running back

Les meilleurs Running-Backs avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Et si la position de Running-backs revenait sur le devant de la scène ? Avec l’arrivée en NFL de joueurs comme Ezekiel Elliott ou Leonard Fournette, on pourrait en effet assister à une montée en puissance des systèmes au sol. De là à mettre en danger le record d’Eric Dickerson (2105 yards) ? Pourquoi pas…

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Le’Veon Bell PIT DeMarco Murray TEN Jordan Howard CHI
David Johnson ARI Melvin Gordon LAC Todd Gurley LAR
Ezekiel Elliott DAL Lamar Miller HOU Eddie Lacy SEA
LeSean McCoy BUF Jay Ajayi MIA Adrian Peterson NO
Devonta Freeman ATL Mark Ingram NO Marshawn Lynch OAK
Chapeau 4 Chapeau 5  
Matt Forte NYJ Leonard Fournette JAX  
Carlos Hyde SF Christian McCaffrey CAR  
LeGarrette Blount PHI Joe Mixon CIN  
Frank Gore IND Dalvin Cook MIN  
Latavius Murray MIN    
Au sol ou dans les airs, Le’Veon Bell est une menace constante (Getty)

1. Le’Veon Bell (Pittsburgh Steelers)

Lorsqu’il est sur le terrain à 100% (c’est à dire pas blessé ou suspendu), Le’Veon Bell est le meilleur RB de la NFL. Capable de dominer au sol mais aussi d’être une menace constante dans le jeu de passes, il a déjà passé les 2000 yards de scrimmage sur une saison (2215 en 2014). La saison dernière, il gagne 1268 yards au sol et 616 de plus dans les airs, alors qu’il n’a joué que 12 matchs. Mais pour conserver son statut de numéro 1, il va devoir rester sur le terrain, et ne pas manquer trop de matchs (4 en 2016 et 10 en 2015). Récemment interrogé sur la valeur des RB, il n’a pas caché sa frustration et a demandé à être payé avec un salaire de top RB + un salaire de receveur…

2. David Johnson (Arizona Cardinals)

Une des principales menaces pour Bell, David Johnson, possède les mêmes qualités. Moins puissant et dominant au sol, il a tout de même franchit la barre des 1000 yards pour sa 2ème saison en NFL (1239) et marqué un total de 16 touchdowns sur des courses. Mais Johnson fait la différence dans les airs, où il est actuellement le meilleur à son poste. Il a attrapé 80 ballons pour 879 yards la saison dernière et a donc passé la barre des 2000 yards de scrimmage (2118). Johnson semble capable de gagner 1000 yards au sol et dans les airs en 2017…

3. Ezekiel Elliott (Dallas Cowboys)

“Zeke” était attendu au tournant après avoir été sélectionnée en 4ème position de la Draft 2016, et autant dire qu’il n’a pas déçu. Les fans de Dallas se sont inquiétés lors de la 1ère journée, avant de regarder avec délices les performances de leur rookie. Avec 1631 yards au total (soit 108.7 par match en moyenne), il termine leader de la NFL, et ajoute 15 TD. Pro Bowler et All Pro dès sa première saison, il doit maintenant garder ce rythme. Elliott risque une suspension pour des incidents extra-sportifs, sa saison pourrait donc démarrer plus tard… Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Running-Backs

Publié le Mis à jour le

Offensivement, la position de Running-Back est la plus talentueuse de cette Draft 2017. C’est même l’une des cuvées les plus prometteuse depuis bien longtemps. On n’aura peut-être pas un RB drafté aussi haut qu’Ezekiel Elliott l’année dernière, mais trois joueurs pourraient sortir lors du 1er tour. Leonard Fournette semble le plus talentueux, Dalvin Cook est le plus explosif et Christian McCaffrey est le plus complet.

Quelle équipe va craquer sur Leonard Fournette ? (Rukkus)

Leonard Fournette (LSU)

1m85, 104kg

Originaire de la Nouvelle-Orléans, Fournette sort du lycée comme le prospect numéro 1 du pays et il décide de rester près de chez lui en Louisiane. Directement intégré à la rotation des Tigers, il totalise 1034 yards au sol et bat le record de l’université pour un freshman. Il explose en 2015 en frôlant les 2000 yards et en marquant à 22 reprises (dans les 2 cas des records pour LSU). Il est logiquement élu dans la 1ère équipe du pays et termine 6ème dans les votes pour le Heisman Trophy. La saison dernière, une blessure à la cheville l’a embêtée pendant toute la saison, mais il parvient tout de même à afficher une moyenne de 120 yards sur les matchs qu’il a joué. Il arrive à la Draft 2017 comme le meilleur RB disponible. Lire la suite »

Power Rankings – Les meilleurs running-backs avant la saison 2016

Publié le

Avant le début de chaque saison, je fais le tour des « skills positions » (QB, RB, WR) afin de proposer un Power Rankings.

