philip rivers

L’équipe-type de la 6ème journée

Publié le Mis à jour le

La 6ème journée a notamment été marquée par quelques belles performances de la part de running-backs, et l’équipe-type honore l’un des meilleurs RB actuels (Bell) et l’un des meilleurs RB des années 2010 (Peterson). En défense, les stars comme Cameron Jordan ou Aaron Donald continuent de faire la loi et plusieurs Defensive Backs ont été fabuleux ce week-end.

ATTAQUE

Quarterback

  • Philip Rivers (Los Angeles Chargers)
  • 25/36, 268 yards, 1 TD

Ce n’est pas le match le plus impressionnant de Philip Rivers, notamment en termes de statistiques, mais le QB des Chargers a été un excellent chef d’orchestre face aux Raiders. Même lorsqu’il a été mis sous pression, il a gardé son calme et a fait des dégâts avec 7 passes réussies (sur 8) pour 74 yards et un rating de 105.2. Philip Rivers, bien épaulé par Melvin Gordon, a redonné des couleurs à l’attaque des Chargers sur les deux derniers matchs.

Remplaçant : Carson Palmer (Arizona Cardinals) Lire la suite »

Publicités

Week 2 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le

A 40 ans, Tom Brady est toujours aussi motivé, surtout après une défaite. Les Saints en ont fait les frais en se faisant trouer par le QB des Pats. Dans le même temps, les deux équipes Floridiennes qui débutaient leurs saisons hier sont sorties victorieuses, et les Falcons ont dominé les Packers dans l’affiche de cette 2ème journée.

La défense des Ravens continue d’imposer sa loi (baltimoreravens.com)

Baltimore Ravens (2-0) 24 – Cleveland Browns (0-2) 10

  • La défense de Baltimore continue son début de saison dominant en forçant 5 pertes de balle, 4 interceptions et 1 fumble comme la semaine dernière à Cincinnati. Cela fait déjà 10 pertes de balle forcées pour les Ravens.
  • Les Ravens ont d’abord mené la vie dure au rookie DeShone Kizer. Ce dernier est sorti dans le 2ème quart-temps à cause d’une migraine, avec déjà 1 interception et 1 fumble (forcé par Terrell Suggs). Le jeune QB reprend sa place dans le 3ème quart-temps et lance 2 interceptions de plus. Entre temps, Baltimore avait également intercepté une passe de Kevin Hogan. Hogan mène tout de même les Browns à leur seul touchdown, le premier de la carrière du TE rookie David Njoku.
  • De nouveau mis dans un fauteuil par sa défense, Joe Flacco a tout de même haussé son niveau de jeu comparé à la semaine dernière. Il lance pour 217 yards (25/34), 2 touchdowns et 1 interception.
  • A noter le très bon match du RB Javorius Allen pour Baltimore. Il termine leader au sol avec 66 yards en 14 courses, et ajoute 35 yards et 1 TD dans les airs.
  • Le seul bémol est la blessure du Guard Marshal Yanda, qui s’est fracturé une cheville et ne rejouera pas de la saison.
  • Milestone impressionnant atteint par le LT de Cleveland, Joe Thomas. Il a en effet passé la barre des 10 000 snaps consécutifs joués. J.J Watt et même LeBron James ont tenu à le féliciter via twitter.

Lire la suite »

Les Vikings convaincants, les Broncos chanceux

Publié le Mis à jour le

La 1ère journée se terminait avec non pas un match mais deux dans la nuit de lundi à mardi. Les Vikings recevaient les Saints, où Adrian Peterson a signé durant l’intersaison. Et les Broncos accueillaient les Chargers, qui représentaient Los Angeles pour la première fois depuis 1960.

Victoire de justesse pour Denver face aux Chargers (Denver Post)

Minnesota Vikings (1-0) 29 – New Orleans Saints (0-1) 19

  • Après une première saison solide mais sans étincelles, Sam Bradford a débuté fort face aux Saints. Mieux protégé par sa ligne offensive, il a eu plus de temps et a tenté et réussi des passes longues. Le QB de Minnesota termine avec 346 yards (27/32) et 3 TD.
  • Ses receveurs en ont profité pour s’illustrer. Stefon Diggs attrape 7 passes pour 93 yards et marque 2 fois, alors qu’Adam Thielen totalise 157 yards en 9 réceptions.
  • Les Vikings ont également été efficaces au sol, derrière le rookie Dalvin Cook. Lancé d’entrée, il gagne 127 yards en 22 courses, et semble capable de prendre la relève d’Adrian Peterson.
  • AP, qui jouait son premier match sous les couleurs des Saints, face à son ancienne équipe. Peu utilisé, il ne gagne que 18 yards en 6 courses.
  • Drew Brees aussi a été plutôt bien limité par la défense de Minnesota, et termine avec 291 (27/37) yards et 1 TD pour son TE Coby Fleener.

