Les meilleures Drafts de l’histoire – 6. La Draft 2011

Publié le Mis à jour le


Draft la plus récente de ce classement, puisqu’elle ne date que de 7 ans, la Draft 2011 est l’une des plus riches en talent de l’histoire. La grande majorité des joueurs pris au 1er tour son toujours actifs en NFL et beaucoup font partie des meilleurs joueurs à leurs postes. Cette année-là, les deux premiers choix ont été nommé meilleurs rookies. Depuis, Cam Newton et Von Miller se sont retrouvés au Superbowl 50.

Von Miller a remporté son duel avec Cam Newton lors du Superbowl 50 (ACBJ)

Le 1er tour

* Stats : Pro Football Reference

** En gras : les joueurs en activité

Tour Choix Equipe Joueur Position Matchs Saisons titulaire AP PB
1 1 CAR Cam Newton QB 109 7 1 3
1 2 DEN Von Miller LB 104 7 3 6
1 3 BUF Marcell Dareus DT 100 5 1 2
1 4 CIN A.J Green WR 102 7 0 7
1 5 ARI Patrick Peterson CB 112 7 3 7
1 6 ATL Julio Jones WR 95 6 2 5
1 7 SF Aldon Smith DE 59 2 1 1
1 8 TEN Jake Locker QB 30 1 0 0
1 9 DAL Tyron Smith OT 105 7 2 5
1 10 JAX Blaine Gabbert QB 48 3 0 0
1 11 HOU J.J Watt DE 88 5 4 4
1 12 MIN Christian Ponder QB 38 3 0 0
1 13 DET Nick Fairley DT 77 3 0 0
1 14 STL Robert Quinn DE 95 5 1 2
1 15 MIA Mike Pouncey C 93 6 0 3
1 16 WAS Ryan Kerrigan DE 112 7 0 3
1 17 NE Nate Solder OT 98 6 0 0
1 18 SD Corey Liuget DT 102 7 0 0
1 19 NYG Prince Amukamara CB 83 6 0 0
1 20 TB Adrian Clayborn DE 81 2 0 0
1 21 CLE Phil Taylor DT 44 2 0 0
1 22 IND Anthony Castonzo OT 105 7 0 0
1 23 PHI Danny Watkins OG 24 1 0 0
1 24 NO Cameron Jordan DE 112 7 1 3
1 25 SEA James Carpenter OT 93 6 0 0
1 26 KC Jonathan Baldwin WR 33 0 0 0
1 27 BAL Jimmy Smith CB 86 5 0 0
1 28 NO Mark Ingram RB 94 4 0 2
1 29 CHI Gabe Carimi OT 48 1 0 0
1 30 NYJ Muhammad Wilkerson DT 105 6 0 1
1 31 PIT Cameron Heyward DE 102 4 1 1
1 32 GB Derek Sherrod OT 20 0 0 0

Le 1er choix – Cam Newton

En une seule saison comme titulaire à Auburn, Cam Newton mène son équipe à son premier titre national et il remporte le trophée Heisman devant Andrew Luck. Le QB montre alors sa capacité à amener le danger dans les airs comme au sol, en finissant la saison avec 2 854 yards et 30 TD (7 INT) à la passe, ainsi que 1 473 yards et 20 TD de plus avec les jambes.

Pris avec le 1er choix par les Panthers, Newton confirme rapidement et remporte le trophée de meilleur rookie offensif en 2011. Il démarre très fort en devenant le premier QB rookie à lancer pour plus de 400 yards sur son premier match. La tendance se confirme et en fin de saison, il devient le 1er rookie à plus de 4000 yards dans les airs, et bat le record de TD au sol pour un QB avec 14. Il connaît un petit « Sophomore Slump » lors de sa deuxième saison, surtout car il est moins utilisé au sol. La saison suivante, il mène Carolina en playoffs avec 12 victoire en saison régulière. Quelques mois après la défaite face aux 49ers, il se fait opérer à la cheville du fait de problèmes récurrents. Malgré plusieurs pépins physiques pendant la saison 2014, il emmène de nouveau son équipe en playoffs (avec 1 victoire cette fois) et continue sa progression comme passeur. En 4 saison dans l’élite, il devient le premier joueur de l’histoire avec plus de 10 000 yards à la passe et 2 000 au sol.

