minnesota vikings

Point sur le classement après 15 journées de NFL

Publié le Mis à jour le

Capture d’écran 2012-12-19 à 18.39.23

source : nfl.com

NFL-afc-nfc

Conférence AFC

Trois équipes ont pour le moment remporté leurs divisions. Houston (12-2) s’impose dans l’AFC Sud, Denver (11-3) s’empare de l’AFC Ouest et New England (10-4) remporte l’AFC Est. Ces trois équipes vont maintenant s’affronter à distance pour être parmis les deux premiers de la conférence, ce qui leur assurera une journée de repos pendant les wild-cards. Rappelons que la première place donne également l’avantage du terrain tout au long des playoffs.

La seule division qui n’est pas encore jouée est l’AFC Nord, où Baltimore (9-5) n’a besoin que d’une victoire pour s’imposer. En cas de défaite, Pittsburgh (7-7) et surtout Cincinnati (8-6) peuvent revenir dans la course.

Cincinnati est pour le moment en wild-card en compagnie d’Indianapolis (9-5). Les deux équipes n’ont besoin que d’une victoire pour s’assurer une qualification pour la suite de la compétition.

Pittsburgh ne peut rester dans la course qu’en battant Cincinnati ce week-end. Miami (6-8) est également dans la course mathématiquement, mais un miracle est nécessaire.

Conférence NFC

Pour le moment, seules deux équipes ont glané le titre de division. Atlanta (12-2) a depuis longtemps assuré sa victoire dans la NFC Sud, et Green Bay (10-4) qui a remporté  ce week-end la NFC Nord. Comme dans l’AFC, ces franchises vont se battre pour se reposer lors de la première semaine de playoffs. Un luxe que peut également s’offrir San Francisco (10-3-1).

Les 49ers pourront par ailleurs s’imposer dans la NFC Ouest s’ils battent les Seahawks (9-5) dimanche. Seattle qui est pour le moment en position de wild-card, en compagnie de Minnesota (8-6).  Les Vikings ont l’avantage sur Chicago (8-6) grâce aux victoires dans la division NFC Nord.

Mais la situation la plus explosive se trouve à l’est où trois équipes possèdent le même bilan, 8-6. New York s’est effondré et n’est pour le moment plus qualifié en playoffs, et c’est Washington qui a pris les commandes dans la division, devant Dallas.

Saint Louis et New Orleans sont mathématiquement toujours dans la course, mais ils n’ont pas leurs destins entre leurs mains.

Publicités

Résumé de la Week 15 de NFL

Publié le Mis à jour le

1. San Francisco se positionne

Le déplacement des 49ers sur le terrain des Patriots marquait le second test pour la franchise de New England. Le premier test de la semaine dernière face à Houston avait tourné court, avec une démonstration des Pats.

Les 49ers, prétendants pour le Superbowl ?
Les 49ers, prétendants pour le Superbowl ?

Dimanche soir, l’histoire a été très différente, car pendant quasiment trois quart temps ce sont les californiens qui ont impressionné. San Francisco va en effet infliger un cinglant 31-3 aux Patriots. Le match était pourtant loin d’être terminé, car Tom Brady et ses coéquipiers vont alors entamer une remontée fantastique, pour finalement égaliser au milieu du dernier quart temps.  Mais les 49ers, dans un dernier sursaut d’orgueil, sont allé chercher la victoire grâce à un quatrième touchdown de Colin Kaepernick. Score final 41-34 et le match de l’année.

San Francisco (10-3-1) gagne sa place en playoffs, et se positionne comme prétendant pour la victoire finale. Les Patriots perdent à domicile pour la première fois depuis 21 matchs.

2. Seattle continue d’impressionner

Dimanche dernier, Seattle avait infligé un humiliant 58-0 à Arizona. Ce week-end, les Seahawks ont gardé la cadence en passant 50 points à Buffalo.  Les Seahawks ont rapidement pris l’ascendant, en marquant 31 points sur leurs cinq premières possessions. L’homme du match est le rookie Russell Wilson, qui termine avec 205 yards et 1 TD à la passe et surtout avec 3 TDs à la course en 92 yards. Marshawn Lynch a ajouté 113 yards et un touchdown.