Denver Broncos (1-0) 24 – Los Angeles Chargers (0-1) 21

  • Les Chargers auraient pu arracher la prolongation à la dernière seconde sur un field-goal. Mais le coup de pied du rookie Younghoe Koo est contré par Shelby Harris. Pour la deuxième saison de suite, les Broncos gagnent leur match d’ouverture sur le fil, avec un field-goal manqué à la dernière seconde pour leur adversaire (Carolina en 2016).
  • La soirée aurait donc pu mal finir pour Denver, alors que le score était de 24-7 en faveur de la franchise du Colorado au début du 4ème quart-temps. Mais le vent a bien failli tourner en 8 minutes. La faute à 2 pertes de balles et un field-goal manqué.
  • Les Chargers ont marqué après les 2 pertes de balle, une interception lancée par Trevor Siemian et un fumble de Jamaal Charles. Philip Rivers, muselé pendant 3 quart-temps (115 yards), trouve Keenan Allen puis Travis Benjamin pour ramener son équipe à 3 petits points. Rivers finit avec 192 yards (22/33), 3 TD et 1 INT.
  • Avant son interception dans le 4ème quart-temps, Trevor Siemian avaient lancé 2 passes de touchdown pour Bennie Fowler et en avait ajouté un autre sur une course. Le QB des Broncos termine avec 219 yards (17/28).

Présentation de la saison 2017-2018 – AFC West

Publié le Mis à jour le

La saison dernière, les Chiefs et les Raiders ont remporté 12 matchs, et la franchise de Kansas City a finalement remporté la division au « tiebreaker ». Ces deux équipes semblent de nouveau les plus fortes, mais les Broncos souhaitent rapidement réagir après une saison décevante. Quant aux Chargers, ils espèrent se relancer du côté de Los Angeles. L’AFC West va être compétitive, et je ne serais pas étonnée de voir les 4 équipes avec des bilans à l’équilibre ou positifs, et 3 qualifiées pour les playoffs.

Von Miller est prêt à accueillir les QB de NFL (RDS)

DENVER BRONCOS

Pour la première fois en 5 ans, les Broncos n’ont pas remporté l’AFC West. Même si la défense n’est plus celle de 2015, elle reste la force de l’équipe. Von Miller et compagnie devrait continuer à rendre les matchs difficiles pour les QB adverses. Mais pour retrouver les playoffs, Denver aura besoin d’une attaque plus performante. Des renforts ont été apportés mais un QB doit s’imposer, idéalement Paxton Lynch…

Bilan 2016

9-7

Arrivées

Jamaal Charles (RB), Menelik Watson (OT), Ronald Leary (OG), Domata Peko (DT)

Départs

Jordan Norwood (WR), Russell Okung (OT), Sylvester Williams (NT), DeMarcus Ware (OLB) Lire la suite »

Classement des meilleurs QB avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Une équipe de football américain est composé de beaucoup de joueurs, mais aucun n’est plus important que le Quarterback. Pour prouver la suprématie de cette position, pas besoin d’aller bien loin. Sur les 10 derniers MVP, 9 sont des QB. Matt Ryan est le dernier en date, et le QB des Falcons a manqué le doublé MVP – Super Bowl à cause du comeback épique d’un autre QB, la légende Tom Brady.

Aaron Rodgers garde sa place au sommet de la hiérarchie
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Aaron Rodgers GB Andrew Luck IND Dak Prescott DAL
Tom Brady NE Ben Roethlisberger PIT Matthew Stafford DET
Matt Ryan ATL Cam Newton CAR Eli Manning NYG
Drew Brees NO Derek Carr OAK Andy Dalton CIN
Russell Wilson SEA Philip Rivers LAC Carson Palmer ARI
Chapeau 4 Chapeau 5  
Alex Smith KC Ryan Tannehill MIA  
Marcus Mariota TEN Sam Bradford MIN  
Jameis Winston TB Tyrod Taylor BUF  
Kirk Cousins WAS Blake Bortles JAX  
Joe Flacco BAL Carson Wentz PHI  

1. Aaron Rodgers (Green Bay Packers)

La longévité de Tom Brady et le trophée de MVP de Matt Ryan n’y changeront rien, Aaron Rodgers est actuellement le meilleur QB de NFL. Remis en question en début de saison dernière, le QB des Packers a fini la saison avec 40 TD (leader NFL) pour seulement 7 interceptions et une série de 8 victoires avant la défaite en finale de conférence. Son intelligence de jeu et son timing lui permettent d’exploiter la moindre brèche et de faire gagner des matchs à son équipe. Il affiche 104.1 de rating en carrière, un record.

