jared cook

L’équipe-type de la 7ème journée

Publié le Mis à jour le

Chaque année lors de la Draft, les différentes équipes de NFL doivent faire des choix pour sélectionner des joueurs qui renforceront leur effectif. L’équation ne se résume pas à l’inconnue « talent » mais aussi à d’autres paramètres comme la culture de jeu de la franchise et du joueur ou encore au besoin réel qui doit être adressé. Ainsi, des joueurs très talentueux se retrouvent au mauvais endroit et ne montrent pas tout ce qu’ils peuvent faire. Au contraire, d’autres arrivent dans des équipes parfaitement adaptées et ils sont brillants. Ainsi, les Saints avaient besoin d’un cornerback capable d’assurer la couverture face aux meilleurs receveurs adverses, et Marshon Lattimore était le choix parfait pour assurer ce rôle. De même, les Bears devaient trouver des joueurs pour muscler leurs lignes secondaires et générer des pertes de balle, et il semble qu’Eddie Jackson corresponde très bien à ce profil. Ces deux franchises, qui ont bien travaillé leurs Drafts, sont récompensées par les bonne performances de leurs rookies, et ces deux rookies sont récompensés par une sélection dans l’équipe-type de la semaine…  Simple, basique !

ATTAQUE

Quarterback

  • Carson Wentz (Philadelphia Eagles)
  • 17/25, 268 yards, 4 TD – 1 INT

Certes il a lancé une interception en début de rencontre, mais Carson Wentz s’est parfaitement repris en finissant avec 268 yards et 4 TD. Efficace même sous pression (rating de 129.2), il a même des séquences de magicien, notamment lorsqu’il échappe à un sack pour lancer une passe de touchdown dans le coin de la end-zone. Face aux Redskins, il a également montré sa mobilité en gagnant 63 yards au sol. Ses bonnes performances répétées font de lui un outsider de plus en plus sérieux dans la discussion pour le trophée de MVP.

Remplaçant : Russell Wilson (Seattle Seahawks) Lire la suite »

Publicités

NFL – Week 7 : Oakland bat Kansas City au bout du suspense

Publié le

Quel début de week 7 ! Les Raiders accueillaient les Chiefs pour un duel dans la division AFC Ouest. Kansas City souhaitait rebondir après son premier revers de la saison, alors que Derek Carr et Oakland voulaient se rassurer après la défaite contre les Chargers.  Le match, très rythmé, s’est joué sur un dernier drive haletant.

Les Raiders sont allés chercher une victoire qui sauve leur saison (USA Today)

Le film du match

Le premier quart-temps va donner le rythme de ce match, avec deux équipes qui se rendent coup pour coup. Les Chiefs sont les premiers à marquer des points, grâce à un field-goal de 53 yards de Butker (0-3). Dans la foulée, le show Amari Cooper et Jared Cook commence, ce qui permet aux Raiders de rapidement franchir la mi terrain. Cooper conclut en profitant de la chute de son défenseur direct (7-3). Piqués à vif, les Chiefs réagissent tout de suite, avec un premier gros gain pour Kareem Hunt. Une pénalité permet ensuite à Alex Smith d’avancer alors qu’il était sous pression, et il trouve Travis Kelce pour redonner l’avantage à son équipe (7-10). Sur le drive suivant, les Raiders alternent bien entre jeu au sol et phases aériennes, puis Amari Cooper marque son 2ème touchdown après une belle course croisée. Oakland mène 14-10 à la fin du 1er quart-temps. Lire la suite »

Présentation de la saison 2016-2017 : GREEN BAY PACKERS

Publié le Mis à jour le

Green_Bay_Packers_logo.svg

Bilan 2015-2016 : 10-6, 2ème NFC North

Playoffs : Victoire en wild-card face aux Redskins (35-18) ; Défaite au divisional round face aux Cardinals (20-26 après prolongations)

Comme souvent excellents durant la première partie de saison, les Packers ont été méconnaissables ensuite. Faisant face à une grosse panne offensive, Green Bay a perdu le titre de NFC North et même Aaron Rodgers a semblé en difficulté. En playoffs, ils ont retrouvé un peu de couleurs et ont dominé aisément les Redskins en wild-card. Ils sortent au tour suivant face aux Cards, après être passés très près d’une qualification miraculeuse.

Comme d’habitude, Ted Thompson a pris soin d’éviter toute activité lors du marché des agents libres, et compte sur un retour au top de son attaque. Lire la suite »

NFL Week 12 – Brady et les Patriots dominent les Broncos de Manning

Publié le

Le gros match de cette douzième journée était bien entendu celui entre les Patriots et les Broncos, et il a été à la hauteur de l’événement. 

