PLAYOFFS : NFC – Kaepernick guide les 49ers à la victoire

Publié le Mis à jour le

Après le spectacle offert par Baltimore et Denver, c’était au tour de la NFC de lancer les hostilités. San Francisco recevait Green Bay au Candlestick Park.

20130113-153226.jpg
Les Packers vont prendre la rencontre par le bon bout, en marquant sur une interception d’une passe de Colin Kaepernick, qui jouait son premier match de playoffs. Mais le QB se rattrape un peu plus tard en marquant à la course. Green Bay mène 14-7, mais les 49ers vont inverser la tendance pendant le second quart. La défense des californiens, plus agressive, va forcer un fumble et une interception qui vont permettre à Kaepernick d’envoyer Crabtree dans la end-zone à deux reprises. À la mi-temps, SF gagne 24-21.

Les 49ers vont garder la cadence en seconde période et accentuer petit à petit leur avance. Kapernick va tout d’abord s’offrir un deuxième touchdown à la course (son quatrième de la soirée). Plus tard, Frank Gore et Anthony Dixon portent l’estocade finale à des Packers dépassés. Aaron Rodgers n’aura jamais réussi à trouver ses receveurs.

Comme l’an passé, San Francisco se qualifie pour la finale de la conférence NFC.

Publicités

PLAYOFFS : AFC – Les Ravens viennent à bout des Broncos

Publié le

Le Divisional Round s’ouvrait à Denver, par -10 degrés, avec une confrontation entre les Broncos et les Ravens. Au terme d’un match intense et indécis, Baltimore a réussi à s’imposer après deux prolongations, 38-35.

Ray Lewis et les Ravens en finale de l'AFC
Ray Lewis et les Ravens en finale de l’AFC

Le début de match donne le ton de la soirée, avec un retour de punt de 90 yards de Holliday qui donne l’avantage aux Broncos. La suite du premier quart est folle, avec trois touchdowns en cinq minutes. Après un touchdown de Torrey Smith, la défense de Baltimore intercepte Manning pour prendre l’avantage. Mais le quarterback répond dans la foulée pour remettre les deux équipes à égalité. 14-14 après les quinze premières minutes.

A la mi temps, le score est de 21-21, Joe Flacco, en trouvant pour la deuxième fois Torrey Smith, répond à Peyton Manning.

Au retour des vestiaires, Holliday devient le premier joueur en playoffs à retourner un punt et un kickoff en touchdown, avec un retour de 104 yards. Mais en fin de quart temps, la défense des Ravens force un fumble qui mène à une nouvelle égalisation. 28-28.

La course poursuite continue jusqu’au bout du temps réglementaire, car c’est à 30 secondes de la fin que Joe Flacco trouve Jacoby Jones pour un touchdown de 70 yards. Score final après les quatre quart-temps, 35-35.

La première prolongation ne donne rien, aucune équipe ne réussissant à convertir une des ses possession. Il faut attendre la deuxième prolongation pour que Justin Tucker donne la victoire aux Ravens, avec un coup de pied de 47 yards. 38-35, Baltimore se qualifie pour la finale de conférence AFC et l’aventure continue pour Ray Lewis.

PLAYOFFS 2013 : Présentation du Divisional Round

Publié le Mis à jour le

Samedi 22h30 : AFC -Baltimore Ravens @ Denver Broncos

bal@den

Baltimore a passé le tour des Wild-Card en remportant son match face à Indianapolis. Les Ravens n’ont pas forcé mais n’ont pas montré grand-chose. Samedi, le challenge est bien plus relevé. Baltimore va devoir trouver les clés pour mettre en difficulté une des meilleures défenses de la ligue, mais ils vont également devoir contenir les assauts de Peyton Manning. La réponse viendra avant tout de l’attaque, car le meilleur plan est de garder la balle loin des bras du QB des Broncos, notamment en utilisant le jeu au sol plus que d’habitude. Joe Flacco devra aussi prendre ses responsabilités et lancer quelques passes longues comme contre Indianapolis, pour permettre à son défenseur Ray Lewis de continuer à jouer en NFL.

Samedi 02h00 : NFC – Green Bay Packers @ San Francisco 49ers

gb@sf

C’est probablement l’affiche la plus ouverte du « divisional round ». Green Bay va bien entendu miser sur son meneur, Aaron Rodgers, pour distribuer le jeu vers ses différents receveurs. La question qui se pose est quelle défense des 49ers va-t-on voir ? Celle dominante de 2011 et quasiment tout 2012, ou bien celle dominée de cette fin de saison ? Les niners ont en effet concédé beaucoup de points sur les trois derniers matchs de la saison régulière. Le retour prévu de Justin Smith est attendu pour corriger le tir. Du côté des Packers, la défense devrait avoir du mal à contenir Franck Gore, mais le duel entre Kaepernick et le cornerback Charles Woodson peut être intéressant.