Seattle (9-5) se rapproche encore un peu plus des playoffs et peut toujours remporter la NFC Ouest.  Les Seahawks reçoivent d’ailleurs San Francisco la semaine prochaine…

Les Giants incapables de marquer ce week-end
Les Giants incapables de marquer ce week-end

3. Les Giants muets

Les Giants, champions en titre, enchainent le bon et le mauvais cette saison. Dimanche soir, New York a été très mauvais, encaissant un retentissant 34-0 sur le terrain d’Atlanta. Il n’avait plus été muets offensivement depuis 1996.

Matt Ryan (3 TDs) a parfaitement trouvé ses receveurs et notamment Julio Jones à deux repirses dans la end-zone. Son adversaire Eli Manning a lui lancé deux interceptions.

Atlanta (12-2) n’a besoin que d’une victoire pour remporter la conférence NFC.  Pour New York (8-5), la pression est de plus en plus forte car Washington et Dallas ont gagné et reviennent au même nombre de victoire. Suspense garanti dans la NFC Est…

4. Pittsburgh qualifie Baltimore

Baltimore avait besoin d’une victoire pour s’assurer une place en playoffs. Mais sur leur chemin il y avait les redoutables Broncos de Peyton Manning, qui l’ont emporté 34-17 et qui enchaînent donc une neuvième victoire consécutive.

Finalement, les Ravens vont obtenir leur qualification…grâce à leur rival, les Steelers ! En effet Pittsburgh s’est incliné après prolongation à Dallas 27-24.

5. Tour des stades

Houston s’est bien repris en gagnant 29-17 face à Indianapolis et remporte l’AFC Sud.

New Orleans a corrigé Tampa 41-0, interceptant Josh Freeman à quatre reprises et en limitant Doug Martin à 16 yards.

Chicago continue sa dégringolade, défaite à domicile 21-13 contre Green Bay. Les Packers (10-4) remportent la NFC Nord.

Matt Sanchez au plus mal
Matt Sanchez au plus mal

Adrian Peterson est increvable !  De nouveau un touchdown de 82 yards, et 212 yards contre St Louis. Il n’est qu’à 294 yards du record NFL de Eric Dickerson et il reste deux matchs à jouer…

Mark Sanchez est de plus en plus critiqué à New York. Le QB a de nouveau lancé 4 interceptions dans la défaite des Jets chez les Titans lundi soir. New York ne peut plus se qualifier pour les playoffs, et Mark Sanchez semble être sur un siège éjectable.

MVP de la saison, vers un duel entre Peyton Manning et Tom Brady ?

Publié le Mis à jour le

tom-brady-vs-peyton-manning-une-derniere-fois
Tom Brady ou Peyton Manning ?

Peyton Manning s’est rapidement affirmé en prétendant au titre de MVP. Son retour, sous leur couleurs des Denver Broncos, est remarquable. Mais depuis quelques semaines, Tom Brady est revenu dans la course au titre en alignant des superbes performances. La rivalité entre les deux quarterbacks est donc bien de retour, et tous les yeux seront braqués sur eux lors des trois derniers matchs de la saison régulière.

Les statistiques de Peyton Manning (Denver Broncos) : 3812 yards / 30 TDs / 10 INTs / 104 Rating

Vikings vs. Lions
Adrian Peterson

Les statistiques de Tom Brady (New England Patriots) : 3833 yards / 29 TDs / 4 INTs / 104,2 Rating

La troisième force de cette course pour le titre de MVP est Adrian Peterson. AP est tous simplement imprenable cette saison, il pulvérise toutes les défenses de la NFL. Sa seule chance de détrôner l’un des deux QB est de franchir la barre des 2000 yards sur la saison et d’emmener les Vikings en playoffs… Dure mission… Au pire le titre de Meilleur Joueur Offensif de la Saison lui semble promis.

