jordan reed

Classement des meilleurs TE (Tight-Ends) avant la saison 2017-2018

Publié le

Dans le passé, les Tight-Ends étaient cantonnés à un rôle peu glamour de protection. Avec l’évolution du jeu, les TE modernes ressemblent de moins en moins à des « petits linemen » et de plus en plus à des « gros receveurs ». Des joueurs comme Rob Gronkowski sont aujourd’hui capables d’afficher les mêmes stats que des receveurs numéros 1.

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Rob Gronkowski NE Tyler Eifert CIN Hunter Henry LAC
Travis Kelce KC Jordan Reed WAS Charles Clay BUF
Greg Olsen CAR Martellus Bennett GB Cameron Brate TB
Jimmy Graham SEA Zach Ertz PHI Zach Miller CHI
Delanie Walker TEN Kyle Rudolph MIN Jared Cook OAK
Le Gronk Spike est devenu mytique ! (USA Today)

1. Rob Gronkowski (New England Patriots)

Que ce soit par sa domination sur le terrain, ses célébrations ou ses frasques (bon enfant) hors du terrain, on ne peut qu’aimer Rob Gronkowski. Lorsqu’il est sur le terrain (8 matchs manqués la saison dernière), Gronk est le meilleur TE, et de manière générale, l’un des meilleurs joueurs de la NFL grâce à sa présence dans le jeu de passes et son impact physique.

2. Travis Kelce (Kansas City Chiefs)

Après avoir explosé lors de sa deuxième saison en 2014, Travis Kelce a confirmé en 2015 (Pro Bowl) et passé un nouveau pallier la saison dernière avec la barre des 1000 yards dépassée (1125), un nouveau Pro Bowl et une apparition dans l’équipe All Pro. Aussi bien à l’aise sur le jeu court que dans la profondeur, il est devenu la cible numéro 1 d’Alex Smith.

3. Greg Olsen (Carolina Panthers)

La carrière de Greg Olsen a pris un nouveau tournant depuis qu’il joue avec les Panthers (il est arrivé en 2011). Mais il reste sur ses 3 meilleures saisons (au-dessus des 1000 yards et Pro Bowler à chaque fois), et semble au sommet de sa forme à 31 ans. Attention tout de même car son nombre de touchdowns a baissé la saison dernière, passant de 7 à 3, soit son plus faible total depuis sa saison rookie en 2007 avec Chicago. Lire la suite »

Publicités

L’équipe-type de la 12ème journée

Publié le

En forme MVP lundi, Aaron Rodgers mène l’équipe-type de la 12ème journée. Il peut compter sur des armes variées avec un duo de RB composé de Mark Ingram et David Johnson, un receveur en plein boom comme Mike Evans et un tight-end assurance tout risque en Jordan Reed.

Du côté de la défense, on a surement le meilleur front-seven depuis le début de la saison. Aaron Donald, Khalil Mack, JPP, Von Miller ou Justin Houston, que du très très lourd.

off

ATTAQUE

Quarterback

Aaron Rodgers (Packers)

Que ce soit sur le terrain ou dans une tente, Aaron Rodgers a assuré le spectacle lundi face aux Eagles. Le QB des Packers était en forme de MVP et termine avec 313 yards (30/39) et 2 TD. Il a été efficace en jouant souvent simple, et sur ses 30 passes réussies, seules 5 ont voyagé de plus de 10 yards. Mais ses 5 passes comptent pour 136 yards au final. Efficacité en début de match, choix payants, et enfin une victoire pour Green Bay.

Remplaçant : Ryan Tannehill (Dolphins) Lire la suite »

Week 4 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le

Entre Londres et les Etats-Unis, la majorité des équipes de NFL jouaient hier leur 4ème match de la saison. Il y a beaucoup de choses à retenir, comme le fait que les Broncos sont restés invaincus, que les Patriots ne le sont plus, que des poids lourds de la NFC souffrent, ou que Matt Ryan et Julio Jones battent des records… Pour tout le reste, voici le résumé des matchs d’hier. 

