tyreek hill

L’équipe-type Rookie de la saison 2016/2017

Publié le

Chaque saison, des petits nouveaux font leurs débuts dans l’élite. Les résultats sont souvent contrastés, avec des joueurs qui parviennent à s’adapter rapidement, d’autres qui n’y arriveront jamais, et certains qui déjouent les pronostics pour s’imposer.  Cette saison plusieurs franchises ont été bien aidé par leurs rookies. Ainsi, les Cowboys n’ont pas hésité à confier leur attaque à Dak Prescott et Ezekiel Elliott, et des franchises comme Atlanta ou San Diego ont vu leurs défenses progresser grâce à ce sang neuf.

ATTAQUE

Quarterback

Dak Prescott (Cowboys)

Stats 2016 : 67.8%, 3667 yards (229.2 par match), 23 TD – 4 INT, 104.9 rating

Lorsque les Cowboys ont drafté Dak Prescott en 135ème position (7 autres QB ont été pris avant lui), ils voyaient le joueur de Mississippi State comme leur 3ème option derrière Romo et Sanchez. Mais suite à la blessure du premier et aux performances peu emballantes du second, Prescott a eu sa chance. Il a été très bon en pré-saison et les Cowboys ont décidé qu’il débuterait la saison régulière comme titulaire. Un choix osé mais payant puisque le QB a terminé la saison avec des stats impressionnantes pour un rookie et a mené son équipe en playoffs avec le meilleur bilan de la NFC. Une des forces de Prescott est sa mobilité, puisqu’il n’hésite pas à sortir de sa poche. Très à l’aise dans ces situations, il affiche le 2ème meilleur rating (103.6), derrière Jameis Winston (118.7). Son trophée de meilleur rookie offensif le récompense pour cette saison aussi belle que surprenante.

Dak Prescott, meilleur rookie offensif et une des surprises de la saison (USA Today)
Dak Prescott, meilleur rookie offensif et une des surprises de la saison (USA Today)

Remplaçant : Carson Wentz (Eagles)

Lire la suite »

L’équipe-type de la saison 2016/2017

Publié le

La saison 2016/2017 s’est terminée en trombe avec un Super Bowl exceptionnel, qui restera dans l’histoire comme l’un des plus beaux et des plus fous. Mais une fois l’euphorie retombée, que nous reste-t-il ? Au niveau football, pas grand-chose puisque c’est parti pour de longs mois sans NFL… Le marché des transferts et la Draft 2017 vont nous occuper quelques temps, mais les dimanches soir vont nous sembler bien tristes.

Durant les prochaines semaines, je vais revenir sur la saison qui vient de s’écouler et commencer à préparer la suivante. Ainsi, des équipes-types, des classements de joueurs, des bilans et des projections en vue de la Draft sont à venir. Aujourd’hui, nous débutons avec l’équipe-type de la saison 2016/2017.

ATTAQUE

Quarterback

Matt Ryan (Falcons)

Stats 2016 : 69.9%, 4944 yards (309 par match), 38 TD – 7 INT, 117.1 rating

Le MVP de la saison régulière est évidemment le leader de cette équipe-type. Il aurait bien entendu préféré finir avec un titre de champion également, mais lui n’a pas grand-chose à se reprocher (mis à part ce sack pris en fin de match) puisqu’il a de nouveau livré une très belle performance lors du Super Bowl LI.

Lors de la saison régulière, nous avons eu le meilleur Matt Ryan, un contraste avec celui qui semblait en fin de vie 1 an plus tôt. La patte de Kyle Shanahan y est surement pour quelque chose, mais dans tous les cas Matt Ryan était le leader de la meilleure attaque de NFL. Avec 309 yards par match en moyenne, il frôle une saison à 5000 yards. Il termine avec un ratio excellent de 38 TD pour seulement 7 INT et affiche le meilleur rating de NFL (117.1).

Matt Ryan, MVP de la saison 2016/2017 (Getty)
Matt Ryan, MVP de la saison 2016/2017 (Getty)

Lire la suite »

Week 15 – Ce qu’il faut retenir

Publié le Mis à jour le

Dès jeudi, Seattle est devenu la 1ère équipe à remporter sa division (la NFC West). Dimanche, plusieurs affiches décisives en vue des playoffs se jouaient. Les Raiders ont ainsi validé leur ticket, alors que les Broncos sont sortis de l’image des playoffs. Et pendant ce temps, les Browns ont perdu pour la 14ème fois en 14 matchs… Résumés des matchs de la week 15.