Sa meilleure saison arrive la saison d’après, en 2015, lorsqu’il mène ses Panthers au Superbowl et remporte le trophée de MVP. Newton se voit offrir une très belle prolongation de contrat en début de saison et il répond avec 14 victoires consécutives pour débuter et 4 accolades de meilleur joueur de la semaine. Les Panthers perdront un seul match durant la saison régulière et continuent leur domination en playoffs en écartant les Seahawks puis les Cardinals. Quelques jours plus tard, Cam Newton est élu MVP. La saison va hélas se terminer sur un échec, avec une défaite 24-10 face aux Broncos lors du Superbowl 50.

Au début de la saison 2016, Newton bat le record de touchdown au sol pour un QB de Steve Young (44). Mais après une commotion subie lors de la 2ème journée, il va connaître une saison globalement décevante, avec des chiffres en nette baisse dans la majorité des secteurs. Il lance ainsi seulement 19 touchdowns (pour 14 interceptions), et Carolina ne gagne que 6 matchs. La saison dernière, il est revenu à un meilleur niveau et finit la saison avec 3 302 yards et 22 TD (16 INT). Les Panthers sont éliminés en Wild-Card par les Saints, malgré un match solide de Newton.

Statistiques de sa carrière NFL

Super Cam, n°1 de la Draft et MVP en 2015 (SI)
  • 25 074 yards à la passe
  • 158 touchdowns (94 interceptions)
  • 4 320 yards au sol
  • 54 touchdowns
  • 3 passer rating

Le 1er tour en chiffres

  1. Comme le nombre de QB draftés au 1er tour

Si Cam Newton a plutôt tenu son rang de 1er choix grâce notamment à son trophée de MVP, on ne peut pas en dire autant des 3 autres QB pris au 1er tour de cette Draft 2011. Sur ces 3 joueurs, 2 ne jouent d’ailleurs plus en NFL depuis plusieurs saisons : Jake Locker et Christian Ponder.

Malgré son bilan de 16-24 en 4 saisons comme titulaire à Washington, Jake Locker est arrivé à la Draft 2011 comme l’un des meilleurs QB disponibles. Il décide alors de ne pas jouer sa dernière saison universitaire et est pris en 8ème position par les Titans. Lors de sa saison rookie, il est le backup de Matt Hasselbeck et ne lance que 4 touchdowns. La saison suivante, il gagne son duel avec le QB vétéran et est nommé titulaire. Il remporte son premier match puis se blesse à l’épaule une semaine plus tard. Il reviendra comme titulaire pour finir la saison avec un bilan de 4-7, 2 176 yards et 10 touchdowns pour 11 interceptions. Il est confirmé titulaire en 2013 mais ne joue que 7 matchs du fait de blessures. La deuxième met fin à sa saison dès le mois de novembre. Toujours QB numéro 1 de l’équipe l’année suivante malgré un changement de coach, Locker va de nouveau finir la saison à l’infirmerie. Il annonce sa retraite en mars 2015, affirmant qu’il n’avait plus envie de jouer.

