Allianz Field qui sera situé à Saint Paul.

Minnesota Lynx – Basket-ball

Un petit mot sur les Lynx, qui sont l’équipe féminine de basket-ball de la ville. Emmenée par Sylvia Fowles, MVP de la ligue en 2017, elles ont remporté le titre l’année dernière pour la 4ème fois de leur histoire. Une histoire qui a débuté en 1999.

Equipes universitaires

4ème campus du pays avec près de 70 000 étudiants, l’Université du Minnesota possède de nombreuses équipes dont le nom est Golden Gophers. Ils sont membres de la conférence Big Ten.

Un peu d’histoire et de géographie

Avant l’arrivée des français (et oui encore nous), et plus précisément de Louis Hennepin en 1680, ce territoire n’était peuplé que par les Natifs Américains Dakota Sioux. Après l’exploration, les français vont demander le contrôle de ces territoires, et c’est finalement Napoléon qui les revendra aux Etats-Unis en 1803. Pour marquer leur présence, les américains vont construire Fort Snelling en 1819, puis le nombre d’habitants va rapidement augmenter. En 1867, la ville de Minneapolis est créée et reconnue, elle signifie « la ville des eaux », en référence à la proximité du fleuve Mississippi et aux nombreux lacs et cascades à proximité.

Au départ, la ville s’est développée autour de l’industrie de bois, qui a finalement rapidement laissé place à l’exploitation des céréales. De nombreux moulins (industriels) ont vu le jour, propulsés par l’énergie hydraulique des chutes Saint Anthony. Cadwallader C. Washburn, le père de General Mills (Cheerios, Golden Grahams, Lucky Charms…), a fait partie des révolutionnaires de l’industrie locale. En 1900, 14% des grains (de céréales) américains étaient transformés à Minneapolis. La région va ensuite perdre progressivement sa suprématie dans ce secteur du fait de l’arrivée de nouvelles technologies électriques et de l’usure des sols. La région de Kansas City devient le nouvel eldorado.

Le Mill City Museum est installé sur les ruines d’un ancien moulin

Dans les années 1900, en plus de la grande dépression, la ville est également confrontée à de graves problèmes de corruption et de discrimination. Quasiment à 100% « blanche », Minneapolis est une ville où la ségrégation est omniprésente. De nombreux mouvements sociaux, ainsi que l’arrivée au pouvoir du maire Hubert Humphrey (1945), vont permettre de changer progressivement les choses. Humphrey met en place une commission sur les droits civils, il propose de sanctionner les employeurs discriminants, et crée ainsi la « Fair Employment Practices Ordinance ». De nombreuses villes du pays vont ensuite suivre l’exemple de Minneapolis, et Humphrey deviendra Sénateur puis Vice-Président des Etats Unis de 1965 à 1969 (sous Lyndon B. Johnson).

Largement reconstruite au milieu du 20ème siècles, Minneapolis est une ville moderne, qui abrite toujours de nombreuses entreprises. La ville compte un peu plus de 400 000 habitants, ce qui en fait la plus importante de l’Etat du Minnesota. La voisine Saint Paul, qui est la capitale de l’Etat, compte un peu plus de 300 000 habitants. L’aire métropolitaine des deux villes abrite environ 3,5 millions de personnes, ce qui en fait la 16ème du pays.

La ville dont le nom vient de l’eau, est entourée par les rivières et les lacs. Elle est bordée par le fleuve Mississippi, qui prend sa source un peu plus au nord dans le Lac Itasca, et qui se jette dans le Golfe du Mexique, 3 780 kilomètres plus loin. Le climat y est continental, les saisons très marquées, et les hivers sont particulièrement rudes avec parfois un froid polaire (record à -41°C) et beaucoup de neige.


Dossier Super Bowl LII – Les autres articles

  • Super Bowl LII – Ce qu’il faut savoir
  • Présentation des effectifs
  • Les clés du match et les duels à suivre
  • Retour sur le Super Bowl XXXIX
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s