L’affiche de la semaine

Denver Broncos (9-2) 34 – New-England (8-3) 31après prolongation

Match incroyable pour l’affiche de la journée et un des matchs de l’année. Au coup d’envoi, le thermomètre était bloqué à -6 degrés et le vent soufflait à 40 km/h, des conditions difficiles peu appréciées par Peyton Manning.

Tom Brady a de nouveau pris le dessus sur Peyton Manning
Tom Brady a de nouveau pris le dessus sur Peyton Manning

Le quarterback des Broncos n’a pas eu à se montrer car la défense est entrée dans le match avec un grande intensité. Les trois premières possessions des Patriots vont terminer en fumbles. Le premier est retourné par Von Miller pour un TD de 60 yards, le second amène un touchdown de Knowshon Moreno, et le troisième donne un field-goal de Matt Prater. Bilan après un quart-temps, Denver mène 17-0. Du coup, Peyton Manning est beaucoup moins utilisé que d’habitude et c’est le jeu au sol qui est privilégié. Moreno va ainsi terminer le match avec 37 courses et 224 yards. Le QB va tout de même trouver Jacob Tamme dans le second quart pour porter l’avance à + 24 pour Denver à la mi-temps. Manning se fait intercepter sur la dernière action de la mi-temps, sans conséquence donc.

Mais les matchs entre Peyton Manning et Tom Brady sont souvent serrés et spectaculaires. Et ce 14ème duel n’était pas différent. Derrière un Tom Brady remonté, les Patriots vont réaliser un comeback exceptionnel. Le QB lance trois touchdowns, deux pour Julian Edelman et un autre pour Rob Gronkowski. Bolden ajoute un TD au sol et New-England prend l’avantage 31 à 24. Incroyable renversement de situation.

Il était alors temps pour Peyton Manning de se montrer. Le QB des Broncos va répondre par drive de 80 yards, conclut par un touchdown de Demaryius Thomas. Denver et New-England partent alors en prolongation. Durant cette période, aucune équipe ne parvient à marquer et à chaque fois elles doivent se dégager par un punt. Et c’est sur un punt justement que le match va se jouer, quand Tony Carter est touché par un ballon après avoir rebondi. La balle est alors en jeu et c’est un joueur des Patriots qui le récupère à environ 30 yards de l’en-but des Broncos. Stephen Gostowski donne ensuite la victoire à New-England.

Patriots 34 – Broncos 31, Tom Brady 10 – Peyton Manning 4.

Les statistiques du matchs

Patriots

  • QB – Tom Brady (344 yards, 3 TD)
  • RB – Brandon Bolden (58 yards, 1 TD)
  • WR – Julian Edelman (110 yards, 2 TD); Rob Gronkowski (90 yards, 1 TD)

Broncos

  • QB – Peyton Manning (150 yards, 2 TD-1 INT)
  • RB – Knowshon Moreno (224 yards, 1 TD)
  • WR – Jacob Tamme (47 yards, 1 TD), Demaryius Thomas (41 yards, 1 TD)

Il s’est passé beaucoup d’autres choses en NFL ce week-end, avec beaucoup de matchs très serrés et même un score nul. Résumé des matchs. Lire la suite »

La NFL, une ligue de passeurs ?

Publié le Mis à jour le

Chaque saison la tendance se fait de plus en plus forte, la NFL tend à devenir une ligue avant tout portée vers le jeu de passe. Et cette première journée de l’exercice 2013-2014 a battu des records au niveau des yards et des touchdowns qui proviennent du jeu de passe. 

Une journée historique 

Peyton Manning, 462 yards - 7 TD
Peyton Manning, 462 yards – 7 TD

Dès jeudi soir, Peyton Manning a donné le ton de cette première journée, avec une performance record. 462 yards et surtout 7 touchdowns pour l’aîné des frères Manning, qui a donc lancé une semaine historique pour la NFL. Historique, car les records de passes de touchdown et de yards ont été battus. Les chiffres : 63 touchdowns et 8143 yards. Le précédent record de passes de touchdown en une seule journée était de 58, lors de la 13ème journée de 2004 et de la 17ème journée de 2007. En ce qui concerne le nombre de yards, l’ancien meilleur total datait de la 2ème journée de 2011, avec 7946 yards.

Les frères Manning font parti des grands artisans de ces records. Peyton compile donc 462 yards et 7 TD, et son frère Eli ajoute 450 yards et 3 TD. Un troisième quarterback réussit à passer les 400 yards, c’est Colin Kaepernick (412) qui compte également 3 TD. Autres QB en vue, Philip Rivers et Matt Schaub qui ont marqué à 4 reprises.

Les TE en profitent, les RB souffrent

La NFL est donc de plus en plus portée vers le jeu de passes, et les statistiques le confirment. En 1977, le ratio entre les passes et les courses était 42,3% contre 57,7%. La tendance s’est inversé à partir des années 80 et aujourd’hui les passes représentent presque 60% des phases de jeu.