Les performances de la saison dernière sont évidemment cruciales mais je regarde également l’historique du joueur sur les 3 dernières saisons, ainsi que le contexte (dans le cas d’un receveur, quel QB lui lance la balle). Le potentiel et la marge de progression pour la prochaine saison sont également pris en compte.

Aujourd’hui, place aux 20 meilleurs running-backs.

Top 10

  1. Adrian Peterson

  • Age : 31 ans
  • Equipe : Minnesota Vikings
  • Stats 2015 : 327 courses, 1485 yards, 4.5 yards / course, 11 TD

AP reste la référence au poste de running-back et pourtant ce n’était pas gagné. Alors qu’il n’avait joué qu’un seul match en 2014 à cause d’une suspension, beaucoup d’experts se demandaient si Adrian Peterson allait pouvoir revenir à son meilleur niveau alors qu’il a déjà basculé de l’autre côté des 30 ans.  La réponse est donc oui, puisque le RB des Vikings termine la saison 2016 à la première place en courses (327), yards (1485), yards par match (92.8) et touchdowns (11). En 2016, Adrian Peterson devrait rester dans le haut du panier, et l’on attend de lui des grosses performances en playoffs, ce qui n’a pas été le cas la saison passée.

Adrian Peterson peut-il rester le patron ? (Getty)
Adrian Peterson peut-il rester le patron ? (Getty)

Lire la suite »

Draft 2016 – Les Running-Backs à suivre

Publié le

La cuvée 2015 des RB est plutôt bonne mais manque de gros talents. Ezekiel Elliott particulièrement, mais aussi Derrick Henry, sont les joueurs qui sortent du lot. Le premier peut partir dans le top 10 alors que le second ne devrait plus être disponible après le 1er jour de la Draft. Derrière, il y a de la qualité mais également des questions qui peuvent faire baisser l’ordre de sélection (blessures, taille, vitesse…).

Voici 6 RB qui devraient sortir du tableau avant le 3ème tour de la Draft.

Ezekiel Elliott (USA Today)
Ezekiel Elliott (USA Today)

Ezekiel Elliott

  • Université : Ohio State

Lire la suite »

Playoffs : 12 équipes qualifiées, 1 seul champion…

Publié le Mis à jour le

Le week-end de wild-cards est chaque année l’un des plus intenses de la saison NFL. Ces premiers matchs à élimination directe nous réservent chaque saison des duels spectaculaires et de grosses émotions.

Pour commencer à entrer dans ces playoffs, je vous propose un état des lieux des forces en présences. Quelle équipe possède les meilleures armes offensives ? Quelle franchise à la défense la plus solide ? Et au final, quels sont les favoris pour remporter le Super Bowl 50 ?

Cam Newton peut-il aussi être le MVP des playoffs ? (Fox Sports)
Cam Newton peut-il aussi être le MVP des playoffs ? (Fox Sports)

Lire la suite »

Le classement des backfields avant la saison 2015

Publié le Mis à jour le

L’intersaison a été très riche en transferts et mouvements de joueurs. Le poste de running-backs a été particulièrement affecté, puisque plusieurs tops RB ont changé d’équipe. Je vous propose un classement des meilleurs backfields à l’orée de la saison 2015.

Pour faire ce classement, j’ai pris en compte plusieurs critères. Le premier est le plus important est le titulaire. Les équipes qui ont une star à la position figurent bien sûr en haut du classement. Mais j’ai également pris en compte les backups et la profondeur, afin de mettre en avant les équipes qui peuvent mieux gérer la blessure de leur numéro 1.

Avec Murray et Matthews, le backfield des Eagles est le plus intimidant de la NFL (CBS)
Avec Murray et Matthews, le backfield des Eagles est le plus intimidant de la NFL (CBS)
  1. Philadelphia Eagles

DeMarco Murray, Ryan Matthews, Darren Sproles

La saison dernière, Chip Kelly possédait en LeSean McCoy le meilleur running-back de la saison 2013. Mais visiblement, son style ne lui convenait pas. Il a du coup décidé de le transférer à Buffalo contre le jeune linebacker Kiko Alonso. Ensuite, Kelly s’est activé pour trouver son nouveau running-back, ou plutôt ses nouveaux. Car les Eagles vont pouvoir compter sur un beau duo en 2015. D’un côté, DeMarco Murray (1845 yards, 13 TD), meilleur running-back de la dernière saison avec Dallas. De l’autre, Ryan Matthews, numéro 1 des Chargers depuis son arrivée dans l’élite en 2010. Et que dire du numéro 3, Darren Sproles, qui sera idéal dans un rôle de running-back / receveur.

