new york

Week 13 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le

Toutes les semaines de NFL sont belles, mais certaines sont simplement folles. La week 13 faisait partie de cette catégorie avec plusieurs matchs incroyables. Deux se sont terminés en prolongation, plusieurs se sont dénoués dans le dernier quart temps, et parfois de manière spectaculaire. Il y a également eu des moments historiques, des records et des instants WTF… Bref tout ce qu’il faut pour passer un dimanche soir agréable.

Les Jets remportent la bataille de New York (Fox Sports)
Les Jets remportent la bataille de New York (Fox Sports)

New York Giants (5-7) 20 – New York Jets (7-5) 23 _ OT

  • Les Jets remportent la bataille de New York en prolongation. Les Giants menaient pourtant de 10 points à moins de 5 minutes de la fin du temps réglementaire. Le kicker Randy Bullock frappe le field-goal victorieux.
  • 3ème défaite de suite pour les Giants, qui perdent une nouvelle fois après avoir mené dans le quatrième quart temps.
  • L’action cruciale intervient lorsque Tom Coughlin décide de jouer un 4th & 2 alors que le score est de 20-10. Eli Manning se fait intercepté et les Jets réussissent ensuite le comeback.
  • Eli Manning rend une copie moyenne avec 297 yards (18/34), 1 TD et 1 INT. La majorité de ses yards et son touchdown vont vers OBJ (149 yards, 1 TD). Chaque semaine, Odell Beckham Jr. réussit des choses que les autres receveurs ne font qu’une fois dans leur carrière. Le seul éclat des Giants restera en effet une nouvelle réception à une main d’OBJ.
  • Ryan Fitzpatrick continue de livrer une des meilleures saisons de l’histoire des Jets. Il termine avec 390 yards (36/50) et 2 TD, avec notamment celui de l’égalisation pour Brandon Marshall à 27 secondes de la fin du match.
  • Les Jets ont deux joueurs qui finissent au-dessus des 100 yards. Brandon Marshall a été omniprésent avec 12 réceptions, 131 yards et 1 TD. Eric Decker termine avec 8 réceptions et 101 yards.

Lire la suite »

Publicités

Les Packers remportent le choc. Les Bengals chanceux. La crise à New-York.

Publié le

Encore une belle semaine de NFL. Aaron Rodgers et Tom Brady nous on offert un duel entre deux des meilleurs quarterbacks que le sport ait connu. Philip Rivers et Joe Flacco nous ont également régalé. Johnny Manziel a fait ses débuts alors que ça sent la fin pour plusieurs équipes. Pour le reste il va falloir lire la suite… 

Du respect entre deux grands quarterbacks
Du respect entre deux grands quarterbacks

Aaron Rodgers et les Packers remportent le choc au sommet

Green Bay Packers (9-3) 26 – New England Patriots (9-3) 21

C’était le choc de cette journée, peut-être même un avant-goût du prochain Super Bowl dans le désert de l’Arizona… Pas impossible car les deux équipes sont surement les deux meilleures de la NFL actuellement. Mais une seule pouvait gagner, et à l’issu d’un beau match animé par deux grands quarterbacks, ce sont les Packers qui sont sortis vainqueurs à domicile (26-21).

D’un côté, Aaron Rodgers, 1 Super Bowl, 1 MVP et meilleur quarterback actuel. De l’autre, Tom Brady, 3 Super Bowl, 2 MVP et l’un des plus grands quarterbacks de l’histoire. Les deux QB ont livré un gros match, avec très peu de déchets comme souvent. Rodgers termine avec 368 yards (24/38) et 2 passes de touchdown. Brady lance pour 245 yards (22/35) et 2 TD également. L’attaque des Packers a globement été plus productive sur le match, grâce également à l’apport du jeu au sol et les 98 yards d’Eddie Lacy.

Côté Patriots, Tom Brady a souvent cherché ses deux cibles préférées, à savoir Rob Gronkowski (7 réceptions, 98 yards) et Julian Edelman (7 réceptions, 48 yards). Gronk nous a encore gratifié d’actions de classe où il a démontré sa puissance hors-normes. Le safety rookie de Green Bay, Ha Ha Clinton Nix en a fait les frais et a déclaré après le match : « Je ne taclerait plus jamais Gronkowski sur le haut du corps. Respect »… Dans la end-zone, ce n’est pas le tight-end qui a marqué, mais Brandon LaFell qui attrape les deux passes de Brady. Le jeu au sol, mené par Blount (58 yards en 10 courses), a peu apporté.

Pour Green-Bay, une fois n’est pas coutume c’est le rookie Davonte Adams qui termine avec le plus de yards (121 en 6 réceptions). Les leaders ont tout de même été en vue, Randall Cobb termine avec 7 réceptions et 85 yards, et Jordy Nelson n’attrape que 2 ballons pour 53 yards dont 1 touchdown de 45 yards. Bien défendu par Darrelle Revis, son touchdown sur une course croisée juste avant la mi-temps est surement le tournant du match.