Les statistiques de Adrian Peterson (Minnesota Vikings) : 1600 yards / 10 TDs / 6 yards average

Les autres joueurs qui complètent le top 5 des prospects pour la récompense de MVP sont Aaron Rodgers et Marshawn Lynch. Le quarterback des Packers est de nouveau irréprochable cette année, même si son départ difficile ne lui permettera pas de réitérer sa performance de l’an passé. Concernant Lynch, il est dans l’ombre de Peterson, mais sa saison est remarquable. Il est l’une des raisons de la bonne santé des Seahawks.

Les statistiques de Aaron Rodgers (Green Bay Packers) : 3297 yards / 29 TDs / 8 INTs / 103,7 Rating 

Watt_Dave-Einsel-Associated-Press
JJ Watt en pôle pour le DOY

Les Statistiques de Marshawn Lynch (Seattle Seahawks) : 1266 yards / 9 TDs / 4,9 yards average 

En défense, le titre de Meilleur Défenseur de l’année est depuis longtemps donné à JJ Watt. Le Texan a en effet été très présent et très bon cette saison, son impact sur les matchs est souvent décisif. Mais la surprise pourrait venir de Denver où Von Miller se revendique semaine après semaine.  Aldon Smith des 49ers à également des arguments à faire valoir, il est notamment le leader NFL en termes de sacks.

Les statistiques de JJ Watt (Houston Texans) : 64 tackles / 17 sacks / 2 fumbles forcés

Les statistiques de Von Miller  (Denver Broncos) : 57 tackles / 16 Sacks / 6 fumbles forcés / 1 INT

Les statistiques de Aldon Smith (San Francisco 49ers) : 57 tackles / 20 sacks / 3 fumbles forcés

Enfin, pour le rookie de l’année, RGIII est en pôle position pour remporter le titre. Attention tout de même à Andrew Luck, qui malgré son nombre élevé d’interceptions est souvent décisif.  Russell Wilson réalise également une superbe saison, tout comme le running back Alfred Morris.

Les statistiques de Robert Griffin III (Washington Redskins) : 2902 yards (+ 758 à la course) / 18 TDs (+7) / 4 INTs  / 104,2 Rating

Les statistiques d’Andrew Luck (Indianapolis Colts) : 3792 yards / 18 TDs / 18 INTs / 74,5 Rating

Les statistiques de Russell Wilson (Seattle Seahawks) : 2492 yards (+ 310) / 20 TDs / 9 INTs / 94,9 Rating

Les statistiques de Alfred Morris (Washington Redskins)1232 yards / 7 TDs / 4,9 yards average

andrew-luck-robert-griffin-nfl-draft
RGIII et Andrew Luck à la Draft

Les faits marquants de la 14ème journée de NFL

Publié le Mis à jour le

1. L’AFC Nord à l’arrêt 
06-AFC-North-news

Dans l’AFC Nord, trois équipes cherchaient à se rapprocher des playoffs ce week-end. Finalement, Baltimore, Pittsburgh et Cincinnati ont toutes perdues… La seule équipe de la division à avoir gagné est Cleveland, déjà éliminée…

Les Ravens, premier ont perdu après prolongation sur le terrain des Redskins. 31-28. Ils ont pourtant fait un bon match, notamment en attaque avec  121 yards et 1 TD à la course pour Ray Rice et 3 touchdowns pour Joe Flacco habituellement en difficulté à l’extérieur. Mais les rookies RGIII et Alfred Morris ont permis à Washington de rester dans le match. Après la blessure de Griffin, c’est le quarterback remplaçant Kirk Cousins qui va permettre l’égalisation des Redskins en fin de match.

Cette défaite des Ravens ne bouscule pas la hiérarchie dans la mesure ou les Steelers se sont inclinés à domicile 34 – 24 face aux Chargers. Le retour de Ben Roethlisberger (285 yards et 3 TDs pour 1 interception) n’aura pas suffit à stopper San Diego et un Philip Rivers en grande forme (200 yards et 3 TDs).

