eddie lacy

Retour sur les principaux mouvements du marché des agents libres

Publié le Mis à jour le

Avec plusieurs équipes bien en-dessous du salary cap, on pouvait s’attendre à un début de marché agité. Ça été le cas avec une première journée assez folle et quelques gros contrats distribués. La frénésie est ensuite retombée mais les mouvements ne se sont pas arrêtés pour autant. Voici un récapitulatif des principales signatures.

Riley Reiff (LT, 28 ans)

  • De Detroit Lions à Minnesota Vikings
  • Contrat : 5 ans, 58.7 M$ (8.5 M$ garantis)

Etonnant de voir ce contrat comme le plus gros donné durant les derniers jours. Mais les Vikings ont besoin de tous le renfort possible sur la ligne offensive, et ils sont donc enclins à donner beaucoup d’argent. Mais c’est tout de même beaucoup pour un Left Tackle correct au plus et qui serait plus efficace à droite. Un choix qui se comprend mais qui n’est pas excellent.

Note : B-

Ricky Wagner (RT, 27 ans)

  • De Baltimore Ravens à Detroit Lions
  • Contrat : 5 ans, 47.5 M$ (5.9 M$ garantis)

Le remplaçant de Riley Reiff se nomme Ricky Wagner. Et plus qu’un remplaçant, c’est même surement une amélioration. Etonnant que son contrat soit moins élevé d’ailleurs. L’objectif numéro 1 des Lions est d’avoir une ligne offensive solide, pour protéger Stafford et améliorer le jeu au sol. Mission réussie avec Wagner.

Note : A

Ricky Wagner est un renfort de choix pour la ligne offensive des Lions (Getty)

Lire la suite »

Publicités

Présentation de la saison 2016-2017 : GREEN BAY PACKERS

Publié le Mis à jour le

Green_Bay_Packers_logo.svg

Bilan 2015-2016 : 10-6, 2ème NFC North

Playoffs : Victoire en wild-card face aux Redskins (35-18) ; Défaite au divisional round face aux Cardinals (20-26 après prolongations)

Comme souvent excellents durant la première partie de saison, les Packers ont été méconnaissables ensuite. Faisant face à une grosse panne offensive, Green Bay a perdu le titre de NFC North et même Aaron Rodgers a semblé en difficulté. En playoffs, ils ont retrouvé un peu de couleurs et ont dominé aisément les Redskins en wild-card. Ils sortent au tour suivant face aux Cards, après être passés très près d’une qualification miraculeuse.

Comme d’habitude, Ted Thompson a pris soin d’éviter toute activité lors du marché des agents libres, et compte sur un retour au top de son attaque. Lire la suite »

Power Rankings – Les meilleurs running-backs avant la saison 2016

Publié le

Avant le début de chaque saison, je fais le tour des « skills positions » (QB, RB, WR) afin de proposer un Power Rankings.

Les performances de la saison dernière sont évidemment cruciales mais je regarde également l’historique du joueur sur les 3 dernières saisons, ainsi que le contexte (dans le cas d’un receveur, quel QB lui lance la balle). Le potentiel et la marge de progression pour la prochaine saison sont également pris en compte.

Aujourd’hui, place aux 20 meilleurs running-backs.

Top 10

  1. Adrian Peterson

  • Age : 31 ans
  • Equipe : Minnesota Vikings
  • Stats 2015 : 327 courses, 1485 yards, 4.5 yards / course, 11 TD

AP reste la référence au poste de running-back et pourtant ce n’était pas gagné. Alors qu’il n’avait joué qu’un seul match en 2014 à cause d’une suspension, beaucoup d’experts se demandaient si Adrian Peterson allait pouvoir revenir à son meilleur niveau alors qu’il a déjà basculé de l’autre côté des 30 ans.  La réponse est donc oui, puisque le RB des Vikings termine la saison 2016 à la première place en courses (327), yards (1485), yards par match (92.8) et touchdowns (11). En 2016, Adrian Peterson devrait rester dans le haut du panier, et l’on attend de lui des grosses performances en playoffs, ce qui n’a pas été le cas la saison passée.

Adrian Peterson peut-il rester le patron ? (Getty)
Adrian Peterson peut-il rester le patron ? (Getty)

Lire la suite »

Les gagnants et perdants des Wild-Cards

Publié le Mis à jour le

Ce n’est pas parce que nous sommes en playoffs qu’il faut perdre les bonnes habitudes. Comme pendant la saison régulière, je vous propose les gagnants et perdants du week-end.

