Les meilleures Drafts de l’histoire – 9. La Draft 1993

Publié le Mis à jour le


Organisée au Marriott Marquis à New York, la Draft 1993 a vu 224 joueurs être sélectionnés sur 8 tours. Deux Quarterbacks sortent aux deux premières places cette année-là, dont Drew Bledsoe qui est pris avec le 1er choix par les Patriots. A ce jour, 4 joueurs de cette cuvée 1993 sont entrés au Hall of Fame : Willie Roaf, Jerome Bettis, Michael Strahan et Will Shields.

Jerome Bettis, 10è choix en 1993, remporte le Superbowl lors de son dernier match en 2006 (USAT)

Le 1er tour

** Stats : Pro Football Reference

Tour Choix Equipe Joueur Position Matchs Saisons titulaire AP PB
1 1 NE Drew Bledsoe QB 194 12 0 4
1 2 SEA Rick Mirer QB 80 5 0 0
1 3 PHO Garrison Hearst RB 126 7 0 2
1 4 NYJ Marvin Jones LB 142 9 0 0
1 5 CIN John Copeland DE 107 6 0 0
1 6 TB Eric Curry DE 75 3 0 0
1 7 CHI Curtis Conway WR 167 9 0 0
1 8 NO Willie Roaf OT 189 12 3 11
1 9 ATL Lincoln Kennedy OT 169 9 1 3
1 10 LAR Jerome Bettis RB 192 11 2 6
1 11 DEN Dan Williams DE 87 2 0 0
1 12 LAI Patrick Bates DB 44 1 0 0
1 13 HOU Brad Hopkins OT 194 13 0 2
1 14 CLE Steve Everitt C 103 6 0 0
1 15 GB Wayne Simmons LB 90 4 0 0
1 16 IND Sean Dawkins WR 140 6 0 0
1 17 WAS Tom Carter DB 118 6 0 0
1 18 PHO Ernest Dye OT 50 2 0 0
1 19 PHI Lester Holmes OG 102 6 0 0
1 20 NO Irv Smith TE 95 5 0 0
1 21 MIN Robert Smith RB 98 6 0 2
1 22 SD Darrien Gordon DB 138 3 0 0
1 23 PIT Deon Figures DB 93 2 0 0
1 24 PHI Leonard Renfro DT 23 0 0 0
1 25 MIA O.J McDuffie WR 116 5 0 0
1 26 SF Dana Stubblefield DT 154 9 1 3
1 27 SF Todd Kelly LB 45 0 0 0
1 28 BUF Thomas Smith DB 137 7 0 0
1 29 GB George Teague DB 133 6 0 0

Le 1er choix – Drew Bledsoe

Lorsque Bledsoe est pris en 1ère position de la Draft 1993 par les Patriots, la franchise connaît une période très compliquée. Il aidera New England à retrouver le succès entre 1993 et 2001. Après une saison rookie où il fait passer son équipe de 2 à 5 victoires, il permet aux Pats de retrouver les playoffs en 1994, 7 ans après leur dernière qualification. La saison 1995 est de nouveau compliquée, puis le QB rebondi l’année suivante pour s’affirmer comme l’un des meilleurs QB de la ligue. New England arrive au Superbowl cette année-là, mais s’incline contre les Packers, avec 253 yards, 2 touchdowns et 4 interceptions pour Bledsoe. Très bon les deux saisons qui suivent, le QB mène de nouveau sa franchise en playoffs. Après un bon début de saison 1999, Drew Bledsoe s’écroule en lançant 17 interceptions (pour seulement 6 TD) sur la 2ème partie de saison. Une baisse de forme qui se confirme l’année suivante.

Malgré ses performances moyennes, le QB obtient une grosse prolongation de contrat en 2001 (10 ans, 103 M$). Mais lors du 2ème match de la saison, il prend un gros plaquage de Mo Lewis (NY Jets) et passe tout prêt de la mort à cause d’un vaisseau sanguin sectionné dans la poitrine. Il est alors remplacé par un certain Tom Brady, qui emmènera New England en playoffs et qui est toujours en place aujourd’hui.

Bledsoe est finalement transféré à Buffalo en 2002, où il connaîtra l’une de ses meilleures saisons avec 4 359 yards et 24 TD. Il enchaîne bien en 2003, avant de baisser le pied la saison suivante. Les Bills se séparent de lui pour laisser la place à J.P Losman. Le QB rebondi alors à Dallas, où il retrouve Bill Parcells. En 2005, il passe les 3 000 yards à la passe pour la 9ème fois en carrière et gagne 9 matchs à la tête des Cowboys. La saison suivante sera sa dernière, puisqu’il perd sa place de titulaire au profit de Tony Romo. Ne s’imaginant pas remplaçant, Drew Bledsoe annonce sa retraite. Au moment de son départ de NFL, en 2007, Bledsoe pointait à la 7ème place en yards à la passe et 13ème en touchdowns.