Baltimore (9-4) conserve donc 2 victoires d’avance sur Pittsburgh  (7-6) mais également sur Cincinnati (7-6) qui s’est également incliné sur la fin face aux Cowboys 20-19.  Au terme d’un match très disputé, Tony Romo va permettre la victoire de Dallas grâce à deux superbes drives, un touchdown pour Dez Bryant et l’approche pour le kick victorieux de Bailey.

Si la défaite de Baltimore a peu d’importance pour une qualification en playoffs, ce n’est pas le cas pour Pittsburgh et  Cincinnati qui vont devoir lutter pour accrocher une wild-card. Les deux équipes se rencontrent à l’avant dernière journée dans un ce qui pourrait être le match décisif.

2. Les Packers reprennent le pouvoir dans la NFC Nord 

Green-Bay-Packers-helmet-jpg

La tendance s’est retournée dans la NFC Nord. Longtemps dominée par les Bears, les Packers ont repris la tête ce week end. Green Bay s’est offert une 22ème victoire consécutive à domicile (record NFL) en battant Detroit 27-20. Un peu plus tôt, Chicago s’était incliné à Minnesota 21-14. La défense des Bears a été complètement humiliée par Adrian Peterson, intraitable cette saison.  154 yards et 2 TDs.

Au classement, les Packers (9-4) sont donc en tête. Derrière, les Bears  (8-5) conservent leur place provisoire en playoffs, mais attention aux Vikings (7-6) qui n’ont pas abandonnés. Green Bay affronte Chicago la semaine prochaine et peu remporter la division en cas de victoire.

3. Le carton de l’année pour les Seahawks 

Dimanche soir, les Seahawks se sont affirmés un peu plus en tant que prétendants aux playoffs, en détruisant les Cardinals 58-0. Au cours de ce match record, Marshawn Lynch s’est amusé, avec 128 yards et 3 touchdowns en seulement 11 courses. La défense de Seattle également a fait vivre un cauchemar aux Cards, en forçant 8 pertes de balle.

Seattle (8-4) continue de mettre la pression aux 49ers (9-3-1) et sont plus que jamais en position pour se qualifier pour la suite de la compétition.

4. Tour des autres stades

d525b562b90d4b80b65bd4ff551366a9--nfl_mezz_1280_1024Indianapolis (9-4) continue sa bonne saison après sa nouvelle victoire face aux Titans, avec un sixième « comeback » pour Andrew Luck. La qualification pour les playoffs se rapproche pour les Colts.

Atlanta et Houston ont perdu leurs deuxièmes matchs de la saison. Les Falcons se sont inclinés sur le terrain des Panthers où Cam Newton reste en forme (287 yards et 2 TDs à la passe, 116 yards et 1 TD à la course). Les Texans ont subi la loi des Patriots lundi soir.

Les Giants, qui avaient la pression après les victoires des Redskins et des Cowboys, ont bien réagis en explosant les Saints 52-27. Les rêves de playoffs sont terminés pour New Orleans. Pour New York (8-5), la lutte continue pour remporter la NFC Est.

Mais la sensation du week-end, c’est la victoire des Eagles… Après huit défaites consécutives, une neuvième se profilait pour Philadelphia. Finalement sur la dernière action du match, Foles trouve Maclin pour donner la victoire 23-21.

Les enjeux de la 14ème journée

Publié le Mis à jour le

389px-NFL_playoffs_logo_new.svg

A quatre journées de la fin de la saison régulière, l’image des playoffs commence à se dessiner. Des rencontres décisive sont à l’affiche cette semaine et pourraient décider de quelles franchises seront présentes en janvier.

Baltimore Ravens @ Washington Redskins

Les Ravens remporte l’AFC Nord en cas de victoire. Les Redskins ont besoin d’une victoire pour rester dans la course à la NFC Est, avec les Giants et les Cowboys.