Du point de vue comptable, le résultat met fin à une série de 7 victoires consécutives pour New England (9-3), mais ne remet pas en question le probable titre de la division AFC East. Il est plus important pour Green-Bay (9-3) car la victoire leur permet de rester seul en tête de la NFC North

Lire la suite »

Ce qu’il faut savoir sur le Super Bowl XLVIII

Publié le

Super Bowl XLVIIISuper_Bowl_XLVIII_logo

  • Le Super Bowl 2014 sera le 48ème de l’histoire.
  • Il opposera les Denver Broncos (AFC) aux Seattle Seahawks (NFC)

Où et quand ?

  • Le match se déroulera pour la première fois dans la région métropolitaine de New-York. Plus précisément au MetLife Stadium, East Rutherford, New-Jersey. L’enceinte est celle des Giants et des Jets en saison régulière.
  • Le  coup d’envoi sera donnée dimanche à 6h30 de l’après-midi aux Etats-Unis, soit 00h30 pour la France.

Cérémonies 

  • L’hymne national américain sera interprété par l’artiste lyrique Renée Fleming.
  • Bruno Mars et les Red Hot Chili Peppers viendront mettre le feu pour le traditionnel show de la mi-temps.

Comment regarder le match ?

  • Le match sera retransmis sur la FOX aux Etats-Unis, commenté par Joe Buck et Troy Aikman.
  • beinsports et W9 feront vivre la rencontre aux fans français.

Bonus

  • Pendant le Super Bowl, une publicité de 30 secondes coûte 4 millions de dollars (environ 2.93 millions d’euros).

Suite du dossier spécial Super Bowl demain, avec un focus sur les deux participants, les Denver Broncos et les Seattle Seahawks.

Le 50ème Super Bowl aura lieu à San Francisco

Publié le Mis à jour le

Chaque année le Super Bowl est organisé dans une ville différente des Etats-Unis. En février dernier, les Ravens battaient les 49ers au Superdome de New Orleans. L’année prochaine, l’événement sportif le plus regardé au US aura lieu à New York au MetLife Stadium, et en 2015 direction Phoenix. Lire la suite »

PRESENTATION DE LA SAISON (2)

Publié le Mis à jour le

ETAT DES LIEUX PAR DIVISION – AFC

Deuxième partie de la présentation de la saison 2012-2013 de NFL.

Dans deux jours sera donné le coup d’envoi de la nouvelle saison (mercredi avec le match entre les Dallas Cowboys et les tenants du titre, les New York Giants).

Focus sur la conférence AFC.

AFC EST : 

Les New England Patriots du magique Tom Brady sont évidemment largement favoris. La puissance de feu de leur attaque est impressionnante, avec notamment le tandem de Tight End Rob Gronkowski et Aaron Hernandez, remarquable l’année dernière.

Loin derrière, les New York Jets qui connaissent des problèmes offensifs malgré l’addition du QB Tim Tebow, vont avoir du mal à retourner en play-offs.

Les Buffalo Bills peuvent même passer devant les Jets, s’ils confirment les belles choses entrevues l’année dernière. L’équipe est relativement équilibrée.

La situation est en revanche plus compliquée pour les Miami Dolphins, qui ont de grosses lacunes sur toutes les lignes. Un bilan très négatif est fort probable.

AFC NORD : 

L’AFC NORD est surement la division la plus relevée. La rivalité entre les Baltimore Ravens et les Pittsburgh Steelers est toujours aussi féroce, et les Cincinnati Bengals montent en puissance.

Baltimore comme Pittsburgh possèdent des défenses très agressives, mais ils comptent également sur leurs stars pour gagner. Les Ravens sont emmenés par le RB Ray Rice. Les Steelers ont vu leur RB Rashard Mendenhall se blesser gravement et il n’a pas de date de retour. Mais ils peuvent compter sur leur QB Ben Roethlisberger alias Big Ben qui jouera de la puissance de son bras.

La situation à Cincinnati est différente, l’équipe est portée par de jeunes joueurs qui ont explosé l’année dernière, comme par exemple le receveur A.J Green, impressionnant pour sa première saison en NFL.

La dernière équipe de la division, les Cleveland Browns, est trop faible pour exister à ce niveau.

AFC SUD : 

Les Houston Texans qui ont décroché leur premier titre de division et leur première qualification en play-offs l’année dernière, ont largement la possibilité de confirmer cette année. Il possède le meilleur effectif de la division, avec une très bonne défense, et un des meilleurs running back de la NFL, Arian Foster. De plus la compétition n’est pas la plus difficile en AFC SUD.

Les Tennessee Titans peuvent bien figurer, mais cela dépendra de la forme du RB Chris Johnson, décevant depuis deux ans.

Les Jacksonville Jaguars également peuvent avoir un bilan correct, mais la situation se complique depuis que le RB star Maurice Jones-Drew refuse de s’entrainer, réclamant un nouveau contrat.

Enfin, les Indianapolis Colts sont en transition, faibles en attaque et en défense. Il sera intéressant de suivre les performances du QB rookie Andrew Luck, choisi au premier tour de la draft cet été.

AFC OUEST : 

L’AFC OUEST est peut-être la division la plus ouverte de la NFL.

Les Denver Broncos ont recruté le légendaire Peyton Manning, qui s’il reste en forme peut mener l’équipe en play-offs.