Si l’on doit trouver des bémols, on peut dire que Murray sort d’une saison éprouvante (392 courses) et que Matthews a manqué 10 matchs sur blessures en 2014. Mais sur le papier, il n’y a pas meilleur backfield en NFL.

  1. Seattle Seahawks

Marshawn Lynch, Robert Turbin, Christine Michael

« Beast Mode » est la principale raison de la qualité de ce backfield. Depuis son arrivée à Seattle en 2010, Lynch compte 4 saisons consécutives avec plus de 1200 yards et 11 TD. Puissant et performant après contact, il est l’un des running-backs les plus durs à stopper. Si l’on regarde derrière lui, on connaît peu Robert Turbin et Christine Michael. Depuis 2 ans maintenant, on n’entend que du bien de ce dernier, mais on attend la preuve sur le terrain.

La différence, et la raison de la deuxième place des Seahawks dans ce classement, c’est Russell Wilson. Après Lynch, il est la principale arme du jeu au sol. Très mobile, le quarterback de Seattle est capable d’improviser et d’aller chercher des yards sur des courses.

  1. New Orleans Saints

Mark Ingram, C.J Spiller, Khiry Robinson

Après Philadelphia, New Orleans est l’équipe qui a le plus amélioré son backfield. Après avoir intelligemment prolongé Mark Ingram, parfois impressionnant la saison dernière, les Saints ont fait signer C.J Spiller. L’ex RB des Bills a choisi New Orleans et compte y devenir le prochain Darren Sproles ou Reggie Bush. Il faut donc s’attendre à beaucoup voir Spiller sur des phases de passe. Il devra tout de même éviter les blessures, son principal problème.

Sean Payton semble vouloir changer son approche offensive en 2015, en mettant moins de pression sur son quarterback Drew Brees. Il a maintenant un backfield capable de soulager le QB. Lire la suite »

A la recherche du meilleur trio QB-RB-WR de la NFL (3)

Publié le Mis à jour le

Cette semaine, je me suis intéressé aux attaques de la NFL, et plus particulièrement aux « skills positions ». J’ai donc fait mon petit classement du meilleur trio Quarterback – Running-Back – Receveur. Alors évidemment, même s’il y a un lien, il ne faut pas confondre meilleur trio offensif avec meilleure attaque globale. La philosophie des coachs et coordinateurs ou le travail de la ligne offensif sont d’autres facteurs à prendre en compte pour une analyse globale des performances offensives. Dans cette liste, je me suis donc seulement basé sur un trio de joueurs. 

En cette veille de match, voici le top 10 de ce classement.  Vous allez découvrir quels joueurs forment le meilleur trio de la ligue, sur les traces des légendes de la NFL, Troy Aikman-Emmitt Smith-Michael Irvin chez à Dallas, ou encore Joe Montana-Roger Craig-Jerry Rice à San Francisco.

N’hésitez pas à à donner votre avis sur ce classement et à soutenir votre trio préféré. 

Aaron Rodgers et Jordy Nelson (et Eddie Lacy) sont les numéros 1 fansided)
Aaron Rodgers et Jordy Nelson (et Eddie Lacy) sont les numéros 1 fansided)

1. Green Bay Packersgreen-bay-packers

  • QB : Aaron Rodgers
  • RB : Eddie Lacy
  • WR : Jordy Nelson (+ Randall Cobb)

La régularité au plus haut niveau, c’est le leitmotiv d’Aaron Rodgers. Le QB des Packers joue un jeu fluide, sans erreurs, et est à ce jour le meilleur quarterback de la NFL. Il se régale avec ses deux receveurs fétiches, Jordy Nelson et Randall Cobb. Nelson fait partie des joueurs les plus sous-estimés de la ligue, alors qu’il fait partie de l’élite à la position. Le running-back a longtemps été la pièce manquante de l’attaque de Green Bay, mais depuis l’année dernière le backfield contribue avec Eddie Lacy. Même poussif en début de saison, sa puissance apporte une nouvelle facette au jeu offensif des Packers. Et on pourrait même ajouter Randall Cobb car l’attaque des Packers est un monstre à 4 têtes. Nelson et Cobb totalisent 1777 yards et 19 touchdowns cette saison.