San Diego Chargers @ Pittsburgh Steelers

C’est le match de la dernière chance pour les Steelers qui espère toujours une wild card. Les Chargers sont proche de l’élimination.

Tennessee Titans @ Indianapolis  Colts

Les Titans cherchent leur première victoire dans la division, alors que les Colts veulent conserver leur position de wild card avant d’affronter les Texans.

 Chicago Bears @ Minnesota Vikingsvikings-vs-bears-logos-large

Les deux équipes ont perdu la semaine dernière. Les Bears ont vu revenir les Packers en tête de la division. Les Vikings doivent absolument gagner pour espérer pouvoir se qualifier.

 Dallas Cowboys @ Cincinnati Bengals

Les deux équipes sont dans la lutte pour une place pour les playoffs. Une victoire les rapprocherait du but.

  Miami Dolphins @ San Francisco 49ers

Les 49ers peuvent toujours obtenir une des deux places directement qualificative pour le deuxième tour des playoffs. Miami a encore une très mince chance de continuer.

 New Orleans Saints @ New York Giants

Le retour improbable des Saints a pris un sérieux coup après deux revers consécutifs. Les Giants qui restent sur une mauvaise série sont à la lutte avec les Redskins et les Cowboys pour la NFC Est.

 Arizona Cardinals @ Seattle Seahawks

Après un départ canon, les Cards restent sur 8 défaites et ont dit adieu aux playoffs. Après leur victoire sur les Bears, les Seahawks se sont bien relancés.

 Detroit Lions @ Green Bay Packers

Les Packers jouent le titre de la NFC Nord et peuvent éliminer leur adversaire du jour.

Houston Texans @ New England Patriots

C’est l’affiche de la week 14. Les Texans détiennent pour le moment la première position de l’AFC avec deux matchs d’avance sur les Pats. Le « Monday Night Football » sera un avant goût des playoffs…

nfl_g_texpats1_sy_668

Résumé de la 13ème journée de NFL

Publié le Mis à jour le

LES FAITS MARQUANTS DE LA 13ème JOURNEE DE NFL

  1. Les Play-offs se dessinent

A l’issu de la 13ème journée de NFL, quatre équipes ont validé leurs tickets pour les play-offs.

Les Atlanta Falcons (11-1), grâce à leur victoire face aux New Orleans Saints jeudi soir, ont été les premiers à se qualifier pour la suite de la compétition. Ils se sont également approprié leur troisième titre de NFC Sud.

Dans l’AFC Est, les New England Patriots (9-3) ont battu les Miami Dolphins. Les Pats s’assurent leur dixième titre de division en douze ans, et se qualifient pour les playoffs. Tom Brady a rendu sa moins bonne copie de la saison (238 yards, 1 TD et 1 INT) mais cela leur a suffi pour remporter une sixième victoire consécutive.

La troisième équipe qui a remporté sa division ce week-end est les Denver Broncos (9-3). De nouveau bien emmenés par Peyton Manning, ils ont battu les Tampa Bay Buccanneers pour s’adjuger l’AFC Ouest une deuxième année de suite.

La dernière équipe qualifiée pour la post-saison est les Houston Texans (11-1). Ils ont validé leur billet avec une nouvelle victoire sur le terrain des Tennessee Titans et établissent un record de victoires pour la franchise. Les Texans ne sont pas encore champions de la AFC Sud, car les Indianapolis Colts (8-4) peuvent mathématiquement revenir.

  1. Les Steelers prennent leur revanche

    Suisham donne la victoire au Steelers
    Suisham donne la victoire au Steelers

Deux semaines après leur premier affrontement, Baltimore et Pittsburgh se retrouvaient. Les Ravens qui avaient remporté la première manche espéraient se qualifier pour les play-offs avec une nouvelle victoire. Mais cette semaine ce sont les Steelers, toujours privés de Ben Roethlisberger, qui ont eu le dernier mot. Charlie Batch, le QB remplaçant de 37 ans, est progressivement monté en puissance, terminant avec 276 yards, 1 TD et 1 INT. Son dernier drive de 61 yards a permis au kicker Shaun Suisham de donner la victoire aux siens.