La dure loi de l’élimination directe rend la chose assez facile, mais il y a quelques subtilités tout de même. Ainsi une franchise sort avantagée sans jouer et un coach est gagnant alors que son équipe a perdu…

Le retour de l'attaque des Packers ? (Sky Sports)
Le retour de l’attaque des Packers ? (Sky Sports)

Lire la suite »

NFL Playoffs – Résumés des Wild-Cards

Publié le Mis à jour le

vCe round des wild-cards ne nous a pas offert les plus beaux matchs de l’année, mais ce week-end a été d’une intensité rare. Pour la première fois de l’histoire, les 4 équipes jouant à l’extérieur ont gagné, utilisant des moyens très différents. Les Chiefs ont forcé des erreurs de Brian Hoyer, les Packers ont retrouvé leur attaque, les Steelers ont profité de l’indiscipline de Cincinnati, et les Seahawks sont miraculés. Résumés des 4 wild-cards.

AFC

Les Chiefs se qualifient avec la manière (Getty)
Les Chiefs se qualifient avec la manière (Getty)

Lire la suite »

Week 14 – Les gagnants et perdants

Publié le Mis à jour le

On le sait, en NFL tout peut arriver et très vite. En l’espace d’un match, on peut passer de leader de conférence et favoris pour le Super Bowl, à équipe qui ne passera pas un tour de playoffs. Les Bengals en ont fait les frais ce week-end, en perdant bien plus qu’un match…

Russell Wilson et Doug Baldwin sont "on fire" (Patrick Smith - Getty)
Russell Wilson et Doug Baldwin sont « on fire » (Patrick Smith – Getty)

Gagnants

Russell Wilson et Doug Baldwin…encore !

Il y a plusieurs quarterbacks qui sont en grande forme actuellement en NFL. Carson Palmer, ok… Tom Brady, bien sûr… Cam Newton, évidemment… Mais le quarterback le plus chaud de la ligue c’est Russell Wilson.

Le QB des Seahawks est dans les gagnants toutes les semaines, mais il le mérite tant il évolue à très haut niveau. Il suffit de regarder ses 4 derniers matchs pour se rendre compte des performances. Lire la suite »

Week 14 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le

Encore un dimanche intense de NFL, à l’issue duquel nous commençons à avoir une image plus claire des playoffs. Dans la NFC, 5 des 6 équipes semblent connues et seule la NFC East reste ouverte. Dans l’AFC, les équipes en course pour les wild-card ont gagné et les Patriots ont repris la première place.

Voici ce qu’il faut retenir des 14 matchs de dimanche.

Grosse victoire des Steelers face aux rivaux Bengals (John Sommers - UPI)
Grosse victoire des Steelers face aux rivaux Bengals (John Sommers – UPI)

Cincinnati Bengals (10-3) 20 – Pittsburgh Steelers (8-5) 33

  • La rivalité était à son summum entre les Steelers et les Bengals. Dès l’échauffement, Vontaze Burfict a déclenché un début de bagarre, le match n’avait même pas besoin d’être lancé.
  • Cincinnati avait la possibilité de s’offrir le titre dans l’AFC North et de conserver la première place dans la conférence. Pour Pittsburgh, il fallait gagner pour rester dans la course aux playoffs.
  • Avant cette rencontre, la défense des Bengals était leader de la NFL avec 16 points encaissés en moyenne. Elle en prend 16 à la mi-temps et 33 au final. C’est le 5ème match consécutif à plus de 30 points pour les Steelers (record de franchise).
  • Même s’il ne marque pas de touchdown, Big Ben fait un match solide avec 282 yards (30/39) et 1 interception. DeAngelo Williams (76 yards) marque 2 fois au sol.
  • Les Bengals perdent le match et deux joueurs importants sur blessure. Andy Dalton s’est cassé le pouce droit sur un tackle après avoir lancé une interception. D’après le staff de Cincinnati, il manquera au moins 1 match. Tyler Eifert a également dû sortir (protocole commotion).
  • J McCarron a terminé le match pour Cincy, il lance pour 280 yards et 2 touchdowns, mais aussi 2 interceptions dont une pick-6.

Lire la suite »