Les meilleures Drafts de l’histoire. – 10. La Draft 2004

Publié le Mis à jour le


A un peu plus d’un mois de la Draft 2018, je vous propose d’ouvrir un dossier spécial sur les meilleures Drafts de l’histoire. Pour arriver à ce top 10, j’ai croisé de nombreuses informations, comme les performances globales des joueurs pris au 1er tour, ou encore le nombre de Pro Bowler ou (potentiel) Hall of Famer. Jusqu’à la fin du mois, je vous en dirai donc un peu plus sur les 10 plus belles Draft NFL. 

La Draft 2004 nous parle encore car 3 Quarterbacks pris au 1er tour sont encore actifs en NFL aujourd’hui. Eli Manning, Philip Rivers et Ben Roethlisberger ont tous des arguments à faire valoir pour être un jour au Hall of Fame, où ils retrouveront Larry Fitzgerald. Le receveur légendaire des Cardinals était le fer de lance d’une année également riche à cette position.

Eli Manning, Philip Rivers et Ben Roethlisberger en 2004 (AP)

Le 1er tour

* Stats : Pro Football Reference

** En gras : les joueurs en activité

Tour Choix Equipe Joueur Position Matchs Saisons titulaire AP PB
1 1 SD Eli Manning QB 216 13 0 4
1 2 OAK Robert Gallery OT 104 7 0 0
1 3 ARI Larry Fitzgerald WR 218 14 1 11
1 4 NYG Philip Rivers QB 196 12 0 7
1 5 WAS Sean Taylor DB 55 4 0 2
1 6 CLE Kellen Winslow TE 105 6 0 1
1 7 DET Roy Williams WR 115 7 0 1
1 8 ATL DeAngelo Hall DB 171 10 0 3
1 9 JAX Reggie Williams WR 79 3 0 0
1 10 HOU Dunta Robinson DB 139 8 0 0
1 11 PIT Ben Roethlisberger QB 200 14 0 6
1 12 NYJ Jonathan Vilma LB 125 8 0 3
1 13 BUF Lee Evans WR 118 7 0 0
1 14 CHI Tommie Harris DT 117 6 0 3
1 15 TB Michael Clayton WR 95 5 0 0
1 16 PHI Shawn Andrews OG 63 3 1 2
1 17 DEN D.J Williams LB 145 9 0 0
1 18 NO Will Smith DE 139 8 0 1
1 19 MIA Vernon Carey OT 121 7 0 0
1 20 MIN Kenechi Udeze DE 51 3 0 0
1 21 NE Vince Wilfork NT 189 10 1 5
1 22 BUF J.P Losman QB 45 2 0 0
1 23 SEA Marcus Tubbs DT 29 1 0 0
1 24 STL Steven Jackson RB 160 10 0 3
1 25 GB Ahmad Carroll DB 57 2 0 0
1 26 CIN Chris Perry RB 35 0 0 0
1 27 HOU Jason Babin LB 148 5 0 2
1 28 CAR Chris Gamble DB 123 8 0 0
1 29 ATL Michael Jenkins WR 130 6 0 0
1 30 DET Kevin Jones RB 64 4 0 0
1 31 SF Rashaun Woods WR 14 0 0 0
1 32 NE Ben Watson TE 179 10 0 0

Le 1er choix – Eli Manning

Comme son grand frère en 1998 (Peyton), Eli Manning est sélectionné numéro 1 de la Draft 2004, par les San Diego Chargers. Il ne jouera jamais sur la côte Pacifique car dans la foulée, il est envoyé à New York en échange notamment de Philip Rivers, qui avait été drafté en 4ème position par les Giants. Depuis, Eli Manning a joué 216 matchs, dont 210 consécutifs entre 2004 et 2017, ce qui constitue la 2ème plus grosse série pour un quarterback dans l’histoire. Parfois irrégulier, Manning est avant tout connu et reconnu pour ses prouesses dans les moments importants (comebacks) et ses performances en playoffs. Il a ainsi remporté deux bagues de champions, en étant nommé MVP des deux victoires face aux Patriots. Il détient aujourd’hui les records de franchise dans la majorité des catégories statistiques et apparaît en 6ème position de l’histoire en yards à la passe (51 682) et 8ème en touchdowns (339).

