Les gagnants et perdants du début du marché des transferts

Publié le Mis à jour le


Une grosse semaine après l’ouverture officielle du marché des agents libres, la majorité des têtes d’affiches ont déjà trouvées un nouveau club. Après la frénésie des premiers jours, le calme est progressivement revenu en NFL, même s’il reste encore quelques coups à faire. Des équipes ont mieux géré cette période importante que d’autres, certains joueurs ont obtenu des beaux contrats, alors que d’autres doivent être plutôt déçus de la tournure des évènements.

Kirk Cousins, nouveau QB des Vikings (CBS)

Quelques chiffres

Depuis le début du marché des agents libres, les franchises de NFL ont dépensé plus de 2,3 milliard de dollars en contrats. Les Jets et les Jaguars sont les équipes qui ont le plus dépensé, avec 178 millions et 171 millions respectivement. Les Bears complètent le podium avec 157.5 millions. En ce qui concerne les positions où il y a eu le plus d’argent donné, les quarterbacks (245.6 millions de $) sont devancés par les receveurs (284.6 M$) et les cornerbacks (362.7 M$)

Jusqu’ici, les trois plus gros contrats sont les suivants :

  1. Kirk Cousins (QB – Minnesota Vikings) : 3 ans, 84 M$ (100% garantis)
  2. Trumaine Johnson (CB – New York Jets) : 5 ans, 72.5 M$ (45 M$ garantis)
  3. Andrew Norwell (OG – Jacksonville Jaguars) : 5 ans, 66.5 M$ (30 M$ garantis)

Les gagnants, les perdants et les Rams…

Gagnants : Kirk Cousins et les Vikings

Les Vikings ont terminé la saison avec une situation inédite au poste de quarterbacks, puisque les 3 joueurs de l’effectif arrivaient en fin de contrat. La question était donc de savoir qui resterait au club parmi Case Keenum, Sam Bradford et Teddy Bridgewater. Finalement, les Vikings n’ont gardé personne et ont choisi de faire venir Kirk Cousins. Et en faisant signer l’ex QB de Washington, ils ont marqué l’histoire en lui donnant le premier contrat de l’histoire à 100% garanti. Cousins est donc sûr de toucher les 84 millions de dollars qui lui sont promis. D’un point de vue sportif, le QB sort d’une saison moins aboutie que celle de Case Keenum par exemple, mais il présente une régularité intéressante depuis 3 ans. Il reste en effet sur 3 saisons à plus de 4 000 yards, et a lancé 81 touchdowns (pour 36 interceptions). Cousins n’est certes pas le meilleur QB de NFL, mais il a prouvé que dans le bon système et bien entouré, il pouvait faire des dégâts. A Minnesota, il entre dans un système qui vient de faire ses preuves, et il pourra compter sur une attaque intéressante autour de lui. Le duo de receveur Diggs / Thielen est excellent, et Dalvin Cook devrait revenir dans le backfield.

De l’autre côté du terrain, Minnesota n’avait pas grand-chose à faire après une saison où sa défense faisait partie de la crème de la ligue. Les Vikings ont tout de même fait signer Sheldon Richardson, histoire de renforcer une ligne défensive qui fait peur. L’arrivée de Richardson va notamment aider Everson Griffen ou Danielle Hunter à aller mettre la pression encore plus souvent sur les QB adverses.

Perdants : Seattle Seahawks

L’intersaison s’avère compliquée pour les fans des Seahawks, qui voient beaucoup de joueurs importants quitter le club. Ça a commencé avec Richard Sherman, qui a été coupé par Seattle quelques semaines avant l’ouverture du marché, et qui a rapidement rebondi chez les rivaux 49ers. Une autre figure emblématique de la défense a fait de même ensuite, puisque Michael Bennett a été transféré à Philadelphia. La Legion of Boom a vécu et la ligne défensive s’éclaircit. Mais ce n’est pas tout, car offensivement aussi, l’équipe a perdu du talent. Jimmy Graham a rejoint Aaron Rodgers à Green Bay et Paul Richardson a reçu un gros contrat de la part de Redskins. En résumé, Russell Wilson perd des receveurs et il n’a pas reçu d’aide devant lui, sur la ligne offensive.

Dans une division où les Rams font figure de nouvel ogre et où les 49ers sont en train de revenir dans le jeu, les Seahawks se préparent surement à relancer un nouveau projet.