Les San Diego Chargers, qui régressent chaque année, vont tenter de redresser le tir. De meilleures statistiques sont attendues de la part du QB Philip Rivers, surtout que le RB Ryan Matthews s’est de nouveau blessé.

Les Oakland Raiders ont eu des difficultés l’année dernière suite à la blessure de leur running back Darren McFadden. La santé de ce dernier sera la clé d’une saison plus réussie.

Les Kansas City Chiefs ont connu la même histoire avec la blessure du RB Jamaal Charles. Son retour, ainsi que les renforts défensifs font de Kansas City une équipe à suivre.

DF.

PRESENTATION DE LA SAISON (1)

Publié le Mis à jour le

ETAT DES LIEUX PAR DIVISION – NFC

La saison 2011 de NFL s’est achevée à Indianapolis et a vu les New York Giants remporter un quatrième Superbowl contre les New England Patriots.

La victoire des Giants d’Eli Manning a été une petite surprise.

En effet, si les Patriots de Tom Brady ont tenu leur rang, ce n’est pas le cas des Green Bay Packers, ultra dominateurs durant la saison régulière (une seule défaite) mais qui sont tombés face aux futurs vainqueurs.

Alors New York peut-il garder son titre ? Quelles équipes sont capables de faire les play-offs en 2012 ? Etat des lieux des forces en présence en NFL cette année…

Première partie avec la conférence NFC.

NFC EST : 

Les New York Giants, champions en titre sont bien entendu capables de retrouver les play-offs. Eli Manning devra conserver son niveau de jeu et Victor Cruz, le receveur clé l’année dernière, devra confirmer. Mais l’atout majeur des Giants est sa première ligne défensive avec des joueurs redoutables tels que Justin Tuck ou encore Jason Pierre-Paul.

New York devra déjà sortir d’une division relevée, où deux équipes doivent rebondir cette année : Les Philadelphia Eagles et les Dallas Cowboys.

Philadelphie possède un des effectifs les plus profonds de la NFL mais la clé sera la santé de leur Quarterback Michael Vick, souvent blessé.

Les blessures ont également miné la saison des Cowboys en 2011, car si le QB Tony Romo et ses armes offensives sont en forme, Dallas peut venir jouer les troubles fête.

La dernière équipe de la division, les Washington Redskins, sont en reconstruction. Il sera intéressant de suivre le Quarterback Rookie Robert Griffin III, choisi au premier tour de la Draft.

NFC NORD

Après le 15-1 de la saison passée, les Green Bay Packers se placent logiquement en favoris de cette division. Emmenés par leur QB Aaron Rodgers, MVP de la saison régulière en 2011, l’objectif sera le Superbowl. Mais réitérer le même bilan sera compliqué car le niveau de la NFC NORD va surement augmenter cette année.

Les Detroit Lions, qualifiés en play-offs lors du précédent exercice, sont portés par leur solide défense et par le meilleur receveur de la ligue, Calvin Johnson alias Megatron. Sa relation avec le QB Matt Stafford sera la clé du succès.

Autre prétendant à suivre, les Chicago Bears, toujours compliqués à jouer. La franchise mise sur sa nouvelle recrue, le receveur Brandon Marshall qui s’entend à merveille avec le QB Jay Cutler.

Les Minnesota Vikings auront du mal à survivre, surtout que le seul joueur de classe de l’équipe, le Running Back Adrian Peterson,  a subi une grave blessure l’année dernière et il lui faudra du temps pour revenir à son meilleur niveau.

NFC SUD

La NFC SUD se jouera vraisemblablement entre deux équipes, les New Orleans Saints et les Atlanta Falcons.

Les deux équipes ont un profil relativement proche, à savoir une défense assez faible, mais une puissance offensive impressionnante. Les Saints sont portés par leur QB Drew Brees qui distribue les caviars à ses différents receveurs. Matt Ryan des Falcons dispose lui de deux des meilleurs WR de la NFL, Roddy White et Julio Jones.

Il sera également intéressant de suivre les performances de Carolina Panthers, afin de voir si le jeune QB Cam Newton confirme sa très belle saison de rookie.

Enfin, les Tampa Bay Buccanneers, malgré le recrutement du WR Vincent Jackson, paraissent trop faibles sur toutes les lignes pour pouvoir prétendre à une qualification en play-offs.

NFC OUEST : 

La NFC OUEST à la réputation d’être une des divisions les plus faibles. Mais les performances des San Francisco 49ers, finalistes de conférence en 2011, ont changé la donne.

Les 49ers possèdent la meilleure défense de la NFL, quasiment infranchissable pour les running backs. Mais pour pouvoir confirmer il faudra que l’attaque et notamment le QB Alex Smith garde son niveau de forme.

Derrières les 49ers, les trois autres franchises tenteront d’accrocher leur qualification.

Les Arizona Cardinals et le receveur star Larry Fitzgerald, trop seul. Les Seattle Seahawks, bons défensivement mais trop juste en attaque. Et les Saint Louis Rams, qui attendent des bonnes performances de leur jeune QB Sam Bradford.

DF.