Eli Manning, champion et MVP du Superbowl XLVI

Statistiques de sa carrière NFL

  • 51 682 yards à la passe
  • 339 touchdowns (228 interceptions)
  • 5 passer rating en carrière
  • 2x champions du Superbowls (2x MVP)
  • 4x Pro Bowls

Le 1er tour en chiffres

  1. Comme le nombre de Quarterbacks pris au 1er tour de la Draft 2004.

Si la Draft 1983 est celle avec le plus de QB ont été pris au 1er tour (6), celle de 2004 n’est pas mal non plus. Surtout quand trois de ces joueurs sont Eli Manning, Philip Rivers et Ben Roethlisberger, trois QB toujours actifs, qui ont marqué leur temps et qui finiront surement à Canton.

Initialement drafté par les Giants, Philip Rivers a donc croisé Eli Manning pour rejoindre les Chargers. Il arrive alors comme troisième QB, derrière Drew Brees et Doug Flutie. En 2005, il passe backup d’un Brees Pro Bowler et deviendra titulaire que lorsque ce dernier n’est pas conservé par les Chargers à l’issue de la saison. Rivers tient depuis son rang comme leader de l’équipe même s’il n’a jamais réussi à aller jusqu’au Superbowl. Il pointe actuellement à la 9ème place de l’histoire en yards à la passe (50 348) et 6ème en touchdowns (342).

Mais celui qui a connu le meilleur début de carrière est Ben Roethlisberger, pris en 11ème position par les Steelers en 2004. 3ème QB derrière Tommy Maddox et Charlie Batch, il se retrouvera sur le terrain dès le deuxième match de la saison du fait de blessures et de performances moyennes de ses concurrents. Comme rookie, il gagne ses 13 matchs de saison régulière et 1 match de playoffs avant de perdre en finale de conférence AFC face aux Pats. Il est logiquement élu meilleur rookie offensif. La saison suivante, il confirme en emmenant son équipe jusqu’au bout, devenant ainsi le plus jeune QB à remporter le titre. Il gagnera une deuxième bague de champion après la saison 2008, avant de perdre un autre Superbowl deux ans plus tard.

Statistiques des 3 QB en carrière :

Matchs Victoires Yards Touchdowns Rating Titres
Eli Manning 216 111 51 682 339 83.5 2
Philip Rivers 196 106 50 348 342 94.8 0
Ben Roehtlisberger 198 135 51 065 329 94.0 2

Le quatrième QB pris au 1er tour est J.P Losman, qui n’a jamais réellement eu sa chance chez les Bills.

  1. Comme le nombre de Receveurs pris au 1er tour de cette Draft, un record.

Les receveurs étaient à la mode en 2004 donc. Sur les 7 pris au 1er tour, 3 sont sortis dans le top 10. Larry Fitzgerald est le premier, on reparlera de lui un peu plus tard, Roy Williams est venu ensuite, puis Reggie Williams, dont on abordera le cas également plus tard dans les flops. Lee Evans et Michael Clayton portent le nombre à 5 WR dans le top 15, puis Michael Jenkins et Rashaun Woods sont pris en fin de tour.

Parmi ces joueurs, la majorité ont fait de belles choses en NFL, sans pour autant devenir des stars. Williams, Evans et Jenkins ont tous joué plus de 100 matchs et Clayton n’en était pas loin. Ces 4 receveurs ont été titulaires au moins 5 saisons en NFL, ce qui est correct. Mais ils ne représentent qu’1 petit Pro Bowl, pour Roy Williams en 2006.