Big Ben, Le'Veon Bell et Antonio Brown, un trio de choc (cbs)
Big Ben, Le’Veon Bell et Antonio Brown, un trio de choc (cbs)

2. Pittsburgh SteelersPittsburgh-Steelers-logo-psd22874

  • QB : Ben Roethlisberger
  • RB : Le’Veon Bell
  • WR : Antonio Brown

Chaque joueur fait partie des meilleurs à son poste. Ben Roethlisberger n’est pas loin du « big three » (Rodgers, Manning, Brady) au niveau statistiques, et a eu une période de domination avec 12 touchdowns en deux matchs. Le’Veon Bell, déjà intéressant lors de sa saison rookie, s’est imposé comme l’un des meilleurs running-backs cette saison. Et Antonio Brown mène actuellement la NFL en réceptions (88) et en yards (1161). Lors de plusieurs matchs cette saison, ce trio et l’attaque des Steelers ont semblé inarrêtables, mais pour la première place il faut un peu plus de régularité.

L'attaque des Cowboys s'appuie sur ses trois stars (XSN)
L’attaque des Cowboys s’appuie sur ses trois stars (XSN)

3. Dallas CowboysDallas_Cowboys_logo

  • QB : Tony Romo
  • RB : DeMarco Murray
  • WR : Dez Bryant

SI Dallas affiche un bilan de 7 victoires pour 3 défaites, ce trio y est pour quelque chose. DeMarco Murray reçoit beaucoup de louanges du fait de ses huit matchs consécutifs à plus de 100 yards pour commencer la saison. Faire tomber un record datant de 1958 (Jim Brown) est un exploit. Le running-back est sur les bases des 2000 yards en fin de saison. Dez Bryant a lui confirmé son statut de top receveur et fait partie d’une élite à la position en compagnie de Johnson, Green, Jones, Brown ou Nelson. Et que dire de Tony Romo, souvent décrié, gêné par son dos, et qui réalise une de ses meilleures saisons en carrière. Si ce trio reste en forme, Dallas accrochera les playoffs, ce qui sera un joli pied de nez à nous tous qui les avons enterrés avant le début de saison.

4. Denver BroncosDenver-Broncos-Logo

  • QB : Peyton Manning
  • RB : Ronnie Hillman
  • WR : Demaryius Thomas

La saison dernière, l’attaque des Broncos a battu des records sans posséder un trio de stars. Peyton Manning et son corps de receveurs, emmené par Demaryius Thomas, faisaient le boulot. Knowshon Moreno profitait de la focalisation défensive sur Manning pour s’offrir des records personnels. Cette saison, la situation est la même sauf que Ronnie Hillman (ou Montee Ball) a remplacé Knowshon Moreno (avec un peu moins de succès). A 38 ans, Manning ne baisse pas le pied et est sur les bases d’une nouvelle grosse saison. Demaryius Thomas continue lui de tourner à plus de 100 yards par match, même avec l’arrivée d’Emmanuel Sanders qui s’est très bien intégré dans cette attaque.

5. New England Patriotspatriots-logo

  • QB : Tom Brady
  • RB : Stevan Ridley (ou l’homme en forme du moment)
  • TE : Rob Gronkowski

J’imagine qu’il n’y a pas vraiment besoin d’arguments pour Tom Brady. Le QB des Pats est dans une forme de potentiel MVP et fait gagner sa franchise années après années. Ce qui est intéressant en revanche c’est l’impact de Rob Gronkowski, dont la présence transforme l’attaque de New England. Blessé une bonne partie de l’année dernière et en début de saison, il est de retour à 100% depuis quelques semaines et l’équipe est devenu une force inarrêtable. Gronk focalise la défense sur lui mais continue à dominer et à faire des choses que seul lui peut faire. Du coup, le jeu au sol peut se libérer et il n’y a pas besoin d’une star. Stevan Ridley semblait avoir gagné le poste de titulaire mais il s’est blessé, du coup Bill Belichick choisit l’homme en forme du moment. Dimanche il s’agissait du rookie Jonas Gray (199 yards, 4 TD).