Dimanche 19h00 : NFC – Seattle Seahawks @ Atlanta Falcons

sea@atl

Et si les Seahawks créaient la surprise? Atlanta a certes dominé la NFC sur la saison régulière, mais Seattle a des arguments à faire valoir. Si les Falcons gagnent le match, ils le feront par le jeu de passe, mais Matt Ryan (0-3 en playoffs) doit sortir une copie (presque) parfaite. Et la défense de Seattle, qui n’aura pas beaucoup de mal à contenir le jeu au sol inexistant d’Atlanta, va se concentrer sur Matty Ice. Au contraire les Seahawks vont devoir jouer sur leurs runners. Marshawn Lynch devrait faire des dégâts, et une deuxième option peut être choisie avec le rookie Russell Wilson qui fait partie des quarterbacks à l’aise à la course.

Dimanche 22h30 : AFC – Houston Texans @ New England Patriots

hou@ne

La dernière fois que les deux équipes se sont affrontées, c’était lors de la week 14. Les Patriots avaient infligé une petite correction aux Texans (42-14), et Tom Brady avait sorti le grand jeu avec 419 yards et 4 TDs… Depuis Houston a un peu accusé le coup et a même terminé par perdre sa place de leader de l’AFC. Dimanche, c’est donc New England qui arrivera en favoris. Les Texans ont de quoi inquiéter les Pats, en attaque avec le versatile Arian Foster ou en défense avec le meilleur défenseur de la NFL cette saison JJ Watt. Mais pas sur que ce soit suffisant pour arrêter la machine offensive menée par Tom Brady.

Les nominés pour les titres de Air & Ground Players of the year

Publié le Mis à jour le

Comme tous les ans, le meilleur quarterback et le meilleur running back vont recevoir un prix. Les trois QB nominés cette saison sont incontournables, ils ont dominé tout au long de la saison, leurs statistiques ainsi que le bilan de leurs équipes peuvent en témoigner. Pour les runners, AP est une classe au-dessus de tous le monde, mais les performances de la « bête » Lynch sont remarquables. A noter le choix du rookie Alfred Morris plutôt qu’un Arian Foster qui aurait pu avoir sa place dans le top 3.

air&ground player of the year

GROUND PLAYER OF THE YEAR :

Alfred Morris (Washington Redskins) : 1613 yards – 13 TDs – Average 4,8

Le rookie, également nominé pour le titre Rookie of the year a livré une belle saison. Sa présence et sa régularité ont permis de soulager RGIII. Les deux rookies ont pris leurs responsabilités et ont mené Washington en playoffs.

Adrian Peterson (Minnesota Vikings) : 2097 yards – 12 TDs – Average 6,0

Il y a un an, AP se blessait gravement au genou. Mais le joueur des Vikings est revenu encore plus fort, ne terminant qu’à 9 petits yards du record d’Eric Dickerson. Au final la barre des 2000 yards est franchit, et dix match au dessus des 100 yards (dont deux à plus de 200). Sa fin de saison lui permettra peut-être d’aller chercher le titre de MVP.

Marshawn Lynch (Seattle Seahawks) : 1590 yards – 11 TDs – Average 5,0

La saison record de Peterson a quelque peu fait de l’ombre à Lynch, qui a pourtant réalisé une saison remarquable. Sa puissance a retiré une grosse pression des épaules de Russell Wilson. Dix matchs à plus de 100 yards également pour le runner des Seahawks.

AIR PLAYER OF THE YEAR :

Peyton Manning (Denver Broncos ) : 4659 yards – 37 TDs – 11 INTs – 68,6% passes réussies

Après un an d’absence, l’ex Colts est revenu à son meilleur niveau. Sa saison avec Denver est exceptionnelle, autant sur le plan des statistiques personnelles que sur le plan des résultats de l’équipe. Les Broncos de Manning sont devenu les favoris de la compétition alors qu’ils n’étaient même pas outsiders en début de saison…

Tom Brady (New England Patriots) : 4827 yards – 34 TDs – 8 INTs – 63% passes réussies

Comme au bon « vieux » temps, la rivalité Manning-Brady est de retour. Le QB des Pats a continué dans la lignée des saisons précédentes, gardant sa maitrise du jeu et sa sécurité.