  1. Comme le nombre de Pro Bowl pour Larry Fitzgerald.

Le grand Larry Fitzgerald doit être traité comme il se doit, à part. 3ème choix de cette Draft 2004, il a plus que confirmé son statut en 14 saisons dans l’élite. Avec les Cardinals depuis le début, il a participé au Pro Bowl à 11 reprises, le deuxième meilleur total pour un receveur (derrière Jerry Rice (13)). Au-dessus des 1000 yards lors de 9 saisons, il affiche aujourd’hui un total de 15 545 yards en carrière, soit le 3ème meilleur total dans l’histoire de ce sport et à moins de 400 yards de Terrell Owens. Avec ses 110 touchdowns au compteur, il pointe ici à la 8ème place. Fitzgerald sera de retour en 2018 puisqu’il a prolongé d’une année son contrat avec les Cardinals. Une place lui est déjà réservée au Hall of Fame.

  1. 51. Comme le numéro de Jonathan Vilma

Sélectionné juste derrière Ben Roethlisberger, en 12ème position (par les Jets), Jonathan Vilma est élu meilleur rookie défensif en 2004. Le linebacker totalise 107 plaquages, 2 sacks et 3 interceptions pour sa première saison en NFL. Après 4 (bonnes) saisons avec les Jets, il est transféré à New Orleans en 2008, où il remportera un Superbowl un an plus tard. En 2012, il sera au cœur du « Bounty Scandal » et accusé avec d’autres joueurs et coachs des Saints de participer à un système de bonus financiers en cas de blessures de joueurs adverses importants. Il est suspendu après une blessure de Brett Favre, que la ligue a jugé comme préméditée. Après une bataille avec Roger Goodell et la ligue, il rejouera par intermittence jusqu’en 2014 lorsqu’il annonce sa retraite.

Les loupés du 1er tour

Reggie Williams (WR)

Troisième receveur sélectionné dans le top 10 de cette Draft 2004, Williams est bien loin de la carrière de Larry Fitzgerald et même de l’impact (certes plus limité) de Roy Williams. Il arrivait pourtant avec une carrière universitaire prometteuse et notamment une accolade All-American. Pris par les Jaguars en 9ème position, il va connaître une saison rookie très décevante (27 réceptions, 268 yards, 1 TD). Son meilleur total sera de 629 yards et tout de même 10 touchdowns en 2007. Après une saison hors du football en 2009, il tente de revenir à Seattle mais n’est pas conservé. Il tentera ensuite sa chance en UFL puis en CFL (Canada), sans plus de succès.

Chris Perry (RB)

Lorsque les Bengals ont pris Perry avec le 26ème choix de la Draft 2004, ils pensaient surement faire un bon coup. Le running-back arrivait en effet fort d’une 4ème place pour le trophée Heisman et avec un trophée de meilleur RB du pays grâce à ses performances avec Michigan (3 696 yards et 39 TD en 4 saisons). Après une saison rookie très discrète, il est le backup de Rudi Johnson en 2005 et ne s’illustre que dans le jeu de passes (51 réceptions, 328 yards). La saison suivante, une grosse blessure met fin à sa saison prématurément, et il ne fera pas grand-chose jusqu’en 2009 lorsqu’il quitte Cincinnati.

Rashaun Woods (WR)

Lorsqu’il a quitté l’université d’Oklahoma State, Woods était une star. A son départ, il avait en effet établi des nouveaux records de conférence (Big 12) en réceptions (293), yards (4414) et touchdowns (42). Ce statut de ne se confirmera pas en NFL, puisqu’il n’y jouera que 14 petits matchs avant de la quitter. Woods a ensuite tenté sa chance en Europe (Hamburg) et au Canada (Toronto), sans succès.