Drew Bledsoe, 1er choix en 1993

Statistiques de sa carrière NFL

  • 44 611 yards
  • 251 touchdowns (206 interceptions)
  • 1x champion du Superbowl
  • 4x Pro Bowl

Le 1er tour en chiffres

11. Comme le nombre de Pro Bowl pour Willie Roaf.

Après une carrière universitaire plutôt réussie à Louisiana Tech, et notamment une accolade All-American, Willie Roaf est sélectionné avec le 8ème choix de la Draft 1993, par les Saints. Il jouera 9 saisons à New Orleans, dont 7 se termineront par une sélection au Pro Bowl. En 2001, le Tackle se blesse assez lourdement, puis est transféré à Kansas City avant la saison suivante. Avec les Chiefs, il jouera 4 saisons et sera Pro Bowler à chaque fois. Il prend sa retraite en 2006 malgré l’envie de son coach de le voir continuer. Roaf est entré au Hall of Fame en 2004.

13 662. Comme le nombre de yards en carrière pour Jerome Bettis.

Sélectionné avec le 10ème choix de la Draft 1993, Jerome Bettis va rapidement exploser au sein de l’attaque des Rams. Comme rookie, il termine second de NFL avec 1 429 yards au sol, et un total de 7 matchs à plus de 100 yards sur la saison. Le tout alors qu’il ne devient titulaire que lors de la 6ème journée. Il est logiquement élu meilleur rookie offensif, mais également All-Pro. Lors de sa deuxième saison, il confirme avec une nouvelle saison à plus de 1 000 yards (1 025) et un nouveau Pro Bowl. La saison suivante est sa moins bonne en pro, avec seulement 637 yards au compteur. La faute au système offensif des Rams, orienté sur le jeu aérien. Durant l’intersaison, il demande le transfert et est envoyé à Pittsburgh. Pour sa première saison avec les Steelers, Bettis gagne 1 431 yards et marque 11 TD, remportant ainsi le trophée de Comeback Player of the Year. Il restera au-dessus des 1000 yards pendant 6 saisons de rang, avec une pointe à 1 665 yards en 1997. Après la saison 2004, Jerome Bettis pense à raccrocher mais Ben Roethlisberger lui promet un titre pour le convaincre de rester une année de plus. Lors du dernier match de cette saison 2005, Bettis marque 3 TD et permet à Pittsburgh de se qualifier pour les playoffs. Les Steelers arriveront finalement au Superbowl XL, qui se jouait à Detroit, ville natale de Bettis. Opposés aux Broncos, ils s’imposent 34-17, avec 39 yards et 1 TD du RB. Il prend alors sa retraite, avec 13 662 yards et 91 TD au sol. Jerome Bettis entre au Hall of Fame en 2015.

10.5. Comme le nombre de sacks de Dana Stubblefield lors de sa saison rookie.

Pris par les 49ers avec le 26ème choix de la Draft 1993, Stubblefield fait sensation en claquant 10.5 sacks lors de sa saison rookie. Leader de sa franchise dans ce domaine, il est élu meilleur rookie défensif en fin de saison. Il continue d’être productif les deux saisons suivantes et participe à 2 reprises au Pro Bowl. Après une année 1996 moins bonne, il rebondi avec 15 sacks et un trophée de meilleur défenseur de NFL en 1997. A l’issue de cette saison, il devient agent libre et s’engage avec Washington. Il y sera très loin du niveau afficher avec les Niners. Il tentera un retour à San Francisco en 2001, sans grand succès, avant de finir sa carrière à Oakland puis New England.

Les loupés du 1er tour

Rick Mirer (QB)

Drafté en 2ème position de la Draft 1993, juste derrière Drew Bledsoe, le QB va jouer ses 4 premières saisons à Seattle. Transféré à Chicago en 1997, il va alors débuter un tour des Etats-Unis, puisqu’il jouera dans 7 franchises différentes dans sa carrière. Sa saison rookie est plutôt bonne puisqu’il établit plusieurs records et affiche 2 833 yards. Il dépasse les 2 000 yards lors de ses 3 premières saisons, mais compte plus d’interceptions (44) que de touchdowns (36). Une tendance qui se confirme en fin de carrière avec 76 interceptions pour 50 touchdowns.