Gagnants : Mitch Trubisky et les Bears

Lors de la Draft 2017, les Bears ont pris Mitchell Trubisky pour qu’il devienne le nouveau quarterback de la franchise. Intéressant lors de sa saison rookie, il a tout de même été confronté à un manque global d’armes offensives. Pour que leur QB franchisse un cap, les Bears savaient qu’ils devaient l’entourer et donc se servir du cap disponible pour faire signer des receveurs. Et c’est ce qu’ils ont fait en faisant venir le meilleur WR disponible cette année, Allen Robinson. Même s’il revient d’une grosse blessure, le Pro Bowler 2016 est le receveur numéro 1 qu’il manquait à Chicago. D’autres renforts ont été apportés, puisque Taylor Gabriel et le TE Trey Burton débarquent. Autant dire que Trubisky possède maintenant un arsenal varié.

Allen Robinson pose avec son nouveau maillot (Chicago Tribune)

Perdants : Miami Dolphins

En peu de temps, les Dolphins ont perdu ou laissé partir 3 de leurs joueurs vedettes. Ça a commencé à la mi-saison 2017, lorsqu’ils ont transféré le RB Jay Ajayi à Philadelphia, et ça a continué récemment avec le départ de Jarvis Landry pour Cleveland et la séparation avec Ndamukong Suh. Miami semble vouloir tout changer, mais les premiers choix sont un peu compliqués à comprendre. On pensait en effet que la franchise allait faire confiance à Kenny Stills et Davante Parker pour prendre le relais de Landry, mais les Dolphins ont décidé de donner pas mal d’argent à Albert Wilson et Danny Amendola…

Avant la Draft, Miami perd du terrain par rapport aux autres équipes de la division, qui ont toutes fait des choix qui semblent plus cohérents. Les Pats ont recruté Danny Shelton et Jason McCourty pour booster leur défense, les Bills ont tourné la page Tyrod Taylor et récupéré Star Lotulelei, et les Jets ont recruter à tour de bras avec les arrivées de Teddy Bridgewater, Isaiah Crowell, Avery Williamson et Trumaine Johnson.

Gagnant : Andrew Norwell

Lorsque les Panthers ont décidé de ne pas mettre le franchise tag sur leur Guard All-Pro, on savait qu’il deviendrait l’un des agents libres les plus convoités. Norwell s’engage finalement avec Jacksonville, qui fait de lui le Guard le mieux payé de NFL avec un contrat de 66.5 millions de dollars sur 5 ans. Pas mal pour un joueur qui n’avait même été drafté en 2014.

Pour Jacksonville, ce recrutement onéreux est intéressant pour renforcer l’intérieur de la ligne. Norwell va venir former un duo très intéressant avec Brandon Linder, histoire de permettre à l’attaque au sol des Jaguars de rester la meilleure de la ligue. Le RB Leonard Fournette sort également gagnant dans cette histoire.

Perdants : Washington Redskins

La franchise de la capitale à l’habitude des mauvais choix lors du marché des agents libres, et autant dire qu’ils n’ont pas déçus sur ce plan là. Le premier mouvement a été de faire venir Alex Smith, pour donc remplacer Kirk Cousins. Pourquoi pas étant donné la belle saison de Smith avec les Chiefs, mais Washington prend un nouveau QB qui est plus vieux que le précédent et pas forcément adapté au système offensif en place. Pour le moment, Smith doit envoyer des passes à Jamison Crowder, Josh Doctson et Paul Richardson, ce dernier ayant été recruté à prix d’or alors qu’il n’a encore rien prouvé.

Ce n’est guère plus prometteur en défense, où les Redskins ont perdu des titulaires sur les lignes secondaires. Kendall Fuller faisait partie du transfert pour Alex Smith et rejoint donc Kansas City, et Bashaud Breeland n’a pas été prolongé.

Gagnants : San Francisco 49ers

Depuis l’arrivée de Jimmy Garoppolo chez les 49ers, l’espoir est de mise à San Francisco. Si la fin de saison est une indication de ce qui va venir, alors la franchise pourrait de nouveau se mêler à la lutte pour les playoffs en 2018. Pour continuer sur cette voie, Kyle Shanahan et sa direction tentent d’ajouter les pièces manquantes au puzzle. Ils ont ainsi fait plusieurs choix forts durant les dernières semaines. Ils ont d’abord récupéré Richard Sherman, non conservé par Seattle, et qui aura l’occasion de se venger 2 fois par an. Puis, ils ont fait signer deux agents libres qui vont aider Garoppolo, Jerick McKinnon et Weston Richburg. Le premier est un running-back complet, qui a fait de belles choses lorsqu’il a été mis sur le terrain à Minnesota. Shanahan devrait l’utiliser comme Devonta Freeman ou Tevin Coleman à Atlanta. Le second est un lineman offensif, qui va venir solidifier la ligne devant son QB. Les 49ers ont de l’argent, et pour le moment ils le dépensent plutôt bien.