Les Steelers (7-5) conservent un petit espoir d’accrocher les play-offs, et ils auront au moins la fierté d’avoir mis fin à l’invincibilité de leur rival qui était invaincu depuis 15 matchs à domicile. Les Ravens (9-3) gardent néanmoins un avantage sérieux dans l’AFC Nord.

  1. Tour des stades

Outre le resserrement dans la NFC Est où les Giants (7-5), les Cowboys et les Redskins (6-6) se battent pour le titre, voici les autres faits marquants de la week 13.

Le « comeback » de l’année pour Andrew Luck et les Colts, qui l’emportent à Detroit alors qu’ils étaient menés de 12 points à quelques minutes de la fin. Indianapolis (8-4) reste dans la course aux play-offs…/ Matt Sanchez a été sorti face aux Cards après avoir lancé 3 interceptions, a-t-il perdu son poste de titulaire au profit de Tim Tebow ? Réponse la semaine prochaine…/ Les 49ers (8-3-1) et les Rams (5-6-1) se retrouvaient et ont de nouveau eu besoin d’une prolongation. Mais cette fois il y a eu un vainqueur, les Rams grâce à un field goal de 54 yards à seulement 30 secondes de la fin de l’overtime…/ Du coup les Seahawks (7-5) qui ont battu les Bears (8-4) en prolongation également, se rapprochent de San Francisco dans la NFC Ouest…/ Les Bears eux voient revenir Green Bay (8-4) à leur hauteur après la victoire des Packers face aux Vikings d’un Peterson encore fabuleux (210 yards).

LES JOUEURS DE LA SEMAINE

AP s'envole pour un TD de 82 yards
AP s’envole pour un TD de 82 yards

Quarterbacks

  1. Tony Romo (Dallas Cowboys) : 303 yards, 3 TDs

Le QB des Cowboys a connu un début de saison délicat, mais il est de retour dans une bonne forme au moment où Dallas en a besoin pour viser les play-offs.

  1. Peyton Manning (Denver Broncos) : 242 yards, 3 TDs, 1 INT

Mission accomplie pour Peyton. Il réussit parfaitement sa première saison avec les Broncos, les statistiques (3500 yards, 29 TDs, 9 INT, 104,6 de rating) sont très bonnes et l’équipe qualifiée pour les play-offs quatre journées avant la fin. MVP ?

Running backs

  1. Adrian Peterson (Minnesota Vikings) : 210 yards, 1 TD

AP enchaîne les performances, peu importe l’équipe face à lui. Cette semaine il franchit la barre des 200 yards, son record depuis sa grave blessure cet été.

  1. Jamaal Charles (Kansas City Chiefs) : 127 yards

Dans une équipe de Kansas City bien terne, Jamaal Charles est le seul joueur capable d’éclairs. Régulièrement au-dessus des 100 yards, il est fait avancer son équipe.

Receveurs

  1. Calvin Johnson (Detroit Lions) : 171 yards, 1 TD

Certains parlaient de la « malédiction Madden » en début de saison. Mais depuis quelques semaines Megatron est de retour au sommet de la hiérarchie des receveurs.

  1. Steve Smith (Carolina Panthers) : 120 yards, 1 TD

Avec un Cam Newton retrouvé, Steve Smith également est de retour. Leur duo avait fait des merveilles l’année dernière.

Analyse du classement après 6 journées – NFC

Publié le Mis à jour le

CONFERENCE NFC 

Si la conférence AFC est en difficulté, la NFC connaît la situation inverse. Seules quatre équipes n’atteignent pas les 50% de victoire après un tiers de  la saison. Il y a de grosses surprises, avec notamment le calvaire des Saints. Les Falcons sont eux les seuls à être toujours invaincus.

