Le’Veon Bell peut-il obtenir ce qu’il demande ?

Publié le


Aujourd’hui est la date butoir pour utiliser le franchise tag. Plusieurs équipes l’ont déjà dégainée un peu plus tôt puisque 3 joueurs sont concernés. Miami a lancé la mode sur Jarvis Landry, mais ils ont utilisé un tag « non exclusif » et semblent ouverts à un transfert malgré tout. Les deux meilleurs Defensive End disponibles ne le sont pas restés longtemps, car DeMarcus Lawrence (Dallas) et Ezekiel Ansah (Detroit) n’iront nulle part. Un autre joueur devrait recevoir le tag dans les prochaines heures, il s’agit du RB des Steelers, Le’Veon Bell. Une situation similaire à l’année dernière donc, qui ne plait pas vraiment au joueur.

Le’Veon Bell, plus qu’un Running-back

La saison dernière déjà, Le’Veon Bell et les Steelers n’avaient pas trouvé d’accord sur une prolongation de contrat. Pittsburgh proposait 13.3 million de dollars par saison (42 million sur 3 ans), pas suffisant… Pour conserver l’un des joueurs les plus importants de leur attaque, ils avaient alors utilisé le franchise tag. Une situation que le RB a mal vécue puisqu’il a décidé de ne pas se présenter au camp d’entrainement d’avant saison.

Pour Bell, le problème est que la valeur estimée par son équipe est trop faible, car il ne se voit pas comme un simple running-back. Présent sur le terrain lors des 3 « downs », il est un RB numéro 1 mais également un WR numéro 2 et un excellent bloqueur. Il souhaite donc être payé comme un RB1 + un WR2… D’un point de vue statistiques, on ne peut pas aller contre l’argument de Bell. Dans l’histoire, aucun joueur ne fait mieux que ses 128.9 yards par match en moyenne. Sur les deux dernières saisons, il affiche plus de 1200 yards au sol et plus de 600 yards dans les airs, soit des chiffres de RB1 et WR2.

Malgré ses stats impressionnantes, on pourrait se dire que les Steelers seraient capables de se passer de lui car ils ont Ben Roethlisberger et Antonio Brown. Mais Big Ben a 36 ans et Brown vient de passer du côté obscur des 30 ans. A 26 ans, Le’Veon Bell est donc le futur de la franchise.

Les réalités du marché

Ce qui bloque depuis 2 ans est donc l’argent que les Steelers offrent à leur RB pour prolonger. L’équipe se base sur le marché des running-back, qui est bien loin des demandes de Bell, puisque le joueur le mieux payé à la position est Devonta Freeman avec 8.25 million de dollars par an. Pittsburgh offre bien plus que ça et voit donc Le’Veon Bell comme le meilleur RB de la ligue. Le problème n’est pas là.

L’autre réalité est la tendance d’une ligue qui est de plus en plus orientée vers le jeu de passes. Le poste de RB n’est plus aussi important, et les équipes souhaitent avant tout trouver un QB capable de les faire gagner. Beaucoup de franchises arrivent à aller loin sans un Running-back star. Les deux équipes présentent au dernier Superbowl illustrent parfaitement cette tendance, puisqu’elles utilisaient toute les deux un backfield avec 2 voire 3 joueurs complémentaires.

Vers un conflit ou un accord ?  

Les deux parties ne devraient pas se mettre d’accord dans les prochaines heures, ce qui va forcer les Steelers à utiliser leur franchise tag une deuxième année de suite. Les menaces de retraite de Bell existent mais ont peu de chance d’être mises à exécution, cependant il va falloir trouver une issue. Dans le meilleur des cas, Pittsburgh et Bell trouvent un accord et le joueur revient content à l’entrainement. La deuxième option est similaire à l’année dernière, à savoir que le RB fait la gueule et ne vient pas à l’entrainement, mais joue la saison. Le pire scénario est si le RB met en application ses menaces et décide de ne pas jouer de l’année voire de prendre sa retraite.

Pour Pittsburgh, les 14 million de dollars du tag ne feraient pas du bien car ils ne sont que 6 million de dollars en dessous du cap. Ils devraient donc restructurer d’autres contrat ou bien se séparer de vétérans pour pouvoir le payer sans pénalités. Le fait de trouver un accord sur le long terme leur permettrait d’éviter ces ajustements. La question est maintenant de savoir s’ils sont prêts à donner à Bell ce qu’il demande. Le choix est simple, conserver le meilleur RB de la ligue où renforcer d’autres zones de l’équipe comme la défense… La première partie semble la plus probable, Bell et les Steelers ont maintenant plusieurs mois pour se mettre d’accord. A suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s