Après 3 saisons comme titulaire à Florida State, Christian Ponder est pris par les Vikings avec le 12ème choix de la Draft. Il arrive pour apprendre derrière Donovan McNabb, mais il va rapidement jouer du fait des mauvaises performances de ce dernier. Il fait un bon match malgré une défaite face aux Packers pour son premier match en NFL et gagne pour la première fois la semaine qui suit. Peu constant ensuite, il finit sa saison rookie avec un bilan de 2-8, et autant de touchdowns que d’interceptions (13). Ponder démarre bien sa 2ème saison, avant de connaitre un passage à vide. Soutenu par ses coachs, il se reprend et domine Aaron Rodgers pour qualifier son équipe en playoffs. Mais, blessé, il ne pourra pas jouer une semaine plus tard face aux même Packers. Joe Webb joue, les Vikings perdent. En 2013, il revient comme titulaire mais perd les 3 premiers matchs de la saison. Après une blessure, il se partagera les matchs avec Matt Cassell et Josh Freeman. La saison suivante, les Vikings prennent Teddy Bridgewater lors de la Draft. Ponder n’est pas prolongé. Il tentera de rebondir à Oakland, Denver et San Francisco, sans succès.

Entre Locker et Ponder, un autre QB a été sélectionné. Il s’agit de Blaine Gabbert, qui est toujours actif en NFL. Pris par les Jaguars avec le 10ème choix, il devient rapidement titulaire après le départ de David Garrard et les mauvais matchs de Luke McCown. Sa saison rookie est compliquée, avec 40 sacks pris, 11 interceptions et 14 fumbles. La saison suivante, ses soucis continuent avant qu’il termine la saison à l’infirmerie. En 2013, sa dernière année avec Jacksonville, il ne joue que 3 matchs (tous perdus) et lance 7 interceptions. Il est ensuite transféré chez les 49ers, où il est remplaçant en 2014. Il devient titulaire la saison suivante après le départ de Colin Kaepernick, presque 2 ans après son dernier match comme numéro 1. Il jouera 14 matchs en 2 ans avec les Niners, avec guère plus de succès qu’à Jacksonville. En 2017, Gabbert signe avec les Cardinals, où il est le 3ème QB mais joue quelques matchs du fait des blessures de Palmer et Stanton. En 48 matchs en carrière, le QB affiche 44 touchdowns pour 43 interceptions, et seulement 11 victoires.

  1. Comme le nombre de trophées de Meilleur Défenseur gagnés par J.J Watt

Drafté en 7ème position par les Texans, J.J Watt est titulaire d’entrée sur la ligne défensive de Houston. Rapidement à l’aise, il totalise 48 plaquages et 5.5 sacks lors de sa saison rookie. Il va enchaîner avec 4 saisons monstrueuses dont 3 où il est élu meilleur défenseur de la NFL (2012, 2014, 2015), 4 fois All-Pro et 4 fois Pro Bowler. En 2012 et 2014, il s’offre 20.5 sacks, devenant ainsi le premier joueur de l’histoire avec 2 saison à plus de 20 sacks. Sur ses 5 premières saisons en NFL, Watt fait péter les chiffres et affiche 74.5 sacks en 75 matchs. Depuis deux ans, le DE des Texans est ralenti par des blessures. Opéré du dos avant la saison 2016, il va rechuter après 3 matchs et doit de nouveau de faire opérer. L’année dernière, il est de retour lors de la 1ère journée, mais voit sa saison se terminer dès la week 5 après une fracture de la jambe. Il s’est ensuite illustré avec ses actions humanitaires, pour venir en aide aux victimes de l’ouragan qui a frappé la région de Houston.

?. Comme le nombre de futurs Hall of Famers

Si cette Draft est déjà vue comme l’une des meilleures de l’histoire, c’est parce que le niveau de talent est incroyable. En effet, on pourrait citer pas moins de 10 joueurs qui ont le potentiel de finir un jour au Hall of Fame. On a déjà vu le cas de Cam Newton (MVP 2015) et de J.J Watt (3x Meilleur défenseur), et on verra un peu plus tard ceux de Richard Sherman ou Justin Houston. Mais on peut également inclure Von Miller, l’un des meilleurs défenseurs de la ligue depuis plusieurs saisons et MVP du Superbowl 50 remporté par Denver. Deux receveurs font aussi des merveilles, Julio Jones et A.J Green, qui font partie des références à leur poste depuis leur entrée dans l’élite. Et que dire de Patrick Peterson, Pro Bowler chaque saison (7) et qui fait la loi depuis son poste de Cornerback. On peut également mentionner l’OT All-Pro des Cowboys, Tyron Smith.