Les Jaguars ont dû attendre de voyager en Europe pour remporter leur premier match de la saison (The Guardian)
Les Jaguars ont dû attendre de voyager en Europe pour remporter leur premier match de la saison (The Guardian)

Jacksonville Jaguars (1-3) 30 – Indianapolis Colts (1-3) 27

  • Ce match entre les Jaguars et les Colts était le premier de la saison à Londres. Le stade de Wembley était une nouvelle fois plein et l’ambiance au rendez-vous.
  • Jacksonville a eu jusqu’à 17 points d’avance (23-6 à la fin du 3ème quart-temps). Les Colts ont tenté un comeback dans la dernière période, marquent 2 touchdowns, mais échouent finalement à 3 points.
  • Les Colts se sont handicapés eux-mêmes, aussi bien en attaque avec des ballons relâchés et une interception lancée par Luck, qu’en défense avec plusieurs grosses pénalités.
  • Pour la première fois cette saison, Blake Bortles ne perd pas de ballon. Il termine avec 207 yards (19/33) et 2 TD à la passe, ainsi que 36 yards et 1 TD au sol. Le jeu au sol a d’ailleurs été plutôt efficace, avec T.J Yeldon qui prend 71 yards en 14 courses.
  • Côté Indianapolis, Andrew Luck lance pour 234 yards (27/42), 2 TD et 1 INT. Toujours aussi peu protégé, le QB prend 6 sacks. Au sol, Frank Gore gagne 68 yards en 16 courses et marque 1 touchdown. Le RB jouait son 4ème match hors des Etats-Unis, il totalise 264 yards et 4 touchdowns lors de ces matchs.

Lire la suite »

Week 14 – Les gagnants et perdants

Publié le Mis à jour le

On le sait, en NFL tout peut arriver et très vite. En l’espace d’un match, on peut passer de leader de conférence et favoris pour le Super Bowl, à équipe qui ne passera pas un tour de playoffs. Les Bengals en ont fait les frais ce week-end, en perdant bien plus qu’un match…

Russell Wilson et Doug Baldwin sont "on fire" (Patrick Smith - Getty)
Russell Wilson et Doug Baldwin sont « on fire » (Patrick Smith – Getty)

Gagnants

Russell Wilson et Doug Baldwin…encore !

Il y a plusieurs quarterbacks qui sont en grande forme actuellement en NFL. Carson Palmer, ok… Tom Brady, bien sûr… Cam Newton, évidemment… Mais le quarterback le plus chaud de la ligue c’est Russell Wilson.

Le QB des Seahawks est dans les gagnants toutes les semaines, mais il le mérite tant il évolue à très haut niveau. Il suffit de regarder ses 4 derniers matchs pour se rendre compte des performances. Lire la suite »

Week 7 – Les gagnants et perdants de la semaine

Publié le

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Tom Brady, qui continue de dominer les défenses adverses, même les meilleures. De même, les Panthers enchaînent les victoires grâce à une recette efficace. Entre Kirk Cousins, star éphémère, ou Todd Gurley, star en devenir, il y en a pour tous les profils cette semaine encore.

Démonstration offensive de Lamar Miller et des Dolphins face à Houston (Steve Mitchell USAT Sports)
Démonstration offensive de Lamar Miller et des Dolphins face à Houston (Steve Mitchell USAT Sports)

Gagnants

Lamar Miller et les Miami Dolphins

Après avoir passé 38 points aux Titans, les Dolphins en ont mis 41 en une mi-temps aux Texans. L’arrivée de Dan Campbell au poste de coach a transformé cette équipe. La semaine dernière, la défense avait fait vivre un calvaire à Marcus Mariota, ce dimanche, l’attaque a marché sur Houston.

Lamar Miller termine la rencontre avec un total de 236 yards, dont 175 au sol sur la seule première mi-temps. Car avec un avantage aussi large, le running-back a été peu utilisé sur la deuxième partie du match. Bénéficiant de peu de ballons en début de saison, Miller était loin du niveau attendu, il est de retour au top sur les deux derniers matchs et ça fait un bien fou à Ryan Tannehill. Plus libéré, le QB s’est montré impérial avec un 18/18 pour débuter le match. Il termine finalement avec 18/19, 282 yards et 4 touchdowns. Il a assuré ses passes et ses receveurs ont ensuite fait le boulot en marquant 3 touchdowns de plus de 50 yards. Celui de Jarvis Landry est un régal. Sur 296 yards gagnés dans les airs, 248 viennent après contact.

Tom Brady face à la meilleure défense de NFL

Ce choc entre les Patriots et les Jets a globalement tenu ses promesses. New England sort vainqueur mais a dû s’employer pour dominer une équipe new-yorkaise accrocheuse. La différence s’est faite lorsque Tom Brady trouve Rob Gronkowski, un peu trop seul sur une action en red-zone.

Etincelant depuis le début de saison, tout le monde s’attendait à le voir souffrir face à la défense des Jets. Il n’en a rien été. Brady termine avec 355 yards, 2 touchdowns à la passe et 1 autre avec un plongeon sur la goal line. Ses stats auraient même pu être encore plus impressionnantes si ses receveurs n’avaient pas relâché de nombreux ballons. Les Pats ont tellement confiance en Brady qu’ils n’ont quasiment pas utilisé le jeu au sol.