La pépite de la Draft 2004 – Jared Allen

  • 4ème tour – 126ème choix, Kansas City Chiefs
  • 187 matchs – 4 All Pro – 5 Pro Bowls

Quelle bonne affaire les Chiefs ont fait en prenant Jared Allen au 4ème tour de la Draft 2004. Au salaire minimum pendant ses trois premières années, le Defensive End va répondre avec 27.5 sacks, dont 9 lors de sa saison rookie. En 2007, les Chiefs lui offrent une prolongation d’une saison, qu’il honore en menant la NFL avec 15.5 sacks, un Pro Bowl et une sélection dans l’équipe All-Pro. Kansas City place alors son franchise tag sur lui, avant de le transférer à Minnesota en échange de nombreux choix de Draft. Les Vikings lui offrent dans la foulée un contrat record pour un défenseur. Son premier sack sous ses nouvelles couleurs est sur Peyton Manning, et il finira la saison avec 14.5 et de nouvelles accolades All Pro et Pro Bowl. Il réédite sa performance en 2009 (14.5 sacks), avec notamment une performance mémorable face aux Packers (4.5 sacks sur 1 match). Il en ajoutera 11 en 2010 et 2011, avant d’établir un record de franchise en 2012 avec 22 sacks sur la saison, et échoue donc très proche du record NFL de Michael Strahan (22.5). En 2014, il est transféré à Chicago, où une pneumonie lui fait manqué de nombreux matchs. L’année suivante, il signe avec les Panthers et participe à son premier Superbowl. Il annoncera sa retraite quelques jours après la défaite face à Denver, et signe un contrat de 1 jour avec les Vikings pour le faire comme membre de la franchise. Ses 136 sacks en carrière pointent à la 11ème place dans l’histoire.

Jared Allen sous les couleurs des Chiefs en 2007 (AP)

Les autres bons coups

Michael Turner (RB)

  • 5ème tour – 154ème choix
  • 134 matchs – 1 All Pro – 2 Pro Bowls

Pris au 5ème tour, Michael Turner va se retrouver bloqué par LaDainian Tomlinson chez les Chargers. Son temps de jeu se résume aux équipes spéciales lors de sa saison rookie, et il est cantonné au banc les saisons suivantes. Il va finalement avoir sa chance de briller lorsque Tomlinson se blesse lors des playoffs de la saison 2008. Il gagne ainsi 71 yards lors du match de Divisional Playoffs face aux Colts, dont quelques courses clés qui permettent aux Chargers de s’imposer. Les Falcons lui offrent alors un beau contrat et un poste de titulaire. Il répond immédiatement avec un record de franchise (220 yards) lors de ses débuts. En fin de saison, il battra un autre record de franchise, celui du nombre de touchdowns au sol (17), puis il termine son année comme il l’avait commencé, en passant les 200 yards sur le dernier match. En 2012, il devient le recordman de franchise avec 60 touchdowns au sol. L’année suivante, il manque ses tests physiques et les Falcons ne le conserve pas. Il annonce qu’il ne signera pas ailleurs.

Andy Lee (P)

  • 6ème tour – 188ème choix, San Francisco 49ers
  • 217 matchs – 3 All Pro – 3 Pro Bowls

Pris par les 49ers au 6ème tour, Andy Lee a depuis voyagé aux quatre coins du pays. Après 10 ans à San Francisco, il a en effet posé ses valises à Cleveland (2015), Carolina (2016) puis plus récemment Arizona où il joue actuellement. En 14 saisons, il a joué 217 matchs, et possède 2 records de franchise chez les Niners. Ceux du nombre de yards obtenus avec des punts (43 468) et du nombre de yards sur une saison (4 968 en 2007).

Autres joueurs toujours en activités

Karlos Dansby (LB)

  • 2ème tour – 33ème choix, Arizona Cardinals
  • 212 matchs

Matt Schaub (QB)

  • 3ème tour – 90ème choix, Atlanta Falcons
  • 145 matchs – 1 Pro Bowl

Luke McCown (QB)

  • 4ème tour – 106ème choix, Cleveland Browns
  • 62 matchs

Donnie Jones (P)

  • 7ème tour – 224ème choix, Seattle Seahawks
  • 214 matchs
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s