Les loupés du 1er tour

En plus des 3 QB drafté au 1er tour, dont nous avons abordé les cas un peu plus haut, quelques autres joueurs n’ont pas été au niveau attendu. En plus de Locker et Ponder, seuls 4 joueurs ne jouent plus en NFL à ce jour.

Danny Watkins (OG)

Canadien d’origine, Watkins est drafté en 23ème position par les Philadelphia Eagles. En 2011, il a déjà 26 ans lorsqu’il débarque en NFL.  Pris pour être le Right Guard des Eagles, il regarde les premiers matchs sur le banc, avant de remplacer un Kyle DeVan peu convaincant. Il ne jouera que 18 matchs comme titulaire avant d’être remercié, ne montrant jamais la solidité dont il faisait preuve au niveau universitaire. Il signe avec Miami en 2013 puis quitte définitivement le football pour devenir pompier.

Jonathan Baldwin (WR)

A sa sortie du lycée, Baldwin était vu comme un prospect 5 étoiles par de nombreux recruteurs, et il a plutôt confirmé son statut lors de ses 3 saisons avec Pittsburgh. Il est pris par les Kansas City Chiefs en 26ème position de la Draft 2011, et il doit être le receveur numéro 2 de l’équipe à l’opposé de Dwayne Bowe. Ses débuts son retardé car il se casse le poignet lors d’une bagarre avec un coéquipier, et il joue pour la première fois lors de la week 7. Il ne restera que 2 saisons chez les Chiefs avant d’être transféré à San Francisco. Un an plus tard, il sera en dehors de la NFL avec seulement 600 yards et 2 TD en carrière.

Gabe Carimi (OT)

Au niveau universitaire, Gabe Carimi a fait les beaux jours de Wisconsin, où il a eu la dure tâche de remplacer Joe Thomas après son départ pour la NFL en 2007.  Très bon, il remportera même le titre de meilleur Lineman du pays en 2010, avant de se déclarer pour la Draft 2011. A la recherche d’un lineman, les Bears prennent Carimi avec le 29ème choix, et l’objectif était d’en faire le Left Tackle du futur. Il démarrera sa saison rookie à droite, avant de se blesser gravement au genou dès la 2ème journée face aux Saints. Il sera indirectement mêlé au scandale dit du « Bounty », comme étant une potentielle victime de New Orleans. Il reviendra en 2012 et jouera tous les matchs, la majorité au poste de Right Tackle. La saison suivante, il est transféré à Tampa où il jouera quelques matchs comme Left Guard. Cependant, il est remercié quelques semaines après l’arrivée de Lovie Smith chez les Bucs, son ancien coach à Chicago… Carimi rebondira à Atlanta où il jouera tous les matchs de la saison 2014, avant de disparaître des radars.

Derek Sherrod (OT)

Leader d’une équipe de Mississippi State plutôt performante entre 2007 et 2010, Sherrod est sélectionné avec le dernier choix du 1er tour de la Draft 2011 par les Packers. Blessé à la jambe droite à la fin de la saison régulière lors de sa saison rookie, il ne jouera pas du tout en 2012 et ne parviendra jamais à revenir. Il tente de rebondir avec les Chiefs mais n’a pas réussi à faire partie de l’effectif final avant la saison 2015.

