Draft 2018 – Defensive Linemen

Publié le Mis à jour le


Pas de Lineman Défensif star disponible cette année, mais une bonne cuvée de spécialistes. La majorité des bons NT ou DT qui se présentent sont avant tout de très bons défenseurs face au jeu au sol, et certains sont déjà prêt à intégrer une ligne de niveau NFL. Il sera également possible de trouver quelques joueurs capables de créer un peu de pression depuis l’intérieur. Les équipes qui ont un vrai gros besoin sur ces postes devront surement dégainer rapidement, pour sécuriser Vita Vea ou Da’Ron Payne.

Vita Vea – Washington

  Plaquages Plaquages avec perte de yards Sacks Pressions
2015 17 3 1 6
2016 39 6.5 5 22
2017 43 5.5 3.5 29

Vita Vea a les traits d‘un joueur spécial. Il est un Nose Tackle, évidemment spécialiste du jeu au sol, mais il est également capable d’apporter occasionnellement sur le pass-rush. Malgré son physique imposant, il est en effet étonnement aérien. Si on devait le comparer à un joueur actuel de NFL, Dontari Poe est surement l’idée à suivre.

Points forts

  • Mouvements d’une fluidité rare pour un joueur de cette envergure.
  • Dominant face au jeu au sol.
  • Capable d’apporter un peu en pass-rush.

Points faibles

  • Pas un excellent plaqueur. Va plus créer le chaos que terminer les actions.
  • Répertoire suffisant en pass-rush pour jouer tous les snaps en NFL ?

Conclusion – 1er tour

Le fait d’être un Nose Tackle va lui faire perdre quelques places lors de la Draft, mais sa capacité à dépasser sa fonction de « run stuffer » va intéresser bon nombre de franchises.

Da’Ron Payne – Alabama

  Plaquages Plaquages avec perte de yards Sacks Pressions
2015 13 0.5 0.5 7
2016 36 3.5 1.5 12
2017 53 1 1 22

Athlète gâté, Da’Ron Payne a fait la loi au milieu de la défense d’Alabama lors des dernières saisons. Un roc face au jeu au sol, il est l’une des grandes raisons du peu de succès des running-backs face aux Crimson Tide. Moins avancé en pass-rush, il a tout de même montré de belles choses lorsque le plan de jeu lui a permis, et notamment lors des dernières playoffs universitaire.

Points forts

  • Qualités athlétiques impressionnantes. Très rapide pour un lineman.
  • Excellent techniquement, il a profité du système de formation d’Alabama.
  • Très bon plaqueur. Grand rayon d’activité.

Points faibles

  • Doit encore progresser comme pass-rusher. Peu utilisé dans ce registre.
  • Manque d’endurance pour aller chasser les Quarterbacks adverses.

Conclusion – 1er tour

Pur produit d’Alabama, Da’Ron Payne est déjà prêt pour jouer en NFL. Capable d’être aligné comme DT ou comme NT dans différents systèmes, il sera une force contre le jeu au sol dès le premier jour. Il a en revanche encore besoin de travailler pour progresser comme pass-rusher.

Taven Bryan – Florida

  Plaquages Plaquages avec perte de yards Sacks Pressions
2015 9 1.5 0.5 12
2016 16 3 1 16
2017 37 6 4 20

Physiquement impressionnant, Taven Bryan est capable de dominer lors de certains matchs ou lors de moments au cours d’une rencontre. Il n’est en revanche pas dominant dans la continuité. Explosif et long, il est capable de jouer DT ou DE en NFL.

Points forts

  • Capable de battre son vis-à-vis sur le premier pas.
  • Qualités pour jouer DE (5 technique) en NFL.

Points faibles

  • Manque de puissance s’il est bloqué par un lineman offensif.
  • Doit encore travailler en pass-rush. Manque d’instinct.

Conclusion – Fin du 1er tour, 2ème tour

Arrivé tard dans le football, Taven Bryan est plus un athlète qu’un joueur de football poli. Il doit notamment développer sa technique en pass-rush. Certaines équipes pourraient le prendre dès le premier tour, en misant sur son potentiel.

Maurice Hurst – Michigan

  Plaquages Plaquages avec perte de yards Sacks Pressions
2015 35 6.5 3 20
2016 33 11.5 5 21
2017 59 13 5.5 26

Sur le talent pur et les performances lors de sa carrière universitaire avec Michigan, Maurice Hurst a une légitime chance de sortir dès le premier tour de la Draft. Mais sa taille et un problème au cœur détecté lors du NFL Combine ont mis un petit coup à sa cote.

Points forts

  • Aucun DT de cette Draft n’a démontré autant de qualités comme pass-rusher.
  • Peut se retrouver dans le backfield très rapidement.
  • Grosse endurance. S’il est bloqué une première fois, il tente autre chose.