Patrick Bates (DB)

Véritable star à Texas A&M, il arrive avec une belle réputation en NFL. Sélectionné par les Raiders, il ne montrera hélas pas son potentiel dans l’élite du fait de nombreux problèmes extra-sportifs. Il quitte la NFL dès 1996.

Leonard Renfro (DT)

Pris par Philadelphia avec le 24ème choix, Renfro ne restera que très peu de temps en NFL. Il quitte la ligue dès 1994, sans le moindre sack ou fumble forcé, et est vu comme l’un des pires choix au 1er tour de l’histoire des Eagles.

La pépite de la Draft 1993 – Michael Strahan (DE)

  • 2ème tour – 40ème choix, New York Giants
  • 216 matchs – 4 All-Pro – 7 Pro Bowl – Hall of Fame

Dès ses années universitaires, Michael Strahan avait un penchant pour les QB adverses. Lorsqu’il se déclare pour la Draft, il affiche en effet 41.5 sacks, soit un record pour l’université Texas Southern. Il est drafté au 2ème tour en 1993, par les New York Giants, mais ne jouera que 6 matchs lors de sa saison rookie à cause de blessures. A 100% l’année suivante, il explose et claque 14 sacks, puis enchaîne avec 15 sacks en 1998. Strahan est All-Pro et Pro Bowler à chaque fois. Il débute alors une période de domination, qui va durer jusqu’au milieu des années 2000. En 2001 et 2003, il même élu meilleur défenseur de la NFL. La première année, il s’offre 22.5 sacks, ce qui est toujours le record NFL sur une saison. La seconde année, il pointe à 18.5. Il continuera à jouer à New York jusqu’en 2007, son dernier match étant la victoire lors du Superbowl XLII.

Il affiche 141.5 sacks lorsqu’il prend sa retraite, ce qui représente toujours le 6ème plus gros total de l’histoire. Vu comme l’un des meilleurs Defensive End de l’histoire, il est entré au Hall of Fame en 2014.

Michael Strahan est entré au Hall of Fame en 2014 (SWAC.org)

Les autres bons coups

Will Shields (OG)

  • 3ème tour – 74ème choix, Kansas City Chiefs
  • 224 matchs – 1 All-Pro – 12 Pro Bowl – Hall of Fame

Membre de l’université du Nebraska-Lincoln, Shields termine sa carrière avec une accolade All-American et un trophée Outland (meilleur Lineman du pays). Lors de la Draft 1993, il est pris au 3ème tour par les Chiefs, et il restera à Kansas City pendant 14 saisons, ne manquant pas un seul match. Ultra régulier, il participe au Pro Bowl chaque saison entre 1995 et 2006, et aide son équipe à faire partie des meilleures équipes dans le jeu au sol.

John Lynch (DB)

  • 3ème tour – 82ème choix, Tampa Bay Buccaneers
  • 224 matchs – 2 All-Pro – 9 Pro Bowl

A la sortie de Stanford, John Lynch est sélectionné par les Bucs au 3ème tour de la Draft 1993. A son arrivée à Tampa, l’équipe est dans le dur et il connaît 3 premières saisons compliquées. Mais il fait partie des joueurs clés du renouveau de la franchise à la fin des années 90, grâce notamment au fameux système défensif « Tampa 2 ». En 2002, Lynch fait partie de l’équipe qui remporte le Superbowl XXXVII. Il part ensuite pour Denver en 2004, où il deviendra capitaine défensif. Il perd peu à peu sa place de titulaire et signe avec les Pats en 2008. Non conservé pas l’équipe avant le début de saison, il annonce sa retraite avec 1 051 plaquages et 26 interceptions au compteur. John Lynch est revenu au football récemment, puisqu’il est le Manager Général des 49ers depuis 2017.

Jessie Armstead (LB)

  • 8ème tour – 207ème choix, New York Giants
  • 176 matchs – 1 All-Pro – 5 Pro Bowl

Très bon joueur au niveau universitaire avec Miami, Armstead a vu sa cote baisser avant la Draft du fait d’une grosse blessure au genou. Il doit ainsi attendre le 8ème tour pour enfin être sélectionné, par les Giants. Il joue ses 9 premières saisons à New York, avant d’en jouer 2 de plus à Washington. Pro Bowler 5 fois de suite entre 1997 et 2001, il quitte la NFL en 2007 avec 752 plaquages et 40 sacks.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s