Aaron Rodgers (Green Bay Packers) : 4295 yards – 39 TDs – 8 INTs – 67,2% passes réussies

Rodgers, MVP en titre, a terminé la saison sur les mêmes bases qu’en 2011. Sa précision et son ratio touchdowns – interceptions sont de nouveau impressionants. Mais le QB des Packers a connu un premier mois de compétition compliqué qui le privera surement de récompense.

Qui sera élu Rookie de l’année ?

Publié le Mis à jour le

Les nominations pour certaines récompenses individuelles commencent à tomber.

Cette année, le cru de rookie restera comme l’un des plus dense de l’histoire, avec des quarterbacks et des running back qui se sont imposés et qui pour certains ont porté leurs équipes vers les playoffs.

Rookie of the year

Le seul a s’être arrêté au terme des 17 journées de saison régulière est Doug Martin. Le running back des Buccanneers avait commencé la saison tambour battant, mais il s’est un peu éteint sur les derniers mois de compétition. Martin termine quand même avec cinq matchs à plus de 100 yards dont un pic à 251 yards lors de la week 9 à Oakland. L’autre runner présent dans les nominés est Alfred Morris. Plus régulier, il a contribué à la très belle saison des Redskins, en soulageant RGIII. Il a franchi la barre des 100 yards à sept reprises, avec une performance à 200 yards lors de l’ultime journée décisive, à Dallas.

Les trois autres concurrents sont les trois quarterbacks qui ont emmené leurs équipes jusqu’aux playoffs. Andrew Luck qui a établi un nouveau record de yards (4374) pour un rookie, a transformé les Colts. Bon derniers de la NFL l’an passé avec seulement deux victoires, ils ont terminé avec un bilan de 11-5 cette saison. Son ratio passes de TD (23) / interceptions (18) peut lui desservir pour le titre. Surtout face aux statistiques de son principal concurrent, Robert Griffin III. Le QB des Redskins n’a lancé que 5 interceptions pour 20 touchdowns et mené Washington au titre de la NFC Est. Mais un troisième joueurs est venu se mêler à la bataille en fin de saison, c’est Russell Wilson. Le QB des Seahawks a terminé sur un niveau de jeu très élevé pour assurer la qualification de Seattle. Ses 26 TDs égalent le record de la saison rookie d’un certains Peyton Manning. Il est le seul à avoir passer un tour de playoffs, après la victoire de Seattle à Washington dimanche.

Voici les statistiques des cinq nominés au titre de ROY :

Russell Wilson (Seattle Seahawks) : 3118 yards – 26 TDs (record) – 10 INTs – Rating 100,0

Andrew Luck (Indianapolis Colts) : 4374 yards (record) – 23 TDs – 18 INTs – Rating 76,5

Robert Griffin III (Washington Redskins)3200 yards – 20 TDs – 5 INTs – Rating 102,4 (record)

Doug Martin (Tampa Bay Buccanneers) 1454 yards – 11 TDs – 1 Fumble – Average 4,6 

Alfred Morris (Washington Redskins)1613 yards – 13 TDs – 3 Fumbles – Average 4,8

PLAYOFFS 2013 : les affiches du Divisional Round

Publié le

source : nfl.com

image divisional round

Seuls les Seahawks se sont imposés à l’extérieur lors des wild-cards. Seattle tentera de reproduire cette performance à Atlanta. L’autre équipe pensionnaire de la NFC Ouest, San Francisco, accueillera Green Bay au Candlestick Stadium.

Dans l’AFC, Denver recevra Baltimore, et New England sera opposé à Houston.

PLAYOFFS – WildCard NFC : Seattle s’impose à Washington

Publié le Mis à jour le

La dernière affiche du tour des Wild-Cards opposait Seattle à Washington. 

Marshawn Lynch échappe à la défense des Redskins
Marshawn Lynch échappe à la défense des Redskins

Le duel attendu entre les deux rookies QB, Russell Wilson et RGIII, a tourné à l’avantage du premier, puisque ce sont les Seahawks qui se sont imposés 24-14 sur le terrain des Redskins. RWil termine avec 187 yards et 1 TD dans les airs (+67 yards à la course). RGIII a lui lancé que pour 84 yards (2 TDs et 1 INT). L’autre artisan de la victoire des Seahawks est Marshawn Lynch, qui a posté 136 yards et qui a marqué le dernier touchdown.

Seattle, qui poursuit sa remarquable saison, se rendra en Georgie pour affronter les Falcons.