marshawn lynch

Les meilleurs Running-Backs avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Et si la position de Running-backs revenait sur le devant de la scène ? Avec l’arrivée en NFL de joueurs comme Ezekiel Elliott ou Leonard Fournette, on pourrait en effet assister à une montée en puissance des systèmes au sol. De là à mettre en danger le record d’Eric Dickerson (2105 yards) ? Pourquoi pas…

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Le’Veon Bell PIT DeMarco Murray TEN Jordan Howard CHI
David Johnson ARI Melvin Gordon LAC Todd Gurley LAR
Ezekiel Elliott DAL Lamar Miller HOU Eddie Lacy SEA
LeSean McCoy BUF Jay Ajayi MIA Adrian Peterson NO
Devonta Freeman ATL Mark Ingram NO Marshawn Lynch OAK
Chapeau 4 Chapeau 5  
Matt Forte NYJ Leonard Fournette JAX  
Carlos Hyde SF Christian McCaffrey CAR  
LeGarrette Blount PHI Joe Mixon CIN  
Frank Gore IND Dalvin Cook MIN  
Latavius Murray MIN    
Au sol ou dans les airs, Le’Veon Bell est une menace constante (Getty)

1. Le’Veon Bell (Pittsburgh Steelers)

Lorsqu’il est sur le terrain à 100% (c’est à dire pas blessé ou suspendu), Le’Veon Bell est le meilleur RB de la NFL. Capable de dominer au sol mais aussi d’être une menace constante dans le jeu de passes, il a déjà passé les 2000 yards de scrimmage sur une saison (2215 en 2014). La saison dernière, il gagne 1268 yards au sol et 616 de plus dans les airs, alors qu’il n’a joué que 12 matchs. Mais pour conserver son statut de numéro 1, il va devoir rester sur le terrain, et ne pas manquer trop de matchs (4 en 2016 et 10 en 2015). Récemment interrogé sur la valeur des RB, il n’a pas caché sa frustration et a demandé à être payé avec un salaire de top RB + un salaire de receveur…

2. David Johnson (Arizona Cardinals)

Une des principales menaces pour Bell, David Johnson, possède les mêmes qualités. Moins puissant et dominant au sol, il a tout de même franchit la barre des 1000 yards pour sa 2ème saison en NFL (1239) et marqué un total de 16 touchdowns sur des courses. Mais Johnson fait la différence dans les airs, où il est actuellement le meilleur à son poste. Il a attrapé 80 ballons pour 879 yards la saison dernière et a donc passé la barre des 2000 yards de scrimmage (2118). Johnson semble capable de gagner 1000 yards au sol et dans les airs en 2017…

3. Ezekiel Elliott (Dallas Cowboys)

“Zeke” était attendu au tournant après avoir été sélectionnée en 4ème position de la Draft 2016, et autant dire qu’il n’a pas déçu. Les fans de Dallas se sont inquiétés lors de la 1ère journée, avant de regarder avec délices les performances de leur rookie. Avec 1631 yards au total (soit 108.7 par match en moyenne), il termine leader de la NFL, et ajoute 15 TD. Pro Bowler et All Pro dès sa première saison, il doit maintenant garder ce rythme. Elliott risque une suspension pour des incidents extra-sportifs, sa saison pourrait donc démarrer plus tard… Lire la suite »

Présentation de la saison 2016-2017 : SEATTLE SEAHAWKS

Publié le Mis à jour le

seattle_seahawks_vector_logo-svg

Bilan : 10-6, 2ème NFC West

Playoffs : Victoire en Wild-Card face aux Vikings (10-9) / Défaite en Divisional Playoffs face aux Panthers (24-31)

Les Seahawks sont l’une des franchises les plus fortes du moment. Après deux Super Bowls consécutifs (dont une victoire), ils ont fait un petit pas en arrière en 2015. Ils ont en effet laissé la NFC West aux Cardinals et se sont fait sortir par les Panthers lors du Divisional Round. Seattle a livré sa plus mauvaise mi-temps de football de la saison à Carolina (0-31) et le comeback était trop compliqué, surtout une semaine après un match dur dans le blizzard du Minnesota. Cette saison, ils reviennent avec la même ambition, mais sans Marshawn Lynch. Faut-il attendre un changement de visage de la franchise ? Lire la suite »

« Beast Mode », OFF …

Publié le Mis à jour le

Depuis que je me passionne pour la NFL, j’ai bien sûr toujours eu mes joueurs favoris. Sur le poste de running-back, le premier qui m’a fait rêver est LaDainian Tomlinson. J’ai également suivi Frank Gore de près puisqu’il a longtemps été le titulaire des 49ers, ma franchise de cœur. Mais lorsque que LT a quitté les terrains, il me fallait trouver un nouveau RB pour lequel je pouvais m’enflammer. Et en cette année 2011, un transfert allait m’aider dans mon choix, celui de Marshawn Lynch qui passait de Buffalo à Seattle. Comme je suivais naturellement la NFC West, je me suis rapidement attardé sur les performances et le style du numéro 24 des Seahawks, qui ne m’a pas déçu et m’a offert 4 saisons exceptionnelles alors qu’il jouait pour un rival de mes 49ers…

Lorsque le tweet laissant penser que Lynch prenait sa retraite est sorti, pendant la deuxième mi-temps du Super Bowl, je n’ai pas tout de suite réagi car j’étais plongé dans la finale. Mais lorsque j’ai revu cette paire de chaussure accrochée sur un câble téléphonique et tous les messages d’hommage à Marshawn Lynch, j’ai compris que le RB allait raccrocher pour de bon. Une annonce à son image, à la fois discrète mais impactante, comme une ponctuation d’une carrière atypique.