Jerick McKinnon peut exploser sous les ordres de Kyle Shanahan (SI)

Perdants : Arizona Cardinals

Toutes les équipes de la NFC West sont citées dans cet article, et les Cards font partie des perdants. La première raison est le départ de Tyrann Mathieu, pour Houston, même si ce mouvement peut se comprendre. En effet, la franchise semble entrer dans une période de reconstruction, du fait d’un effectif plutôt vieillissant et de résultats en baisse. Dans ce cas, le deuxième choix est plus étonnant, puisqu’ils ont décidé de prendre Sam Bradford pour une saison et 20 millions de dollars. Ça fait beaucoup d’argent pour un joueur qui passera surement une grande partie de la saison à l’infirmerie. Mike Glennon a d’ailleurs été pris pour assurer le backup. On est certes loin du grand ménage des Seahawks, mais il est plutôt difficile d’avoir une vision claire sur la stratégie des Cards.

Gagnants : Les receveurs

Le marché 2018 a été bénéfique pour les receveurs, et pas que les numéros 1. En effet, plusieurs seconds couteaux se sont vus proposer des contrats qui semblent bien supérieurs à leurs valeurs. La liste est assez longue :

  • Paul Richardson : Washington, 5 ans, 40 M$
  • Marqise Lee : Jacksonville, 4 ans, 34 M$
  • Taylor Gabriel : Chicago, 4 ans, 26 M$
  • Albert Wilson : Miami, 3 ans, 24 M$
  • Michael Crabtree : Baltimore, 3 ans, 21 M$
  • Jordy Nelson : Oakland, 2 ans, 15 M$
  • Danny Amendola : Miami, 2 ans, 12 M$
  • Donte Moncrief : Jacksonville, 1 an, 9.6 M$
  • John Brown : Indianapolis, 1 an, 5 M$
  • Ryan Grant : Baltimore, 1 an, 5 M$

En ce qui concerne les deux poids lourds qui étaient disponibles, Allen Robinson et Sammy Watkins, les contrats sont très gros pour des joueurs qui peuvent être numéros 1 mais qui viennent aussi avec des questions. Watkins a connu pas mal de blessures à Buffalo et a signé une saison moyenne avec les Rams. Quant à Robinson, il faut voir s’il peut revenir à son niveau de 2016 après sa grosse blessure.

Perdant : A.J McCarron

A.J McCarron était un nom populaire au début du marché des agents libres, mais il est resté le dernier homme disponible après la valse des quarterbacks. Lui qui espérait avoir un contrat et un statut de titulaire quelque part, était encore là alors que les principales franchises dans le besoin avaient déjà dépensé leur argent. Il atterrit finalement chez les Bills, qui ont tourné la page Tyrod Taylor. Mais avec un contrat de 2 ans et 10 millions de dollars, McCarron n’a pas vraiment l’air d’un numéro 1 en puissance. Il devrait en effet être en concurrence avec un rookie.

Hors catégorie : Los Angeles Rams

Les Snead, le Manager Général des Rams, avait prévenu que son équipe serait très active durant l’intersaison. Il a tenu parole puisque la franchise de Los Angeles a secoué le marché, avec notamment quelques gros transferts. Le premier choix a été de placer le franchise tag sur Lamarcus Joyner plutôt que sur Sammy Watkins, jugeant que le safety était plus important que le receveur. Il faut dire que l’attaque des Rams a été extrêmement performante, et que Watkins a eu un impact limité. Snead n’était donc pas enclin à payer le prix fort (comme les Chiefs). Ce choix de conserver Joyner, signifiait également que Trumaine Johnson allait partir. Le CB a fait sa vie et obtenu un gros contrat chez les Jets, mais les Rams ont répondu avec brio. Ils ont en effet ramené Marcus Peters et Aqib Talib en Californie, pour former un duo intimidant. Et les Rams n’en ont peut-être pas fini puisqu’ils sont sur le coup pour signer Ndamukong Suh. Il est clair que la franchise a fait venir du lourd en défense, mais on peut se poser la question de l’harmonie d’une telle stratégie. Des projets similaires ont été des échecs, et il y a certainement un risque lorsque l’on possède de nombreuses stars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s