La pépite de la Draft 2011 – Richard Sherman (CB)

  • 5ème tour – 154ème choix, Seattle Seahawks
  • 105 matchs – 3 All-Pro – 4 Pro Bowl

Pris en 154ème position en 2011, Richard Sherman a depuis été 3 fois membre de la première équipe All-Pro et 4 fois Pro Bowler. Receveur de formation, il est devenu cornerback au niveau universitaire. Une transition payante puisqu’il est devenu l’un des CB les plus craints de la ligue depuis son entrée en NFL. Il était un des leaders de la fameuse « Legion of Boom », qui a dominé la ligue en 2013 et aidé les Seahawks à remporter le Superbowl XLVIII. Depuis 2011, aucun joueur actif n’a intercepté et dévié autant de passes que lui (32 et 99 respectivement). Lors de la dernière saison, il a été victime d’une rupture du tendon d’Achilles lors de la 10ème journée. Une page vient de se tourner car Sherman a été coupé par les Seahawks, et il s’est rapidement engagé avec les rivaux 49ers.

Richard Sherman, joueur de talent et personnalité forte de la NFL (CBS)

Les autres bons coups

Jason Kelce (C)

  • 6ème tour – 191ème choix, Philadelphia Eagles
  • 94 matchs – 1 All-Pro – 2 Pro Bowl

Jugé trop petit pour la NFL, Jason Kelce doit attendre le 6ème tour pour être sélectionné en 2011. Il a la chance d’atterrir dans une équipe coachée par un certains Howard Mudd, qui a fait des merveilles avec Jeff Saturday pendant 11 ans à Indianapolis. Il gagne sa place de titulaire et est titulaire au centre lors des 16 matchs de sa saison rookie. Il se fait les croisés en 2012, puis rebondit bien l’année suivante au centre d’une équipe de Philly qui mène la ligue offensivement. En 2014, il prolonge son contrat et confirme avec une sélection pour le Pro Bowl, performance qu’il réédite en 2016. Mais sa meilleure saison est la dernière, où il était l’un des meilleurs lineman de NFL. Il est sélectionné dans la première équipe All-Pro puis remporte le Superbowl LII avec les Eagles le mois dernier.

Justin Houston (LB)

  • 3ème tour – 70ème choix, Kansas City Chiefs
  • 90 matchs – 1 All-Pro – 4 Pro Bowl

Contrôlé positif à la marijuana lors du NFL Combine, Justin Houston, qui devait sortir au 1er tour, est finalement pris au 3ème tour par les Chiefs. Il impressionne rapidement à Kansas City et s’offre 5.5 sacks comme rookie. Sa progression continue lors des deux saisons suivantes (10 sacks en 2012 et 11 en 2013), mais c’est en 2014 qu’il marque les esprits pour de bon. Avec 22 sacks sur la saison, il passe tout près de battre le record NFL de Michael Strahan. Après une prolongation à plus de 100 millions de dollars et un début de saison encore très bon, Houston se fait les croisés en 2015. Il reviendra progressivement lors de la saison 2016. Enfin à 100% l’année dernière, il nous a rappelé de bons souvenirs en s’offrant 9 sacks.

Andy Dalton (QB)

  • 2ème tour – 35ème choix, Cincinnati Bengals
  • 109 matchs – 3 Pro Bowl

On peut ne pas être fan de Dalton, qui est un QB moyen de NFL, mais il est tout de même un joueur qui a tenu son rang au centre de l’attaque de Cincinnati depuis son entrée en NFL en 2011. Cette année-là, il est le 5ème Quarterback sélectionné. Les 4 autres sortent au 1er tour et seul Cam Newton connaît une belle carrière NFL. Titulaire d’entrée avec les Bengals, Andy Dalton peut compter sur un autre rookie pour briller, le receveur A.J Green. Après 3 saisons dans l’élite, le QB a passé les 3000 yards et les 20 TD chaque saison, ce que peu de joueurs ont réussi à faire dans l’histoire. Il détient aujourd’hui de nombreux records de franchises, dont le nombre de yards à la passe sur une saison (4 293) et le nombre de touchdowns sur une saison (33).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s