Le tweet de Marshawn Lynch (@MoneyLynch)
Le tweet de Marshawn Lynch (@MoneyLynch)

Lire la suite »

Divisional Round – Les gagnants et perdants

Publié le

Lors du Divisional Round, les quatre rencontres se sont décidés par 7 points ou moins d’écart, soit un détail. Ça peut être un fumble à un moment critique, un sack décisif ou un management douteux du chronomètre…

Pour aider leur équipe à gagner, certains joueurs ont sortis le grand jeu avec des performances de haut vol. Tom Brady, Luke Kuechly ou Larry Fitzgerald font ainsi parti des gagnants du week-end.  

Difficile d'éviter Luke Kuechly (ESPN)
Difficile d’éviter Luke Kuechly (ESPN)

Gagnants

Tom Brady

« Vintage » Brady ! C’est le mot qui revient dans la presse après la superbe performance du quarterback des Patriots. Face aux Chiefs, Tom Brady a pris les choses en mains et termine avec 302 yards et 2 touchdowns à la passe. Il s’est même permis d’en ajouter un troisième sur une course. Lire la suite »

Présentation du Divisional Round

Publié le

Après un tour de wild-cards complétement fou, qui a vu les 4 équipes à l’extérieur gagner leurs matchs, il ne reste plus que 8 franchises en lice. Les 2 meilleures équipes de chaque conférence reçoivent et tenteront de faire retrouver des couleurs aux équipes à domicile.

Dans l’AFC, les Patriots sont presque au complet et accueillent une équipe de Kansas City diminuée mais sur une série de 11 victoires consécutives. Les Broncos de Peyton Manning tenteront de continuer leur chemin en écartant des Steelers qui joueront avec une attaque décimée.

Dans la NFC, le choc entre les Panthers et les Seahawks promet un match accroché et intense. Dans l’autre affiche, les Cardinals recevront les Packers pour une rencontre qui s’annonce comme la plus offensif de ce Divisional Round.

A un peu plus de 24 heures du premier match, nfl-france vous présente ces 4 affiches.

Tom Brady pourra compter sur le retour de Julian Edelman (Matthew Emmons - USA Today)
Tom Brady pourra compter sur le retour de Julian Edelman (Matthew Emmons – USA Today)

Lire la suite »

Présentation des wild-cards de la NFC

Publié le

Samedi, la deuxième partie de la saison de NFL débute avec le tour des wild-cards. 8 des 12 équipes seront sur les terrains pour tenter de se rapprocher un peu plus du Super Bowl 50 à Santa Clara en Californie.

Chaque année, les matchs de wild-cards sont intenses et souvent fous et pleins de surprises. Pour continuer à rentrer dans ce tour de playoffs, voici la  présentation des 2 matchs dans la NFC. Forces, faiblesses, facteurs X et joueurs clés, vous saurez tout.

Adrian Peterson aura fort à faire face à la défense des Seahawks (Seattle Times)
Adrian Peterson aura fort à faire face à la défense des Seahawks (Seattle Times)

Lire la suite »

Week 7 – Résumé du TNF et présentation des matchs du week-end

Publié le Mis à jour le

La week 7 s’est ouverte avec une affiche qui a perdu de sa superbe. Il y a quelques saisons, les 49ers et les Seahawks étaient deux des meilleures équipes de la NFL et offraient des duels épiques. Cette saison les deux franchises de la côte ouest s’affrontaient avec un bilan de 2-4.

La 7ème journée de compétition nous offrira quelques beaux matchs dimanche. En première partie de soirée, les Jets se déplaceront à Foxborough pour montrer ce qu’ils valent vraiment. Ensuite, nous aurons un beau duel entre les rivaux de la NFC East, Dallas et New York, et les Panthers tenteront de rester invaincus face aux Eagles en prime time.
Thursday_Night_Football_logo

Résumé du TNF

San Francisco 49ers (2-5) 3 – Seattle Seahawks (3-4) 20

Pour battre facilement une équipe bien faible de San Francisco, les Seahawks ont fait ce qu’ils savent faire de mieux. Défendre et jouer au sol. La défense a répondu présent en n’encaissant que 3 points et en mettant constamment la pression sur Colin Kaepernick. Michael Bennett prend 3.5 sacks sur les 6 de son équipe. Le QB des 49ers rend une nouvelle triste copie avec 124 yards (13/24) et pas une seule course tentée. L’attaque de San Francisco n’a pas vu le jour et termine avec moins de first downs (8) que de punts (9).

Russell Wilson (18/24, 235 yards, 1 TD et 2 INT) n’a pas été exceptionnel mais il a eu le mérite de réussir quelques actions clés, comme cette superbe passe de touchdown de 43 yards pour Tyler Lockett en fin de deuxième quart-temps. Le QB de Seattle a été sacké à 5 reprises, ce qui porte le total à 31 sur la saison (leader NFL). Les Seahawks ont dominé le jeu de course, grâce notamment à 122 yards et 1 touchdown de Marshawn Lynch.

C’est la première victoire des Hawks en 4 matchs à l’extérieur cette saison.

Défense et jeu au sol, les clés du succès des Seahawks hier soir (AP-Ben Margoty)
Défense et jeu au sol, les clés du succès des Seahawks hier soir (AP-Ben Margoty)

Présentation des autres matchs de la week 6

Cette week 7 nous offrira le deuxième match de la saison à Londres. Les Jaguars, qui viennent de prolonger l’accord avec Wembley jusqu’en 2020, reçoivent les Bills. Attention, du fait du changement d’heure, les matchs de dimanche auront lieu 1h plus tôt que d’habitude.

Rappel : J’ai fait un 10 sur 14 sur la week 6, ce qui porte mon bilan sur la saison à 61-30. Lire la suite »