Nouvelle victoire face à une grosse écurie pour les Titans (AP)
Nouvelle victoire face à une grosse écurie pour les Titans (AP)

Kansas City Chiefs (10-4) 17 – Tennessee Titans (8-6) 19

  • Menés 17-7 à un point, les Titans sont allés chercher une nouvelle victoire de prestige sur le terrain des Chiefs. Un touchdown du RB Derrick Henry ramène d’abord Tennessee à 1 point, mais la tentative de conversion à 2 points échoue. Les Chiefs ont alors la possibilité de manger le chrono mais la défense des Titans les en empêche. Mariota réussit ensuite quelques passes importantes et Ryan Succop donne la victoire à son équipe grâce à un field-goald de 53 yards.
  • Une semaine après avoir battu les Broncos à domicile, les Titans s’offrent cette fois les Chiefs à l’extérieur. Deux victoires qui les placent en bonne position en vue des playoffs, et qui leurs donnent des références intéressantes.
  • Le match avait pourtant mal débuté pour Tennessee. Marcus Mariota avait lancé une interception et perdu un fumble, et il a été imité par son receveur Rishard Matthews. Le QB originaire d’Hawaii n’a pas l’habitude de jouer par un tel froid (il faisait -17 au coup d’envoi). Il finit avec 241 yards et 1 interception.
  • Du côté des Chiefs, Tyreek Hill s’est de nouveau illustré avec un joli touchdown de 68 yards sur une course qui a berné la défense des Titans.
  • Les 4 touchdowns du match sont marqués au sol. Tyreek Hill lance donc la mode, imité par son QB Alex Smith un peu plus tard. Pour les Titans, Derrick Henry marque 2 fois.

Lire la suite »

L’équipe-type de la 12ème journée

Publié le

En forme MVP lundi, Aaron Rodgers mène l’équipe-type de la 12ème journée. Il peut compter sur des armes variées avec un duo de RB composé de Mark Ingram et David Johnson, un receveur en plein boom comme Mike Evans et un tight-end assurance tout risque en Jordan Reed.

Du côté de la défense, on a surement le meilleur front-seven depuis le début de la saison. Aaron Donald, Khalil Mack, JPP, Von Miller ou Justin Houston, que du très très lourd.

off

ATTAQUE

Quarterback

Aaron Rodgers (Packers)

Que ce soit sur le terrain ou dans une tente, Aaron Rodgers a assuré le spectacle lundi face aux Eagles. Le QB des Packers était en forme de MVP et termine avec 313 yards (30/39) et 2 TD. Il a été efficace en jouant souvent simple, et sur ses 30 passes réussies, seules 5 ont voyagé de plus de 10 yards. Mais ses 5 passes comptent pour 136 yards au final. Efficacité en début de match, choix payants, et enfin une victoire pour Green Bay.

Remplaçant : Ryan Tannehill (Dolphins) Lire la suite »

Week 12 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le

Encore un beau dimanche de NFL. Pendant que les 49ers ont été officiellement éliminés des playoffs, d’autres équipes ont gagné des points dans cette optique. La situation est particulièrement serrée dans plusieurs divisions, et notamment dans la très relevée AFC West.

De la 200ème victoire de Tom Brady, au duel défensif entre Von Miller et Justin Houston, en passant par la surprise des Bucs, vous saurez tout sur les matchs de dimanche.

Justin Tucker n’a pas manqué 1 seul coup de pied cette saison (USA Today)
Justin Tucker n’a pas manqué 1 seul coup de pied cette saison (USA Today)

Baltimore Ravens (6-5) 19 – Cincinnati Bengals (3-7-1) 14

  • Justin Tucker avait le sourire en conférence de presse, et pour cause, il a été excellent lors de la victoire de Baltimore. Le kicker passe ses 4 field-goals du jour, dont 3 de plus de 50 yards en 1ère mi-temps (record NFL). Tucker affiche toujours 100% sur la saison.
  • Joe Flacco lance pour 234 yards, avec 1 TD (pour Perriman) et 1 INT. Les Ravens reprennent la tête de la division AFC North, à égalité avec les Steelers. Ils n’avaient plus gagné face à Cincinnati depuis 5 matchs.
  • Nouvelle défaite pour des Bengals qui n’ont pas pu faire grand-chose offensivement. Les absences d’A.J Green et Giovani Bernard ont évidemment pesées. Andy Dalton termine avec 283 yards et 1 TD (pour Eifert) mais perd un fumble à 1 minute de la fin du match, à la suite d’un sack d’Elvis Dumervil.
  • Pour s’assurer la victoire, Jim Harbaugh a joué avec le règlement. Alors qu’il devait se dégager, il a demandé à son punter de garder la balle le plus longtemps possible avant de sortir du terrain pendant que ses linemen retenaient (illégalement) les joueurs adverses. La safety encaissé ne change rien et la victoire est assurée car les pénalités offensives n’entrainent pas de nouvelle action.

Lire la suite »