Points faibles

  • Un peu petit comparé au prototype du DT de NFL
  • Il a été écarté du NFL Combine du fait d’un problème détecté au cœur. Il faudra suivre les résultats des examens complémentaires.

Conclusion – Entre le 2ème et le 4ème tour

Si son problème au cœur n’est finalement pas un problème, Hurst va remonter dans les classements et pourrait sortir en début de 2ème tour. Peu de DT offrent ses qualités de pass-rusher, un point crucial dans la NFL moderne.

Harrison Phillips – Stanford

  Plaquages Plaquages avec perte de yards Sacks Pressions
2014 9 2 2
2015 0 0 0 1
2016 46 10 7 14
2017 98 17 7.5 21

Devenu titulaire à Stanford en 2016, Harrison Phillips a réellement explosé lors de sa dernière saison, avec quasiment 100 plaquages au compteur et 7.5 sacks. En progression chaque saison, il s’appuie sur sa force d’ancien lutteur et sur son endurance pour être un roc face au jeu au sol.

Points forts

  • Excellent défenseur contre le jeu au sol. Ultra productif lors de sa dernière saison.
  • Très bonne vision du jeu. Ne lâche jamais le running-back adverse.

Points faibles

  • Limité comme pass-rusher. Peu travaillé au niveau universitaire, manque de technique. Stats en trompe l’œil, devraient chuter au niveau supérieur.
  • Fort mais pas athlétique.

Conclusion – Fin du 2ème tour, 3ème tour

Sa valeur comme pass-rusher est très limitée, mais Harrison Phillips est capable d’avoir un impact positif dès le premier jour contre le jeu au sol. C’est ce point qui pourrait le voir grimper dans les classements.

Tim Settle – Virginia Tech

  Plaquages Plaquages avec perte de yards Sacks Pressions
2016 17 7 0 17
2017 36 12.5 4 18

Défenseur physique, Tim Settle a largement haussé son niveau de jeu lors de la saison 2017, permettant à la défense de Virginia Tech d’être très solide. Son expérience est très limitée a tout de même laissé entrevoir un Nose Tackle capable de mettre la pression sur les QB adverses. Il reste en revanche sur une performance moyenne lors du NFL Combine.

Points forts

  • Mouvements et technique assez incroyables pour un joueur de cette taille.
  • Capable d’apporter en pass-rush depuis l’intérieur de la ligne.

Points faibles

  • Soucis d’équilibre sur certains blocks. Se retrouve souvent à terre.
  • Tente parfois d’en faire trop et se retrouve hors position.

Conclusion – fin du 2ème tour, 3ème tour

Pour plusieurs observateurs, Tim Settle est vu comme un Vita Vea en moins bien. Pour une équipe en recherche d’un Nose Tackle qui peut aider dans le pass-rush, il sera un beau lot de consolation lors du 2ème jour de la Draft.

Autres DL à suivre

Derrick Nnadi – Florida State

Du fait de limitations comme pass-rusher, Derrick Nnadi devrait être un Nose Tackle en NFL. Défenseur solide, il possède une mobilité impressionnante pour un joueur à cette position. Globalement productif en 3 saisons avec les Seminoles, il pourrait sortir dès le 3ème tour.

R.J McIntosh – Miami

Un des seuls Defensive End dit « 3 technique », McIntosh est l’un des Lineman Défensif qui offre le plus de qualités comme pass-rusher. Il aime créer le chaos dans le backfield adverse, que ce soit pour aller plaquer le running-back ou bien pour aller mettre la pression sur le quarterback. Parmi les petits points faibles, il n’est pas extrêmement athlétique et peut disparaitre des radars s’il est bien pris (double block…). McIntosh divise les recruteurs et peut aussi bien sortir au 2ème tour qu’au 5ème.

Trenton Thompson – Georgia

Arrivé comme un prospect 5 étoiles à Georgia, Trenton Thompson n’a jamais joué au niveau attendu, notamment du fait de plusieurs blessures. Globalement peu régulier, il a tout de même montré par moment des traits de joueurs de talent. Explosif, agressif et athlétique, il a notamment été bon lors du NFL Combine. En revanche, ses qualités comme pass-rusher laissent à désirer. Thompson a indéniablement du talent, et il pourrait exploser en NFL. A voir si une équipe est prêt à prendre un risque avant le milieu de la Draft.

Rasheem Green – USC

Plutôt très bon avec les Trojans en 2017, Rasheem Green a également convaincu avec un bon NFL Combine. Pass-rusher intéressant à l’intérieur de la ligne, il devra peut-être bouger sur l’extérieur au niveau supérieur, la faute à un petit manque de physique. Il est également un peu léger contre le jeu au sol et pourrait perdre des places s’il est vu comme un spécialiste des phases de passes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s