New England conforte du coup sa première place de l’AFC East. Lire la suite »

Week 10 – La défense des Redskins perd à Minnesota

Publié le

La dixième journée de NFL s’ouvrait dans le Minnesota, où les Vikings recevaient les Redskins. Les deux équipes arrivaient avec deux des moins bonnes défenses de la ligue. Et c’est celle de Washington qui a été la plus faible, permettant à Adrian Peterson et Chris Ponder de capitaliser sur leurs offensives. Résumé.

Washington Redskins (3-5) 27 – Minnesota Vikings (2-7) 34

A.P et les Vikings ont profité des problèmes défensifs des Redskins
A.P et les Vikings ont profité des problèmes défensifs des Redskins

La défense poreuse de Washington a permis à Minnesota de remporter sa deuxième victoire de la saison, la première sur le sol américain (l’autre a été acquise à Londres face aux Steelers).

Chris Ponder a réalisé un match correct, avec 174 yards, 2 TD et 1 interception. Il a quitté le terrain sur blessure (épaule) à la fin du troisième quart-temps. Avant de sortir, il avait donc lancer des touchdowns pour le TE John Carlson (98 yards) et pour le rookie Cordarrelle Patterson. Adrian Peterson a également profité des largesses de la défense des Redskins, pour gagner 75 yards au sol et surtout marquer 2 touchdowns. A.P en est à 9 sur la saison.

On peut clairement dire que cette défaite est pour la défense de Washington, car l’attaque a bien joué et même dominé celle de Minnesota (433 à 307 yards). Robert Griffin III est apparu en jambe, il lance pour 281 yards à la passe avec 3 TD, et il gagne 44 yards au sol avec quelques belles courses. Comme souvent depuis le début de saison, il s’est tourné vers ses deux cibles préférées, Pierre Garçon (119 yards et 1 TD) et le rookie TE Jordan Reed (62 yards et 1 TD). Alfred Morris a lui aussi été performant au sol, avec 139 yards de gain. RGIII et les Redskins ont surtout dominé la première période, avec 24 points, et ils menaient 27-14 au début du troisième quart.

Washington rate l’occasion de revenir sur Dallas et donc de rester dans la course aux playoffs. Les Cowboys ont l’occasion de prendre 3 victoires d’avance dimanche.

Mi-saison – NFC – Les favoris au rendez-vous

Publié le Mis à jour le

Déjà la mi-saison en NFL. La majorité des équipes ont joué leur huit premiers matchs, il est donc temps d’analyser les tendances à mi-parcours. Dans la NFC, Seattle, San Francisco et Green Bay, les favoris du début de saison, ont tous répondu présent sur le terrain. Les Giants ont eux connu un début de saison catastrophique, mais ils ne sont pas largué dans un NFC East assez faible.  Analyse division par division.

NFC EAST

1. Dallas Cowboys

  • Bilan : 4-4
  • MVP : Tony Romo
  • Déception : DeMarco Murray
  • Calendrier : Minnesota, @New Orleans, @NY Giants, Oakland, @Chicago, Green Bay, @Washington, Philadelphia

    Gros début de saison de Tony Romo
    Gros début de saison de Tony Romo

Le bilan mitigé des Cowboys s’explique en partie par une défense trop inconsistante, capable de n’encaisser que 3 points face aux Eagles et la semaine d’après laisser 30 points et un record de yards aux Lions.

En attaque, le souvent décrié Tony Romo réalise un très bon début de saison. Sa relation avec Dez Bryant est au beau fixe, et le rookie Terrance Williams est en train d’exploser. Le jeu au sol est plus en difficulté, avec un DeMarco Murray moyen et souvent blessé.

2. Philadelphia Eagles

  • Bilan : 3-5
  • MVP : LeSean McCoy
  • Déception : les lignes secondaires
  • Calendrier : @Oakland, @Green Bay, Washington, Arizona, Detroit, @Minnesota, Chicago, @Dallas

Malgré l’arrivée d’un nouveau coach, Chip Kelly, les Eagles ont toujours du mal à enchaîner les bons résultats. Le poste de quarterback pose problème, Michael Vick est souvent blessé, Nick Foles semblait pouvoir le remplacer mais s’est également blessé, et c’est donc le rookie Matt Barkley qui est titulaire et il n’est pas vraiment convaincant. Pour le moment LeSean McCoy porte l’attaque de Philadelphia, il est l’un des meilleurs running-back depuis le début de saison.

La défense contre la passe reste un problème, les Eagles allouent beaucoup trop de yards à leurs adversaires. Pour le moment pas de révolution avec le nouveau staff. Lire la suite »