6. Indianapolis Colts200px-Indianapolis_Colts_logo_svg

  • QB : Andrew Luck
  • RB : Trent Richardson
  • WR : T.Y Hilton

Avec 438.3 yards par match, l’attaque des Colts est la plus prolifique de la ligue. En grande partie grâce à Andrew Luck, qui mène la NFL en yards et touchdowns. Le quarterback a pris une nouvelle dimension pour sa troisième saison et se rapproche de plus en plus de l’élite à la position. Reggie Wayne est toujours là pour attraper ses passes, ET T.Y Hilton a pris sa succession. Le point faible de cette attaque est bien entendu le jeu au sol, où le transfert pour Trent Richardson continue de faire jaser. Avant de se blesser, c’était même Ahmad Bradshaw qui se montrait le plus performant dans le backfield. Je le répète, Andrew Luck peut amener Indianapolis chaque saison en playoffs, mais il aura du mal à gagner le Super Bowl tout seul.

7. Chicago Bearschicago-bears-logo

  • QB : Jay Cutler
  • RB : Matt Forte
  • WR : Brandon Marshall / Alshon Jeffery

Autant commencer par ce constat, les Bears font une saison dégueulasse. La défense est horrible et l’attaque joue bien en dessous de son niveau. Car sur le papier, il y a de quoi faire peur. Jay Cutler, qui semble avoir le talent nécessaire pour faire partie de la conversation au titre de MVP, mais qui aime beaucoup trop lancé les interceptions les plus moches de l’histoire. Matt Forte, peut-être le running-back le plus complet de la NFL. Et un duo de receveur exceptionnel avec Brandon Marshall et Alshon Jeffery, qui n’est que trop rarement performant en même temps. Les matchs lors desquels tout le monde est dans un bon jour se finissent généralement par une belle victoire avec un gros score. Mais depuis de la saison, Cutler a un peu trop souvent partagé les passes de touchdowns entre ses receveurs et les défenseurs adeverses et Matt Forte a parfois du pallier les absences des receveurs dans le jeu de passe.   Et bien sur la défense laisse tout passer. Quel gâchis !

8. Detroit LionsDetroit-Lions-logo

  • QB : Mathew Stafford
  • RB : Reggie Bush / Joique Bell
  • WR : Calvin Johnson / Golden Tate

A l’image de celle des Saints, l’attaque de Detroit n’est pas aussi performante qu’elle ne devrait l’être. Il y a plusieurs explications. La première est bien entendu l’absence prolongée de Calvin Johnson, le meilleur receveur de la NFL de nombreuses saisons. Golden Tate a en revanche pris ses responsabilité et a prouvé qu’il pouvait être un numéro 1. La deuxième est la blessure de Reggie Bush, running-back important plutôt dans le jeu de passe et cible privilégiée de Stafford sur le jeu court. Joique Bell est un meilleur runner pur, mais il est moins complet que Bush et donc plus prévisible pour les défenses. La troisième concerne Stafford, le quaterback n’a toujours pas franchit le palier supérieur pour se rapprocher de l’élite à la position. Johnson est revenu la semaine dernière, Bush ne va pas tarder, et l’attaque de Detroit devrait redevenir très performante.

9. New Orleans Saintsnew_orleans_saints-logo

  • QB : Drew Brees
  • RB : Mark Ingram
  • TE : Jimmy Graham

Les Saints ont toutes les armes pour être dans le top 3 de ce classement, mais pourtant quelque chose ne va pas cette saison. Drew Brees connaît une de ses plus mauvaises campagnes et c’est l’intégralité du jeu de passe qui s’en ressent. Jimmy Graham, habitué à empilé les yards et les touchdowns, est lui aussi moins dominateur. Du coup, l’équipe de Sean Payton joue à contre nature en utilisant bien plus le jeu au sol. Mark Ingram en a profité pour s’imposer comme le leader du backfield de New Orleans. Le potentiel est toujours là, le duo Brees-Graham peut rebondir à tout moment, et le fait d’avoir trouvé un running-back capable d’assumer du volume est un bon point.

10. Philadelphia Eaglesphiladelphia-eagles-logo-png

  • QB : Nick Foles
  • RB : LeSean McCoy
  • WR : Jeremy Maclin

L’année dernière, Nick Foles a réalisé une saison exceptionnelle avec seulement 2 interceptions, et LeSean McCoy était le meilleur running-back de la ligue. Avec le retour de Jeremy Maclin, l’attaque devait être encore plus forte en 2014. Et bien non. Maclin est revenu en grande forme et assume son rôle de numéro 1. LeSean McCoy a eu du retard à l’allumage mais est de retour en forme depuis quelques semaines. Par contre Nick Foles avait perdu plus de balle après deux matchs en 2014 que lors de toute la saison 2013… Depuis, il a fait quelques bons matchs entre de nombreuses prestations poussives, et il s’est blessé. Ce qui nous permet de revoir Mark Sanchez.