NFC East 

C’est une des divisions les plus relevées sur le papier. Pour le moment cette tendance se confirme. Les quatre franchises ont montré leurs arguments et ont toutes leur chance.

New York Giants (4-2) : Les Giants ont gagné 4 de leurs 5 derniers matchs et se positionnent comme des prétendants à leur succession. Leur attaque est bien en place, la défense par contre est moins convaincante cette année.

Philadelphia Eagles (3-3) : Les Eagles et Michael Vick n’ont pas été convaincants. Ils marquent peu (17 points par match) et VIck perd beaucoup de ballon. Ils devront haussez le niveau de jeu s’ils veulent conserver leur chance de qualification.

Washington Redskins (3-3) : Bien emmenés par les rookies Griffin et Morris, la course des Redskins est l’une des plus performante de la ligue. Les matchs de Washington ont toujours des gros scores.

Dallas Cowboys (2-3) : Tony Romo et les Cowboys ont été les plus décevant de la NFC Est. Le quarterback est critiqué pour ses performances. Côté positif, Dallas à la meilleure défense contre les passes.

NFC North 

Chicago au top, Green Bay et Detroit en difficulté et la surprise Minnesota. La NFC Nord a pris un départ étrange, rien est joué.

Chicago Bears (4-1) : C’est la meilleure défense de la ligue, seulement 14 points encaissés par match et 65 yards alloués au run. Côté attaque, la connexion Cutler – Marshall fait des merveilles.

Minnesota Vikings (4-2) : Les Vikings est l’une des équipes surprises de ce début de saison. Ils ont montré une bonne balance entre attaque et défense.

Green Bay Packers (3-3) : Retrouver les Packers derrière les Vikings est surprenant. Après des débuts difficiles, Aaron Rodgers a signé une performance de MVP dimanche en lançant 6 TD. Les Packers sont-ils de retour ?

Detroit Lions (2-3) : Ils gagnent toujours beaucoup de yards dans les airs, mais globalement ils sont décevants. Pas grand chose à dire.

NFC South

Les Falcons ont déjà quasiment assuré leur présence en playoffs. Les Saints doivent se reprendre rapidement pour sauver la saison.

Atlanta Falcons (6-0) : La dernière équipe invaincue de la NFL a eu plusieurs fois chaud. Pour le moment la puissance offensive des Falcons fait la différence.  Qui les fera tomber ?

Tampa Bay Buccaneers (2-3) : Un bilan pas trop négatif pour des Buccaneers inconstants. Très limité en attaque, leur défense s’illustre contre la course et coule dans les airs.

Carolina Panthers (1-4) : Les Panthers sont décevants à tous les niveaux du jeu. Cam Newton n’arrive pas à confirmer.

New Orleans Saints (1-4) : C’est la surprise de l’année, les Saints ont gagné leur premier match après 6 journées. Leur run est inexistant, Drew Brees tente tout ce qu’il peut. Mais le point faible est la défense, complètement perméable.

NFC West

Souvent considérée comme la division la plus faible de la NFL ces dernières années, la NFC Ouest est cette saison l’une des meilleures. Pas une équipe en négatif et quatre des meilleures défenses de la ligue (seuls les Bears ont pris moins de points).

Arizona Cardinals (4-2) : Après un départ canon (4-0), les Cardinals rentre dans le rang. Jusque là leur défense leur a permis de bien figurer.

Seattle Seahawks (4-2) : Seulement  70 yards alloués à la course et 15,5 points encaissés par match, la défense des Seahawks est parmis l’élite.  Ils sont imprenables à domicile pour le moment.

San Francisco 49ers (4-2) : Les 49ers ont rapidement été cités parmi les favoris pour le Superbowl. Ils ne s’attendaient surement pas à pareille compétition. Toujours aussi redoutables contre le run, ils sont désormais intraitables dans les airs.

Saint Louis Rams (3-3) : Les Rams sont légèrement en dessous, mais leur défense fait également parti de la tête. A l’instar des Cardinals et des Seahawks, leur attaque est relativement faible.