Les principales victimes sont donc les running-back, qui voient moins de touches par matchs. Un autre phénomène explique le recul du jeu au sol, les défenses de NFL défendent de mieux en mieux contre le run. Globalement le nombre de yards par course baisse, les runners sont moins efficaces. Ce week-end, des équipes comme les Dolphins, les Steelers ou les Giants ont eu un jeu au sol quasi-inexistant. La majorité des running-backs stars sont resté en-dessous de 50 yards, et les fumbles ont été légion (David Wilson deux fois, CJ Spiller ou encore Eddie Lacy).

Jason Witten (Dallas Cowboys)
Jason Witten (Dallas Cowboys)

Mais il y a évidemment des joueurs qui profitent de cette tendance « pass-happy », les receveurs bien entendu mais aussi et surtout les tight-ends qui se développent comme de véritables armes dans le jeu de passes. Les TE participent de plus en plus aux phases offensives, certaines équipes comme les Patriots utilisent même des schémas de jeu avec 2 tight-ends. Cette semaine les TE ont d’ailleurs été à l’honneur, se gratifiant de belles performances. Cinq terminent avec 2 touchdowns (Julius Thomas et Jared Cook qui en plus terminent à plus de 100 yards, Jason Witten, Owen Daniels et Vernon Davis).

La première semaine de compétition a un peu plus appuyé une tendance qui court depuis plusieurs décennies. Le football évolue, il est axé sur le jeu de passes aujourd’hui, peut-être qu’il sera « run-happy » dans 5 ou 10 ans avec des quarterbacks « hybrides » comme RGIII ou Kaepernick…

Les 49ers résistent aux Packers. Les Cowboys viennent à bout des Giants.

Publié le

Après le plat de résistance des matchs de 19h, il y avait trois autres matchs plus tard dans la nuit, et plutôt des belles affiches. Les 49ers recevaient les Packers pour un remake des playoffs 2013, les rivaux de la NFC West, Arizona et St Louis, s’affrontaient, et les Cowboys recevaient les Giants. Résumé.

Packers 28 – 49ers 34 

Anquan Boldin, époustouflant contre les Packers pour son 1er match avec les 49ers
Anquan Boldin, époustouflant contre les Packers pour son 1er match avec les 49ers

En janvier dernier, les Packers tombaient 45-31 au Candlestick Park lors du Divisional Round des playoffs. Huit mois plus tard, ils revenaient avec une envie de revanche, comme le témoigne les joutes verbales de l’avant match entre Clay Mathews et Jim Harbaugh par exemple. Mais au final, Green Bay repart de San Francisco avec une nouvelle défaite, 34-28, au terme d’un match d’une rare intensité.

Colin Kaepernick termine le match avec 412 yards, la première fois qu’il dépasse les 300 et donc les 400 yards dans sa carrière, et il ajoute 3 passes de touchdown. 2 des TD sont attrapés par le TE Vernon Davis, qui montre le travail accompli durant l’intersaison pour améliorer sa relation avec son QB. Une relation qui s’est très vite installée avec Anquan Boldin, auteur d’un match époustouflant pour sa première avec les 49ers. L’ex receveur des Cardinals et des Ravens attrape 13 passes pour 208 yards et 1 TD. Le running-back Frank Gore marque le touchdown décisif à 5 minutes du terme du match, en répondant à Eddie Lacy qui avait donné l’avantage aux Packers quelques minutes plus tôt.

Côté Green-Bay, Aaron Rodgers a fait son match, 333 yards, 3 TD et 1 interception sur une réception mal négociée par Finley. Ses deux receveurs fétiches, Randall Cobb et Jordy Nelson, terminent tous les 2 au-dessus des 100 yards et avec 1 TD. Lire la suite »

Dossier pré-saison 2013 – Saint Louis Rams

Publié le

Alors que la reprise approche, nfl-france vous propose un état des lieux, franchise par franchise, afin de voir où en sont les différentes équipes. Analyse de l’inter-saison et de la draft, projections pour 2013, tout ce qu’il faut savoir pour préparer le nouvelle saison de NFL. On continue avec les Saint Louis Rams.

Place à la jeunesse à Saint Louis

ramslogoUne des plus mauvaises équipes de NFL en 2011 (2-14), les Rams se sont amélioré avec le duo Les Snead (manager) et Jeff Fisher (coach). Ils terminent ainsi la saison 2012 avec 7 victoires, 8 défaites, et un match nul contre les 49ers, le premier depuis 2008. Les deux hommes vont tenter de retrouver un bilan positif pour la première fois depuis 2003 et de se qualifier pour les playoffs qui leurs échappent depuis 2004. Pour ça, le franchise compte sur l’éclosion de ses jeunes talents. Lire la suite »