2. Tom Brady (New England Patriots)

Après sa suspension de 4 matchs, Tom Brady était un homme en mission. Et à 39 ans (il vient d’avoir 40 le 3 aout), il a réussi sa mission en emmenant ses Patriots au Super Bowl et en remportant une 5ème bague de champion. Avec son expérience et son intelligence de jeu, il fait la différence avant le snap et donne l’impression d’être facile. A l’image de Peyton Manning, l’âge aura bien raison de Tom Brady un jour, mais en attendant il semble encore capable de dominer son sport une saison de plus. Avant de refermer le livre ou sera écrit sa légende ?

3. Matt Ryan (Atlanta Falcons)

Après quelques saisons moyennes, Matt Ryan est reparti de l’avant sous les ordres de Kyle Shanahan. A tel point qu’il est passé tout près d’un doublé MVP – Champion du Super Bowl. L’objectif pour Ryan est désormais de confirmer cette saison 2016 exceptionnelle (4944 yards, 38 TD – 7 INT), et de faire oublier ce Super Bowl perdu alors que les Falcons menaient 28-3 à la mi-temps. Il lui faudra aussi confirmer sans Kyle Shanahan, parti coacher les 49ers. Lire la suite »

Week 10 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le

Lors de cette 10ème journée, plusieurs franchises ont joué avec les nerfs de leurs fans. De l’ascenseur émotionnel des Saints au comeback des Chiefs, en passant par le coup de pied victorieux des Cards, il y a eu des émotions sur les terrains de NFL dimanche. Résumé des matchs.

Une week 10 marquée par les fins de matchs à rebondissements (USA Today)
Une week 10 marquée par les fins de matchs à rebondissements (USA Today)

Jacksonville Jaguars (2-7) 21 – Houston Texans (6-3) 24

  • Enfin une victoire cette saison à l’extérieur pour les Texans, qui avaient perdu à New England, Minnesota et Denver en ne marquant qu’1 seul touchdown sur les 3 matchs.
  • Même s’ils ont tenté un comeback en fin de rencontre, les Jaguars ont opposé moins de résistance. Brock Osweiler a été discret (99 yards) mais efficace (2 TD), et Kareem Jackson marque sur une pick-6 de 42 yards.
  • Blake Bortles a été fidèle à lui-même, avec 265 yards (32/49), 2 TD mais également 2 pertes de balle qui coûtent chères (pick-6, fumble). Allen Robinson termine avec 9 réceptions, 107 yards et 1 TD.
  • Le jeu au sol de Houston a été efficace puisque l’équipe totalise 181 yards. Lamar Miller mène le backfield avec 83 yards en 15 courses.
  • Houston confirme sa position de leader de l’AFC South avec une 3ème victoire à l’intérieur de la division cette saison. Pour Jacksonville, c’est la 7ème défaite déjà. Gus Bradley affiche désormais un bilan de 14-43 à la tête des Jaguars, et les fans attendent un changement imminent.

Lire la suite »

Week 9 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le

Alors que le froid commence à s’abattre sur la France, le dimanche soir a été réchauffé par de superbes matchs de NFL. Plusieurs rencontres se sont jouées dans les dernières minutes voire même en prolongations, avec des actions superbes et mêmes des moments bizarres. Parmi les infos à retenir, il y a la 1ère défaite des Vikings dans leur nouveau stade, la nouvelle démonstration des rookies de Dallas, ou encore la confirmation que les Raiders peuvent faire quelque chose…

Matthew Stafford n’a pas tremblé pour aller chercher la victoire (AP)
Matthew Stafford n’a pas tremblé pour aller chercher la victoire (AP)

Minnesota Vikings (5-3) 16 – Detroit Lions (5-4) 22

  • Fin de match folle entre les Vikings et les Lions, avec une victoire finale de Detroit en prolongations. Minnesota prend pourtant l’avantage à 23 secondes de la fin du temps réglementaire grâce à un touchdown au sol de Rhett Ellison. Mais Matthew Stafford trouve rapidement Seth Robert pour une passe de 27 yards, qui permet ensuite à Matt Prater d’égaliser avec un field-goal de 58 yards.
  • En prolongations, c’est Golden Tate qui donne la victoire aux Lions grâce à un superbe jeu de jambes le long de la ligne et à un peu de puissance pour finir.
  • Les Lions ont été mené dans le 4ème quart-temps lors de tous les matchs cette saison…
  • Stafford finit avec 219 yards (23/36), 2 TD et 1 INT. Golden Tate prend 11 ballons pour 79 yards et 1 TD. C’est le 25ème drive victorieux de Stafford dans un 4ème quart-temps ou en prolongations depuis 2009. Seul Matt Ryan fait mieux (29).
  • En face, Sam Bradford termine avec 273 yards (31/40) et 1 TD. Stefon Diggs attrape 13 balles pour 80 yards. Le QB de Minnesota a également réussit à attraper une de ses propres passes… C’est en fait une passe contrée qui lui revient dans les bras, pour un gain de 5 yards.
  • 3ème défaite de rang pour les Vikings, qui perdent pour la 1ère fois dans leur nouveau stade.

Lire la suite »